Posts tagged ‘uoif’

avril 8, 2012

L’antisémite hystérique Salah Sultan aux Rencontres de l’UOIF

20110510_SalahSoltan.jpg

Malgré six prédicateurs interdits de congrès, la nature islamiste de l’UOIF fait que les conférenciers sont évidemment tous « borderline », nourrits aux mêmes références idéologiques.

Un membre de l’Union Internationale des Savants Musulmans dirigée par Yussef Al-Qaradawi, l’égyptien Salah Sultan, est programmé aux Rencontres de l’UOIF.

Antisémite assumé, il a cité en référence les « Protocoles des Sages de Sion » dans une récente émission télévisée où il appelait à la destruction d’Israel. Côté « diplomatie », Il a appellé sur Al Jazeera en août 2011 à tuer non seulement l’ambassadeur israélien en Egypte, mais également tout sioniste présent sur le sol égyptien. Va-t-il appeler à tuer l’ambassadeur israélien en France ce weekend ?

En avril 2010 il reprenait les clichés antisémites les plus éculés en affirmant que les Juifs utilisent le sang des chrétiens pour confectionner leur pain Matzoh lors de la fête de Pessa’h.

Seule Marine Le Pen et le Bloc Identitaire ont demandé l’interdiction de la tenue de ce congrès, où 40 000 islamistes ont assisté samedi à l’intervention de Tariq Ramadan selon la police. Le Bloc Identitaire s’est vu rejeté son référé liberté déposé par son avocat. Tous les autres partis trouvent donc normal de laisser se tenir des congrès islamistes étrangers en France, jusqu’à l’église qui a envoyé Mgr Dubost venir témoigner de son amitié…

http://www.islamisation.fr/archive/2012/04/08/l-antisemite-salah-sultan-aux-rencontres-de-l-uoif.html

 

Publicités
Étiquettes : , , ,
avril 4, 2012

Le drôle de prix que va remettre l’UOIF ce weekend

Lors de ses 29 eme Rencontre des musulmans de France qui aura lieu au parc d’exposition du Bourget du 6 au 9 avril, l’Union des Organisaitons Islamiques de France va remettre le prix « Cheikh Faysal Mawlaoui », aux associations qui « œuvrent sur le territoire français, au service de la communauté musulmane de France »

molawi-9-5-2011.jpg

Faysal Mawlaoui (photo), mort en mai dernier, fut un des fondateurs de l’UOIF ainsi que de son école d’imâms dans la Nièvre, qui fut inaugurée par son ami Yussef Al-Qaradawi en 1992. Ce dernier vient d’être interdit de territoire par Sarkozy pour appels à la haine. Il fut le vice-président du Conseil européen de la fatwa et de la recherche présidée par Qaradawi. A sa mort, le Hamas lui rendit un hommage appuyé. Il obtint le prix de l’organisation séoudienne WAMY, connue pour avoir financée Al-Qaida…

Mais le cheikh est surtout connu pour avoir été jusqu’à sa mort le secrétaire général des Frères Musulmans libanais, la Jamma islamiya, qui est actuellement au centre d’une polémique. En cause? Le refus de désarmer ses milices, « les brigades Al-Fajr ». Le coordinateur du mouvement dit du « 14 mars » (coalition de mouvements sunnites et chrétiens formant l’opposition à la majorité Hezbollah-Aouniste au pouvoir, née en mars 2005), Fares Soueid, a dénoncé le 13 mars dernier l’existence de ce bras armé illégal, seule l’armée libanaise ayant le droit de défendre le Liban et donc de porter des armes (Lire l’article de YaLiban). Depuis le retrait de l’occupation israélienne, le Hezbollah a également perdu sa principale justification dans le maintient de ses milices armées. Légalistes, les Forces Libanaises de Samir Geagea ont elles été désarmées dès la mise en application des accord de Taef en 1990.

Selon un article de L’Orient le Jour du 1er février :

« Aujourd’hui, avec le retour en force des Frères musulmans dans le monde arabe, à la faveur des révolutions et avec visiblement l’aval des États-Unis et de l’Occident en général, la Jamaa islamiya a décidé de tenter sa chance au Liban. Selon des sources bien informées, le Qatar encouragerait le développement de la Jamaa islamiya au Liban et pourrait bien financer ses activités, notamment la formation de son bras armé « Les forces de l’aube » (al- Fajr) qui sont censées prendre le relais de la résistance contre Israël. Pour l’instant, ces forces sont en train de se constituer et les responsables de la Jamaa islamiya sont attendus prochainement à Doha, puisque l’émirat est devenu en quelque sorte « le parrain » des nouvelles forces du monde arabe et notamment des Frères musulmans, en accord avec la Turquie dont le parti au pouvoir évolue aussi dans la même orbite. »

L’UOIF a décidémment de biens inquiétants modèles.

Observatoire de l’islamisation– 4 avril.

avril 4, 2012

Les paroles de Qaradawi résument la vraie nature de l’UOIF : dissolution !

 L’organisation veut poursuivre Marine Le Pen en justice après que la Présidente du Front National ait demandé son interdiction et celle de son rassemblement annuel du 6 au 9 avril au Bourget, près de Paris.

Dans un communiqué, l’UOIF estime que la liberté d’association et d’expression, «l’un des fondements de notre République», ne saurait être «remis en cause pour des raisons électoralistes évidentes.»

«Les propos de Marine Le Pen sont une fois de plus diffamatoires», écrit l’UOIF, soulignant avoir «toujours agi dans le cadre de la légalité» et n’avoir jamais «été inquiété par la justice» depuis 29 ans.

«Cette accusation mensongère et intolérable met en danger, à travers l’UOIF, l’ensemble des musulmans de France», ajoute-t-elle, en annonçant son intention «de poursuivre les auteurs de ces propos inacceptables en justice.»

http://fr.news.yahoo.com/video/france-5213024/l-uoif-va-attaquer-marine-le-pen-en-justice-28784536.html

L’UOIF veut se présenter comme une organisation respectable et voudrait nous faire croire qu’elle a toujours exercé son activité dans le cadre des lois républicaines et qu’elle n’a jamais été inquiétée par la justice.

Il est très difficile d’admettre que ces déclarations de l’UOIF soient sincères, sachant que depuis qu’elle organise tous les ans sa réunion annuelle au Bourget et ce depuis 1988, elle invite des prédicateurs qui assènent des horreurs sur l’Occident et notre pays.

Elle comptait encore inviter cette année, des soit disant savants comme Youssef Al Qaradawi, membre de la confrérie des Frères Musulmans et du Conseil Européen de la recherche et de la Fatwa, le Palestinien Akrima Sabri, les Saoudiens Ayed Bin Abdallah Al Qarni et Abdallah Basfar, et l’Egyptien Safwat Al Hijazi.

Pour comprendre la vraie nature de l’UOIF il suffit se s’appuyer sur quelques déclarations de Youssef Al Qaradawi qui ne laissent aucun doute sur ses réelles motivations et intentions :

Sur l’apostasie Youssef Al Qaradawi écrit :

« `Abd Ar-Razzâq, Al- Bayhaqit Ibn Hazm rapportent qu’Anas, revenant de Tastour, se rendit chez Umar. Ce dernier lui demanda : « Qu’ont fait les six de la tribu de Bakr Ibn Wâi Il qui ont renié l’islam et qui ont rejoint les idolâtres ? » Anas répondit : « Ô Commandeur des Croyants, ce groupe de gens qui ont renié l’Islam et qui ont rejoint les idolâtres ont été tués sur le champ de bataille. » `Umar reprit : « Nous appartenons à Dieu, et c’est à Lui que nous retournerons. » Anas dit : « Mais avaient-ils une autre issue que d’être tués ? » `Umar répondit : « Oui, j’allais leur proposer l’Islam et, s’ils refusaient, j’allais les mettre en prison. » (…) Le sens de cette tradition est que `Umar a pensé que la peine de mort n’était pas applicable à l’apostat en toute situation. Elle peut être annulée ou reportée si une nécessité impose son annulation ou son report. Dans ce cas précis, la nécessité consiste en l’état de guerre, en la proximité géographique entre ces apostats et les idolâtres et en la crainte que ces apostats ne soient tentés de passer à l’ennemi. `Umar a probablement fait l’analogie avec ce qu’avait dit le Prophète — paix et bénédiction sur lui : « Ne coupez pas les mains pendant les batailles. », et cela de crainte que le voleur, furieux, ne rejoigne l’ennemi.

En 2004, Youssef Al Qaradawi soutient le Hamas et justifie le recours aux attentats suicides en Israël.

Le 3 février 2006 sur la chaîne Al Jazeera, Youssel Al Qaradawi parle de l’affaire des caricatures et il cite l’imam al Shafi « Quiconque est en colère et ne déchaîne pas sa colère est un âne, et nous ne sommes pas une nation d’ânes qu’on chevauche, nous sommes des Lions qui rugissent! Nous sommes des lions qui protégeons nos tanières et lavons l’affront subi par ce qui nous est sacré. Nous ne sommes pas un peuple d’ânes, mais un peuple qui se déchaîne pour l’amour d’Allah, de son Prophète et de son Livre… Nous sommes la nation de Mohamed et nous n’accepterons jamais que notre religion soit humiliée…. Nous devons nous déchaîner et le montrer au monde entier…. »

En janvier 2009, il déclare sur Al-Jazeera: « Tout au long de l’histoire, Allah a imposé [aux juifs] des personnes qui les puniraient de leur corruption. Le dernier châtiment a été administré par Hitler. […] C’était un châtiment divin. Si Allah veut, la prochaine fois, ce sera par la main des musulmans ».

Au sujet des sionistes israéliens il dit « La seule chose que j’espère, au crépuscule de ma vie, c’est que Allah me donne l’opportunité d’aller au pays du jihad et de la résistance, ceci même sur un fauteuil roulant. Je tuerai les ennemis d’Allah, les juifs.

Voici encore un autre condensé des déclarations de ce grand « savant » qui selon l’UOIF, « travail sans relâche pour la paix, le dialogue entre les peuples et le respect des valeurs universelles ».

http://www.youtube.com/watch?v=7WiIjs3lfHU&feature=player_embedded#!

Après ces déclarations explicites, comment pouvons-nous croire que l’UOIF soit une organisation pacifique. Elle nous montre plutôt le visage d’une organisation belliqueuse qui cherche à entrainer les musulmans dans une confrontation avec les mécréants, les chrétiens et les juifs.

Pour comprendre, ce qui se cache derrière l’UOIF, il est important de lire le rapport rédigé par Le Centre Simon Wiesenthal Europe en 2004 qui accusait cette soit-disant organisation pacifique d’antisémite et de faire l’apologie et de contribuer au financement du terrorisme et d’appeler au djihad.

http://www.upjf.org/fr/4901-le-rapport-qui-accusait-l-uoif–en-2004-antisemitisme-apologie-et-financement-du-terrorisme-et-appel-au-djihad.html

Que cette organisation ose aujourd’hui porter plainte contre Marine Le Pen pour diffamation, parait des plus incongrues, pour ne pas dire plus.

Ce qui n’est pas compréhensible, c’est que cette organisation soit encore tolérée dans notre pays et nous ne comprenons pas pour quelle raison, le gouvernement Français n’ait pas interdit plutôt une telle organisation des plus controversée qui met en danger les musulmans qui vivent sur notre territoire.

L’UOIF est en fait une organisation subversive, liberticide et qui porte atteinte aux valeurs fondamentales qui fondent notre République une et indivisible.

Nous attendons donc de la part du Gouvernement Français qu’il prenne une fois pour toutes ses responsabilités en décrétant la dissolution de l’UOIF qui n’a pas sa place dans le Pays de Voltaire et du siècle des lumières.

Fabrice LETAILLEUR/http://lebloglaicdechamps.over-blog.com/

http://marie-masson-gaechter.over-blog.com/article-les-paroles-de-qaradawi-resument-la-vraie-nature-de-l-uoif-dissolution-102819483.html

 

Étiquettes : , ,
avril 1, 2012

EXCLUSIF: quand le site de l’UOIF appellait à « combattre les mécréants »

Notre travail d’enquête sur l’Union des Organisations Islamiques de France, première fédération musulmane de France regroupant 400 mosquées, avait débuté dès le début des années 2000. En 2006, paraissait le livre « L’islamisation de la France« , fruit de ce travail. Parmi les nombreux éléments à charge contre ce mouvement des Frères Musulmans, nous avions en 2006 réalisé une copie d’écran des résultats du moteur de recherche du site de l’UOIF associé à leur traduction du coran. Concernant l’entrée « combat » voici les résultats :

« 9:29 Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés. »

(cliquer sur l’image pour agrandir)

combattez les.JPG

La demande d’interdiction du congrès de l’UOIF s’ouvrant le 6 avril, formulée par Marine Le Pen -marquée au coin du bon sens- est rerprise désormais par l’éditorialiste vedette du Figaro Yves Thréard sur son blog :

« Deux questions : pourquoi le gouvernement n’interdit pas tout simplement, et définitivement, ce congrès islamiste du Bourget ? Il en a les moyens. Pourquoi ne surveille-t-il pas d’un peu plus près les activités de l’UOIF ? Il en a aussi les moyens puisqu’il les met en œuvre contre bien d’autres structures prétendument confessionnelles. » Yves Thréard

Étiquettes : , ,
mars 31, 2012

Invité de l’IOUF: « Nous devrons dévorer les juifs avec nos dents »

« Oui, je suis antisémite. Si ce ne sont pas les dirigeants arabes, nous devrons dévorer les juifs avec nos dents. » Imam Safwat al-Hijazi [1]

Source: Le Figaro (La France interdit la venue de prédicateurs islamistes).  Extraits:

Leurs noms sont inconnus du grand public. Tout comme leurs œuvres et leurs prêches. Mais le symbole n’échappera à personne. Quatre prédicateurs étrangers invités au congrès de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF) organisé au Bourget du 6 au 9 avril se voient interdire l’entrée sur le territoire français en raison de leurs propos qui, «dans le contexte actuel, représentent un fort risque de troubles à l’ordre public», ont annoncé jeudi les ministères des Affaires étrangères et de l’Intérieur. «Akrima Sabri, Ayed Ben Abdallah al-Qarni, Safwat al-Hijazi, Abdallah Basfar se sont vu refuser ou retirer la possibilité de se rendre sur le territoire français», précisent les deux ministères.

Deux figures plus connues, dont le très célèbre Youssef al-Qaradawi, prédicateur vedette de la chaîne al-Jazeera et sommité du monde musulman, et le salafiste égyptien (Mahmoud) al-Masri ont, «quant à eux, renoncé à venir», selon le gouvernement. […]

Selon les dossiers constitués par les services de renseigne- ments, Akrima Sabri, un Palestinien ancien mufti de la mosquée al-Aqsa (Jérusalem), avait annoncé en 2008: «Il y a des centaines de femmes qui sont prêtes à se sacrifier pour libérer la terre de Palestine et à sacrifier ce qu’elles ont de plus cher, leurs propres enfants. Je vous informe également qu’avec votre patience et le pouvoir de Dieu, nous allons y arriver.» Ayed Ben Abdallah al-Qarni, né en Arabie saoudite, qualifie lui les juifs de «frères des singes et des porcs», dans son livre, La Tahzan. Quant à Safwat al-Hijazi, un Égyptien, imam et prédicateur à la télévision, il reconnaissait en 2009 sur al-Nas TV: «Oui, je suis antisémite. Si ce ne sont pas les dirigeants arabes, nous devrons dévorer les juifs avec nos dents.»  

[1] Il a déclaré à la télévision du Hamas: « Envoyez ces singes et porcs brûler en enfer sur les ailes des roquettes Qassam »:

Following are excerpts from a speech by Egyptian cleric Safwat Higazi, which aired on Al-Aqsa TV on December 31, 2008.

Safwat Higazi: « Being killed is nothing new to us. It is what we desire and hope for. It is martyrdom, by Allah. This is Allah’s victory coming to us. It is Paradise with the first drop of blood of the martyr…
I refuse to accept condolences or consolation over a martyr…We always see the mothers and wives of the martyrs in Palestine wailing for joy, and preparing another martyr, another man, to raise the banner
« Being killed is nothing new to us. Martyrdom is nothing new to us. You threaten to kill us?! By Allah, you are threatening us with what we desire more than anything. You are threatening us with what our souls yearn for
… »You [in Hamas] are the ones upon whom Jesus, son of Mary, will descend, preaching the religion of the Prophet Muhammad in your land. You are paving the way for the war foretold by the Prophet Muhammad: ‘Judgment Day will not come until the Muslims fight the Jews. The Jews will hide behind stones and trees, but the stones and trees will say: Oh Muslim, oh servant of Allah, there is a Jew behind me, come and kill him.’ You are the ones preparing the ground for this, preparing the ground for the return of the Caliphate in the path of the prophets. »…
… »Allah is with us, and there is nobody with them. Allah is our God, and there is nobody with them. We say to them: We are not equal. Our dead go to Paradise, while your dead go to the Hellfire. We say to them: The Qassam rockets will serve as Ababil birds. [1] Indeed, they are Ababil birds. We say to them that while our martyrs celebrate in Paradise, your dead find themselves in the Hellfire. We say to you: Dispatch those sons of apes and pigs to the Hellfire, on the wings of the Qassam rockets. »…
« Jihad is our path – jihad for the sake of Allah, in all its forms. This is our strategic option, and not peace. Even ‘if they incline toward peace…’ Yes, in that case, we will incline toward peace. If peace is made with us – yes, we will make peace as well, out of strength and honor. However, jihad and resistance will remain our strategic option. Why? Because the Prophet Muhammad told us this. It makes no difference what kind of peace it is – they will never reconcile with us. They will ostensibly reconcile with us, but will they make real peace? Never. »…
… »The [Jews], who are as smooth as a viper, and who lick their lips as [does] a speckled snake, will never live with us in peace and harmony. They deserve to be killed. They deserve to die. They are the ones at whom the Qassam rockets should be fired. You should not care if you hit a man, a woman, or a child. Just like they killed your children – kill their children. Just like they killed your women – kill their women. Just like they destroyed your mosques – destroy their places of worship. Destroy… everything over there.« 
Étiquettes : , , ,
mars 29, 2012

Interdiction d’entrée en France de personnalités étrangères invitées par l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF)

En 2004, plus de 2.500 intellectuels musulmans de 23 pays avaient adressé une pétition à l’ONU appelant à l’adoption d’un traité international visant à interdire l’utilisation de la religion pour inciter à la violence. Parmi les « théologiens de la terreur » dénoncés on trouve le nom de Youssef Al Qaradawi (Yusuf Al-Qaradawi), un prédicateur égyptien basé au Qatar. Les signataires l’accusent de « fournir une couverture religieuse au terrorisme ». En 2003, il avait émis une fatwa autorisant le meurtre de femmes israéliennes enceintes et de leurs bébés à naître du fait que les bébés pourraient atteindre l’âge adulte et s’enrôler dans l’armée israélienne. Dans une autre fatwa en réponse à une question du Syndicat des journalistes égyptiens il autorisait à tuer « tous les Américains, civils ou militaires » en Irak. Il fait également l’apologie d’Hitler et de l’Holocauste. C’est cet homme que l’UOIF trouve modéré…

Source: Europe Israël

Excellente nouvelle! Nous saluons la position du Ministère de l’Intérieur à propos de la venue d’islamistes invitées par l’UOIF. Mais nous invitons le gouvernement français à prendre une position courageuse en interdisant purement et simplement l’UOIF, succursale de l’islamisme radical. Voir article ici:
« A la demande du président de la République, Nicolas Sarkozy, le Gouvernement a décidé d’interdire l’entrée sur le territoire français de quatre personnalités étrangères invitées au congrès de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF) qui se tiendra au Bourget du 6 au 9 avril 2012.
Ainsi, Akrima Sabri, Ayed Bin Abdallah Al Qarni, Safwat Al Hijazi, Abdallah Basfar se sont vus refuser ou retirer la possibilité de se rendre sur le territoire français. Youssef Al Qaradawi et Al Masri ont, quant à eux, renoncé à venir.
Les positions et les propos tenus par ces personnes qui appellent à la haine et à la violence portent gravement atteinte aux principes de la République et, dans le contexte actuel, représentent un fort risque de troubles à l’ordre public.
Nous regrettons que l’UOIF ait en outre choisi d’inviter Tariq Ramadan, ressortissant suisse, dont les positions et les propos sont contraires à l’esprit républicain, ce qui ne rend pas service aux musulmans de France. Le gouvernement protège la liberté de tous les cultes et est attaché à ce que les musulmans de France puissent vivre librement leur foi. Le gouvernement est en outre attaché à la liberté d’expression, droit fondamental garanti par la constitution.
Mais alors que la France est frappée par des extrémistes qui l’attaquent au nom de d’idéologies ou de croyances dévoyées, il est capital que ces libertés s’exercent dans le cadre de la loi et dans le respect des valeurs fondamentales qui sont les nôtres : les droits de l’homme, l’égalité entre les hommes et les femmes, la laïcité, le respect des religions et des opinions des autres, le refus des communautarismes
Étiquettes : , ,
mars 24, 2012

France : Le ministre Claude Guéant annule la visite d’al-Qaradawi et d’al-Mesri

Par Melba

Le Cheik Yusuf Al Qardawi, leader spirituel des Frères Musulmans, qui a fait l’éloge de Hitler, prône dans de nombreux discours l’extermination des Juifs par les musulmans, et justifie les attentats terroristes contre les civils occidentaux, était invité aux rencontres annuelles musulmanes du Bourget qui débutera le 6 avril , ainsi qu’un autre prêcheur de haine salafiste du nom de Mahmoud al Mesri.

L’association Europe Israël et Joachim Veliocas, directeur de l’Observatoire de l’islamisation, ont été les premiers à alerter l’opinion, et l’affaire a rapidement fait tâche d’huile sur Internet.

En conséquence, le ministre de l’intérieur Claude Guéant a annulé hier les visas d’entrée sur le territoire de “ses savants islamiques”, qui avaient pourtant été accordés par le très islamistophile Quai d’Orsay d’Alain Juppé. Les deux islamistes ne pourront donc pas venir en personne distiller leur venin sur scène au coté de leur ami Tariq Ramadan, devant plusieurs milliers de musulmans de France.

Ecoutez ce que ce grand leader de la “religion de paix” raconte à ses ouailles qui se comptent en centaines de millions à travers le monde (rediffusion)

Étiquettes : , ,
mars 22, 2012

Richard Prasquier interrompu par Claire Chazal au journal de 20h

Quand Richard Prasquier, visiblement très ému, a essayé d’aborder la responsabilité des médias et parler de l’affaire Al-Dura, Claire Chazal ne l’a pas laissé parler, voir ci-dessous.

 


Mohammed Moussaoui, président du Conseil français du culte musulman (CFCM), a affirmé que les musulmans de France étaient « offensés » que l’auteur présumé des meurtres de Montauban et Toulouse se revendique de l’islam. « Ces actes sont en contradiction totale avec les fondements de cette religion », « l’Islam c’est l’amour », a-t-il dit…


L’hypocrisie la plus totale règne puisque l’UOIF a également émis une condamnation ainsi que l’Autorité palestinienne !

L’UOIF tient à réaffirmer sa douleur et sa ferme condamnation des tueries sauvages de Toulouse et Montauban qui ont endeuillé le pays. L’UOIF présente à nouveau ses condoléances aux familles des victimes et exprime une nouvelle fois sa consternation devant ces actes odieux.
Cette affliction est d’autant plus forte et amère que l’auteur présumé, par ses revendications, prend en otage la religion musulmane et tous ses fidèles. Rappelons que le terrorisme et la folie meurtrière n’ont pas de religion. L’UOIF tient à rappeler la totale adhésion des musulmans de France aux valeurs qui fondent la République.
Les musulmans de France prouvent, au quotidien, leur engagement pour une citoyenneté apaisée. L’UOIF appelle tous nos concitoyens à ne pas succomber au sentiment de panique et à la stigmatisation des musulmans, amalgame qui nourrirait l’islamophobie.
Ces évènements isolés, aussi dramatiques soient-ils, ne doivent pas mettre en péril le profond travail engagé pour améliorer le vivre ensemble et la paix dans notre pays.
L’UOIF appelle les pouvoirs publics à diffuser un discours de paix et de cohésion et espère que tous les moyens seront déployés pour sauvegarder tous les lieux de cultes et de regroupement confessionnel.
Paris, le 21 Mars 2012Union des Organisations Islamiques de France – UOIF


Frères Musulmans :

Nous ne pouvons qu’être profondément attristés et écoeurés par le meurtre de trois enfants et d’un enseignant adulte devant le Collège et Lycée juif Ozar Hatorah, de Toulouse. Il s’agit purement et simplement d’un acte ignoble.

Quels que soient les résultats de l’enquête en cours, la communauté juive de France et d’ailleurs doit savoir que lorsque, par la violence, on s’en prend à un juif uniquement parce qu’il est juif, c’est ainsi l’ensemble des musulmans que l’on agresse.

Paix aux enfants du Collège et Lycée Ozar Hatorah, et paix aux enfants du monde.

Hani Ramadan, Directeur du Centre Islamique de Genève

Parmi les invités du rassemblement annuel de l’UOIF du 6 au 9 avril prochain se trouve le très modéré Cheikh Yussuf Al-Qaradawi, link, président du Conseil européen de la fatwa et de la recherche et le non moins modéré prédicateur égyptien salafiste Mahmoud al-Masri qui ont tous les deux obtenu le plus légalement possible des visas de séjour par le Ministère de l’intérieur lire l’article
Youssouf al-Qaradawi, ici dans un discours sous-titré en anglais, il souhaite aller tuer des Juifs
arial, helvetica, sans-serif; font-size: 12pt; »><span style= »font-family: arial, helvetica, sans-serif; font-size: 12pt; » _mce_style= »font-family: arial, helvetica, sans-serif; font-size: 12pt; »>&amp;nbsp;</span>
Mahmoud Al-Masri
mars 20, 2012

Ils veulent tuer les Juifs: le ministère de l’Intérieur leur accorde des visas pour le Rassemblement de l’UOIF du 6 avril 2012

La lâcheté du ministère de l’Intérieur laisse s’installer les conditions idéologiques pour de nouvelles tueries de Juifs en France.

Présentation des conférenciers étrangers en tête d’affiche du Rassemblement annuel de l’UOIF, fédération musulmane proche des Frères Musulmans contrôlant les grandes mosquées de Bordeaux, Mulhouse, Lille, Nantes, Woippy, Poitiers, Nice… parmi plus de 400 lieux de prières.

 

– Cheikh Yussuf Al-Qaradawi est le président du Conseil européen de la fatwa et de la recherche (CEFR structure juridique mère de l’UOIF). Ce cheikh, sûrement le plus influent du monde sunnite (son émission du jeudi sur Al-Jazeera rencontre une audience inégalée dans le monde musulman) est un extrémiste notoire. « Si l’islam mondial avait un chef, ce serait lui » écrivit Xavier Ternisien (responsable des questions islamiques à la rédaction du journal Le Monde) en août 2004 dans un article du Monde. Il préside aussi l’Union Mondiale des Savants Musulmans, qui regroupe les plus grands juristes sunnites. Il fut celui qui dirigea les prières du vendredi place Tahrir au Caire en février 2010 après le départ de Moubarak devant des dizaines de milliers de fidèles.

Dans son ouvrage « Le licite et l’illicite » (éditions al-Qalam,2001) il recommande l’extermination physique des homosexuels (page 175), la possibilité de frapper les femmes (page 207). Sur Qatar TV, le 25 février 2006, cet ami du Hamas déclara que « les opérations martyres sont autorisées » , « même s’il se trouve des civils parmi les victimes » précisa-t-il lors d’une session du Conseil européen de la Fatwa et de la recherche, réunie à Stockholm en juillet 2003. Pour ce qui est des occidentales violées, il tient à préciser leur part de responsabilité : les femmes violées « provocatrices parce que non habillées décemment devraient être punies […] pour qu’elle soit affranchie de la culpabilité, une femme violée doit avoir montré la bonne conduite. » Quant aux victimes du tsunami asiatique, punition divine, elles méritaient leur sort en raison des « actes d’abominations »pratiqués dans les zones touristiques, comme les boites de nuits et les plages où les femmes sont logiquement peu vêtues. Comme si ce n’était pas suffisant, le vieux cheik dans un média égyptien précisa sa pensée envers ceux qui abjurent l’islam : « le châtiment administré au murtadd (apostat) (…) est la mort » (Al-Ahram Al-Arabi (Egypte), le 3 juillet 2004. Traduction : MEMRI.)

Concernant l’antisémitisime et Hitler, voici ce qu’a affirmé Qaradawi le 28 janvier 2009 sur AlJazeera TV:

« Tout au long de l’histoire, Allah a imposé aux [Juifs] des personnes qui les puniraient de leur corruption. Le dernier châtiment a été administré par Hitler. Avec tout ce qu’il leur a fait – et bien qu’ils [les Juifs] aient exagéré les faits -, il a réussi à les remettre à leur place. C’était un châtiment divin. Si Allah veut, la prochaine fois, ce sera par la main des musulmans. (…) Pour conclure mon discours, je voudrais dire que la seule chose que j’espère est qu’à l’approche de la fin de mes jours, Allah me donne l’occasion d’aller sur la terre du djihad et de la résistance, même sur une chaise roulante. Je tirerai sur les ennemis d’Allah, les Juifs, et ils me lanceront une bombe dessus et ainsi, je finirai ma vie en martyr. Loué soi Allah, Roi de l’univers. Que la miséricorde et les bénédictions d’Allah soient sur vous. »

Autre conférencier (parmi tant d’autres psychopathes invités), le prédicateur égyptien salafiste Mahmoud al-Masri :

 

Ci-dessous des extraits d´une émission religieuse animée par le prédicateur égyptien Mahmoud Al-Masri, diffusée sur la chaîne salafiste Al-Nas le 20 septembre 2010 :

Mahmoud Al-Masri : « Comme le dit le dicton : « L´ami de mon ami est mon ami et l´ennemi de mon ami est mon ennemi. » Notre mère Aïcha était la personne que le pro phète Mahomet aimait le plus. Comment pourrais-je haïr une personne aimée par le Prophète ? Comment pourrais-je détester ma mère bien-aimée, mère des Croyants ? Quelqu´un sur cette Terre peut-il haïr sa mère et la maudire ? Même si vous ne croyez pas à l´islam, vous devriez au moins avoir des valeurs morales.[…]

Ces chiites sont les créatures les plus infidèles qu´Allah ait créées. Je ne veux pas user d´un langage abusif, mais ces gens maudissent les Compagnons du Prophète jour et nuit.[…]

Prions pour qu´Allah libère notre nation de ces nains d´apostats, qui n´ont rien de mieux à faire que de maudire les Compagnons et les épouses du Prophète, ainsi que le Prophète lui-même.

[…]Allah, envoie au chiites des tremblements de terre destructeurs et des volcans en feu ! Allah, lâche les chiites contre les juifs et les juifs contre les chiites !  »

 

Le 10 août 2009, Mahmoud Al-Masri a raconté une histoire d’un cynisme inoui sur Al-Nas TV

 » Je voudrais vous raconter une histoire très agréable. Il était une fois un musulman qui vivait à côté d’un Juif. Le musulman a eut une pensée bienveillante à l’égard du Juif- si petite soit-elle – et il voulait trouver un moyen de le faire convertir à l’islam. Alors il alla vers lui et demanda: « Ne ressentez-vous pas une attirance pour l’islam? Pourquoi ne pas vous devenez un musulman » Le Juif dit:« La seule chose qui m’empêche de devenir musulman, c’est que j’aime boire de l’alcool. Je serais devenu un musulman il ya les âges, mais la seule chose qui m’empêche, c’est que je suis un alcoolique ».

 »

Le musulman a conçu un plan, il lui a dit:  » Deviens un musulman, et continue à boire. » Le Juif dit « Très bien » et proclama : »je proclame qu’il n’y a pas d’autre dieu qu’Allah, et Muhammad est le Messager d’Allah  » le musulman lui dit:«. Maintenant que tu es devenu un musulman, si tu bois de l’alcool, nous allons t’infliger la punition pour bu d’alcool, et si tu renonces à l’islam, nous te tuerons. « Donc l’homme est resté musulman et n’a jamais bu de nouveau. Cela a été une technique sympathique imaginée par ce bon musulman. »

Lors d’une autre émission pour enfant de la même chaîne, le 21 juillet 2007, le conférencier invité par l’UOIF a donné ses conseils aux petits enfants. Il leur a expliqué qu’il est permis de mentir dans trois cas : à sa femme, aux Juifs, et pour se faire réconcilier deux musulmans…

Vous avez lu quelques échantillons du niveau mental de ces fous d’Allah étrangers, annuellement invités en France, notoirement connus par le renseignement français…mais qui par lâcheté politique, entrent chez nous comme dans un moulin. Que personne ne vienne s’étonner que des soldats de l’islam mettent en musique ce qu’ils entendent et lisent en toute quiétude dans une France sans frontières.

Joachim Véliocas-Observatoire de l’islamisation- 19 mars 2011

Dernier ouvrage paru: Ces maires qui courtisent l’islamisme (éditions Tatamis, 2010)

 

Un apologiste de l’extermination des Juifs au Parc-expo de Mulhouse…avec l’UMP [rediff]

Article du 30.06.2010 rediffusé suite à la prévisible tuerie de Toulouse.

 

En haut Safwate Hijazi, invité vedette de l’UOIF samedi à Mulhouse. Ci-dessus, celle qui est membre de la commission des finances et rapporteur spécial du Plan de relance…par les mosquées subventionnées ?

Au ministère de l’Intérieur on était pourtant au courant de la liste des invités de ce samedi 26 juin. A chaque congrès de l’UOIF, national ou dans ses déclinaisons régionales comme à Mulhouse samedi dernier, des visas sont gracieusement octroyés à des proches du Hamas. L’année dernière j’avais, avec d’autres spécialistes de l’islamisme, alerté sur la présence du koweitien Tareq Al-Suwaidan ayant appelé tranquillement à conquérir Rome (ainsi que l’a prophétisé Mahomet selon la tradition islamique officielle) lors des Rencontres musulmanes du Bourget d’avril 2009. Cela n’a servit à rien, car les services d’Eric Besson et de Brice Hortefeux ont encore octroyé un visa à celui qui dirige la branche koweitienne des Frères musulmans pour les rencontres du printemps 2010, ayant attiré plus de 100 000 musulmans venant de toute la France.

Cette fois-ci, c’est encore une grosse pointure de l’islam radical qui était l’invité vedette des premières Rencontres des musulmans de l’est, organisées par l’Association des musulmans de Mulhouse, l’AMAL, membre de l’UOIF. Le pro-lapidation Hani Ramadan, également présent samedi, passait pour un modéré à côté :

 

L’égyptien Safwate Hijazi est interdit de territoire au Royaume-Uni par le Home Office car « considéré comme impliqué dans des comportements inacceptables de glorification du terrorisme » lors de la publication d’une liste de seize noms le 5 mai 2009. Il s’est aussi fait remarqué sur la chaîne du Hamas , Al-Aqsa TV, un 31 décembre 2008 pour avoir fait l’apologie des opérations martyrs. Voici la retranscription de son intervention :

« Se faire tuer nous importe peu, c’est à quoi nous aspirons. Le martyr pour Allah, c’est la victoire d’Allah qui vient sur nous. C’est le paradis pour la première goutte de sang d’un martyr. Je refuse d’accepter des condoléances ou des consolations pour un martyr. Cela m’attriste énormément quand je vois ça à la télévision. Une femme palestinienne de Gaza pleurant et exaltant un martyr (…) nous voyons toujours des femmes et des mères de martyrs en Palestine pleurant de joie, et se préparant pour un autre martyr, un autre homme, qui reprendra la bannière (…) Vous nous menacez de mort ? Par Allah vous nous menacez avec ce dont nous désirons le plus, vous nous menacez de ce à quoi nos âmes aspirent. Par Allah, j’aimerais apporter une arme et être parmi vous, j’aimerais me retrouver aux côtés de la jeunesse des brigades Al-Qassam, essuyer leur visage de la poussière produite par le lancement d’un missile, et de crier Allah est grand avec eux. (…) Vous [le Hamas] pavez le chemin pour la guerre annoncée par le prophète Mahomet : « Le jour du jugement n’arrivera pas avant que les musulmans combattent les Juifs. Les juifs se cacheront derrière les pierres et les arbres. Mais les pierres et les arbres diront ‘Oh musulman, oh servant d’Allah, il y a un juif derrière moi, viens et tues-le[1]’. Vous êtes ceux qui préparez le chemin à cela, qui préparez la terre au retour du Califat dans les pas des prophètes. Nous leur disons : nous ne sommes pas égaux. Notre mort nous conduit au paradis, alors que votre mort vous conduit dans les flammes de l’enfer. Le Jihad est notre voie, pour la gloire d’Allah, c’est notre option stratégique, et non la paix »

Le 4 janvier 2009, le cheikh Higazi, sur la chaîne salafiste égyptienne Al-Nas :

Safwat Higazi: « Une organisation américano-israélienne qui effectue la veille des médias arabes, du nom de MEMRI – disons que ce sont ses initiales – a accusé plusieurs grands oulémas et cheikhs musulmans des télévisions arabes, y compris le Dr Sallah Sultan et le cheikh Safwat Higazi, d’incitation au meurtre de Juifs et à la haine des États-Unis. (…) C’est un grand honneur pour nous. Oui, je suis antisémite. Oui, je hais le sionisme. Oui, le Jour du Jugement n’adviendra pas tant que nous ne nous serons pas battus contre les Juifs. Ce sont les paroles de notre Prophète, que cela vous plaise ou pas.(…)Par Allah, s’ils nous laissaient faire, nous vous dévorerions intégralement et nous vous arracherions la tête de nos dents. Nous n’attendrions pas d’avoir des armes, des RPG ou des balles. Si nos dirigeants nous laissaient faire, nous vous attraperions dans la rue pour vous dévorer avec nos dents. »

France 3 qui ne s’est pas donné la peine de se renseigner sur les conférenciers, parle d’une « foire conviviale« , et estime à 4000 le nombre des participants.

Le journal L’Alsace dans un compte rendu très politiquement correct rapporte que « Les organisateurs ont invité tous les élus politiques, parmi lesquels le maire Jean Rottner (UMP) et la députée Arlette Grosskost« . Soit celui qui a succédé à Jean-Marie Bockel à la mairie de Mulhouse, et la député UMP Grosskost de la cinquième circonscription du Haut-Rhin (site Internet). Il leur suffisaient pourtant de demander au services de renseignement l’identité de ce petit monde pour savoir où ils mettaient les pieds, d’autant que de nombreux livres ont sorti l’UOIF de son anonymat depuis une dizaine d’années. Pas d’excuses donc.

L’Alsace rapporte également: « Autre objectif du rassemblement : relancer les dons pour le projet de la grande mosquée de Mulhouse qui doit ouvrir ses portes au cours de l’été 2012 (coût global : 9 millions d’euros) »

Explications : en juillet 2006, le maire (à l’époque socialiste) de Mulhouse, Jean-Marie Bockel, promit une subvention correspondant à l’achat de 4500m2 de terrain à l’AMAL, avec l’accord de son conseil municipal, pour y construire une mosquée géante. L’association précise les mensurations : deux niveau pour une capacité de 2000 personnes, une école de 10 salles de classes avec plusieurs annexes dont la superficie est de 487 m², un centre culturel avec une salle polyvalente et plusieurs annexes sur une superficie de 447 m² ainsi qu’un centre social de 260 m² . Une galerie commerciale sera intégrée à l’ensemble, dont une supérette et une boucherie halal, le tout surmonté d’un minaret. Concernant le deuxième volet du projet, la partie culturelle, on trouvera une salle polyvalente de 600 personnes, 10 salles de cours, une cour de récréation de 700m² , une bibliothèque, une salle informatique, une salle de jeux et de sport , un salon de thé ainsi que des salles de réception. Budget total: 3,6 millions d’euros.

Lors du conseil municipal délibératoire, le 18 septembre 2006, Jean Marie Bockel affirma : « cette architecture nous convient, y compris la coupole et le minaret. Il est normal qu’un lieu de culte soit identifié tout en respectant son environnement. »

On voit mal comment dans l’environnement de la ville de Mulhouse, un tel monument oriental pourrait s’intégrer. Un minaret toisant la « ville au cent cheminées », qui accueillit longtemps les ordres monastiques Franciscains, Augustins, Clarisses et les Chevaliers de l’ordre de Malte implantés dès 1269 en la chapelle Saint-Jean ?

Le 15 septembre 2008, une nouvelle réunion du conseil municipal entérina une subvention de 235 000 euros pour acquérir comme promis les hectares nécessaires.

Et c’est ainsi que nos impôts financent l’islamisme radical avec la majorité présidentielle actuelle, tout comme l’a aussi démontré à Roissy-en-Brie la porte parole de l’UMP Chantal Brunel le 5 juin dernier, dans une décontraction stupéfiante. Quand est-ce que l’UMP sortira de son Grand aveuglement ?

Joachim Véliocas, directeur de l’Observatoire de l’islamisation.


[1] Safwat Hijazi fait référence aux propos de Mahomet rapportés dans le Hadith authentique de El-Bokhari livre 56, Chap.94, tome 2