Posts tagged ‘TURQUIE’

juin 2, 2012

VOLTE FACE DE LA TURQUIE DANS LE CONFLIT SYRIEN

La Turquie se retourne contre rebelles syriens.

Israël va-t-il attaquer les Scud du Hezbollah?
Deux évolutions radicales qui découlent du conflit syrien sont révélées par DEBKAfile: Dans une étonnante volte-face, la Turquie a abandonné son soutien de 14 mois de la révolte syrienne aux côtés de l’Ouest et fait cause commune avec la Russie, c.-à-Bachar el-Assad.

Aggravant encore les craintes d’une «guerre par procuration » impliquant Israël, l’Iran et la Syrie, le Hezbollah libanais se prépare à transférer ses missiles Scud D, capables de frapper n’importe quel point en Israël, de Syrie ou du Liban. Israël a menacé d’arrêter leur traversée par la force

Debkafile

Étiquettes : , ,
mai 31, 2012

INFO Debkafile

Barak: Pas de repos pour nous, à cause des installations  nucléaires de l’Iran

Le ministre israélien de la Défense Ehud Barak a déclaré, « Nous ne pouvons pas dormir tranquillement » aussi longtemps que l’Iran est capable de générer des situations qui empêchent les attaques américaines ou israéliennes sur son programme nucléaire.

En fin de compte, Israël devra faire face seul pour  décider si et quand attaquer l’Iran parce que le sort d’Israël et, éventuellement, du monde juif se bloquent de ce fait.
Pour les Iraniens le calcul est simple, a déclaré Barak: « Ils disent: Nous avons attendu 4000 ans pour une capacité nucléaire alors pourquoi ne pas attendre encore quelques semaines afin d’éviter de provoquer une attaque israélienne ou américaine? »

Barak a nié que lui et le Premier ministre Binyamin Netanyahou aient gardé secrète une  prise de décision : « nous n’avons pas de décisions secrètes. »

DEBKAfile 30 mai 2012

 

Les États-Unis pourraient contourner l’ONU pour la lutte contre le régime Assad.
L’ambassadeur américain Susan Rice a averti le Conseil de sécurité que si il n’agit pas rapidement pour faire pression sur la Syrie afin de mettre fin à sa répression, les membres peuvent avoir d’autre choix que d’envisager d’agir en dehors de l’ONU et le plan Annan. Sinon, dit-elle, le conflit risque de se propager et ainsi  créer une crise majeure pour les autres pays et à l’échelle régionale.

Consul honoraire de la Syrie en Californie, Hazem Chehabi a démissionné pour protester contre les massacres d’al Houla.

DEBKAfile 31 mai 2012

Enlèvement de deux touristes américains dans le Sinaï par des bédouins armés
Ils ont été enlevés lors de la traversée de Dahab à Nuweiba, deux stations de Red Sea Holiday.

Les forces de sécurité égyptiennes mènent une « partie de chasse » à grande échelle.

DEBKAfile 31 mai 2012

Larijani: l’intervention occidentale en Syrie engloutirait le régime sioniste

Le président du Parlement iranien, Ali Larijani, a averti qu’une intervention militaire occidentale en Syrie se traduirait par un bouleversement régional qui aurait sans aucun doute des conséquences en Israël.

Les Etats-Unis et l’Ouest cherchent à ouvrir la voie à une nouvelle crise, at-il ajouté.

« Les autorités militaires américaines doivent être conscientes de leur jeu dangereux … la création d’un autre Benghazi en Syrie se propagerait à la Palestine et le feu engloutirait le régime sioniste », at-il dit.

DEBKAfile 31 mai 2012

Israël transfert les corps de 91 terroristes à l’Autorité palestinienne
Israël voit le transfert comme un geste d’apaisement par Benyamin Netanyahou envers le dirigeant palestinien Mahmoud Abbas de retour dans les pourparlers de paix longtemps gelés. Parmi les corps des terroristes transférés, qui pour la plupart sont destinés à la Cisjordanie et d’autres à la bande de Gaza, on trouve ceux de kamikazes notoires, y compris des hommes qui ont fait sauter un bus de Jérusalem, ont braqué l’Hôtel Savoy et attaqué le Café Hillel causant des dizaines de victimes israéliennes. Les familles des victimes ont demandé à la Haute Cour pour empêcher ce transfert, mais elles ont été déboutées.

DEBKAfile 31 mai 2012

La Turquie a ordonné le renvoi du personnel diplomatique syrien.

Ankara est le neuvième pays à décider d’expulser les diplomates syriens et le premier à commander à tous les diplomates syriens, y compris le personnel consulaire dans les villes turques de quitter le pays dans les 72 heures.

DEBKAfile 30 mai 2012

Étiquettes : , , , ,
mai 12, 2012

Faut-il pour satisfaire la « sensibilité des musulmans » produire des traductions faussées de l’Évangile. Une “traduction” manipulée de l’Évangile en turc provoque la protestation des chrétiens

Faut-il pour satisfaire la « sensibilité des musulmans » produire des traductions biaisées de l’Évangile. C’est ce qu’on cru pouvoir s’autoriser trois organismes protestants américains dont l’initiative soulève la réprobation de protestants turcs. C’est vraiment contribuer à la christianophobie que d’éditer des textes aussi “tordus” et se soumettre volontairement à une dhimmitude intellectuelle. Que cela vienne de chrétiens laisse pantois. D.H.

Une traduction faussée de l’Évangile non autorisée par les églises chrétiennes a constitué le motif d’une protestation publique des chrétiens en Turquie. Dans un communiqué envoyé à l’Agence Fides, l’Alliance des églises protestantes de Turquie, partie intégrante de l’Alliance évangélique mondiale, stigmatise « la traduction fallacieuse » d’une édition en langue turque de l’Évangile selon saint Matthieu publiée à la fin de 2011. Le texte est rempli d’erreurs concernant « des mots très importants et fondamentaux pour le Nouveau Testament » qui rendent cette traduction « erronée et extrêmement négative ». Les églises font état de l’urgence de modifier les termes en question, qualifiant l’Évangile ainsi diffusé « d’inacceptable et inutilisable ».
Le communiqué fait référence au retrait de mots tels que « Père » et « Fils de Dieu » remplacés respectivement par « Dieu » et « représentant de Dieu ». Le verset 19 du chapitre 28 (« Allez donc, de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit ») devient par exemple « les purifiant avec l’eau au nom d’Allah, de son Messie et de son Saint Esprit ».
Les responsables chrétiens affirment avoir signalé ses incohérences avant la publication du texte, réalisé par trois organismes chrétiens américains (Wycliffe Bible Translators, Summer Institute of Linguistics et Frontiers) dont le but était de produire une Bible « proche de la sensibilité des musulmans ». Afin d’éviter que des turcophones chrétiens ou non chrétiens ne soient exposés à des enseignements erronés, les églises avaient demandé au comité de traduction de modifier les points qui « minent la théologie chrétienne » mais il n’en a rien été.
« Nous désirons que l’Écriture Sainte soit lue et comprise par tous les secteurs de la société. Les traductions produites par la Société biblique au cours de la première moitié du XXe siècle sont excellentes, fidèles à l’histoire et à la théologie chrétienne mais également excellentes pour les personnes qui s’approchent de la Bible pour comprendre les expressions de la foi chrétienne » note le communiqué parvenu à Fides.
L’Alliance des églises protestantes en Turquie représente la majeure partie des églises protestantes du pays. En 2011, elle a publié un « Rapport sur les violations des droits des chrétiens en Turquie », ces chrétiens qui représentent moins de 0,1 % des 72 millions d’habitants du pays.

Source : Agence Fides/ http://www.christianophobie.fr/

Étiquettes : , ,
mars 23, 2012

La Turquie soutient la décision de l’ONU

 

Après la décision de la Commission des Droits de l’Homme de l’ONU contre Israël, la Turquie, leader mondial ès Droits de l’Homme, a approuvé la création d’une commission d’enquête pour la Judée-Samarie et a condamné « le vol de terres palestiniennes par Israël ». A l’opposé, le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman, a annoncé « qu’Israël allait faire pression sur les Etats-Unis pour qu’ils quittent la Commission des Droits de l’Homme dont les décisions sont ridicules et la décrédibilisent totalement ». Il a dit également « qu’Israël allait envisager de cesser toute coopération avec cette Commission de l’ONU et interdirait l’entrée des ‘inspecteurs’ en Judée-Samarie ».

 

mars 5, 2012

Turquie : commémoration du drame du Struma

 
Struma photo armenews
Une commémoration a eu lieu en Turquie en souvenir du naufrage du Struma en Mer Noire le 24 février 1942.
Ce navire vétuste avait quitté le port de Constanza en Roumanie le 12 décembre 1941 avec à son bord 769 Juifs qui tentaient de fuir le nazisme, en particulier le régime roumain dirigé par Ion Antonescu. L’objectif était d’atteindre la Turquie et d’y obtenir un visa pour gagner la Palestine sous mandat britannique, cela malgré les restrictions à l’immigration des autorités britanniques.
Après un voyage qui dura quatre jours en raison d’avaries mécaniques, le navire fut mis en quarantaine à son arrivée en Turquie : les passagers ne furent pas autorisés à débarquer et se virent contraints de rester à bord. La Roumanie, pour sa part, n’autorisa pas le retour du Struma.
Struma – Denizhaber 

Malgré l’intervention du capitaine auprès des autorités turques et britanniques et celle de l’Agence Juive auprès des Britanniques pour accueillir les réfugiés, la situation resta bloquée, les autorités turques refusant de lever la quarantaine.

Après des semaines de vaines négociations, le 23 février, les autorités turques firent remorquer en dehors de leurs eaux territoriales le navire dont les moteurs étaient hors d’usage. Le lendemain, le navire coulait dans des conditions qui restent confuses, probablement torpillé par un sous-marin soviétique.
David Stoliar fut l’unique survivant de ce naufrage.
La Turquie ne fit qu’une seule déclaration sur cette tragédie indiquant qu’elle n’avait « aucune responsabilité dans cette catastrophe ».
Jusqu’à ce vendredi 24 février 2012, la Turquie n’avait jamais autorisé la tenue de commémorations officielles du naufrage du Struma sur son sol.
février 29, 2012

Turquie-Israël : « Wikileaks » donne raison à Jérusalem

Les éternels partisans de l’auto-flagellation qui demandent depuis presque deux ans au gouvernement israélien de présenter à Ankara les excuses exigées par Erdogan devraient lire de manière attentive les documents diffusés par « Wikileaks » sur la période qui a précédé l’expédition pro-Hamas du « Marmara ».

Ces documents en provenance de télégrammes envoyés entre des services américains de renseignements attestent que le Premier ministre turc avait pris la décision stratégique de « brûler tous les ponts » avec Israël pour rehausser son statut face à l’Iran et au monde arabe. Plusieurs de ces documents font état de discussions qui ont eu lieu entre Recep Tayyip Erdogan et l’ancien Secrétaire d’Etat US Henry Kissinger lors desquelles Erdogan annonçait à son interlocuteur « qu’à un moment donné il avait l’intention de devenir le leader du monde arabo-musulman ». C’était avant la provocation turque du « Marmara » et il est pratiquement certain que l’humiliation mise en scène et médiatisée du président Pérès par Erdogan au sommet de Davos faisait également partie de ce processus bien calculé.

Personne n’oubliera pas contre la campagne médiatique en Israël ni les interventions maladroites de certaines personnalités politiques qui ont voulu attribuer au gouvernement israélien la responsabilité de la cassure entre Jérusalem et Ankara, et ont suggéré aux responsables israéliens d’aller à Canossa et de présenter des excuses dhimmiques au « suzerain » musulman d’Ankara.

Étiquettes : ,