Posts tagged ‘islam’

juin 10, 2012

Des Iraniens détruisent des corans [video]

Des Iraniens détruisent des corans

Cette vidéo circule via le fil Twitter de Cyrus, qui écrit que des millions d’Iraniens en sont venus à détester profondément l’islam. La vidéo a été postée le 2 juin et indique que la scène se passe dans un sanctuaire situé à Isfahan :

 

 

http://www.postedeveille.ca/2012/06/des-iraniens-detruisent-des-corans-video.html

Chronique d’Hélios d’Alexandrie : Autodafé du coran

Fayoum5  Je vous ai présenté Hélios d’Alexandrie ici.

Dans sa chronique d’aujourd’hui, Hélios parle du projet du pasteur Terry Jones de la Floride de brûler des exemplaires du coran le 11 septembre, geste condamné par les autorités américaines.

En complément de lecture, je vous recommande l’article de l’américaine musulmane Asra Q. Nomani : « Nous musulmans, devons brûler quelques pages du coran ». Elle parle des versets du coran qui sont invoqués pour justifier la violence domestique, le terrorisme, le militantisme et les attentats suicides au nom de l’islam, et conclut que c’est sans doute à cause de ces versets que le pasteur Jones songe à brûler le coran. Elle invite ses coreligionnaires à brûler symboliquement quelques pages du coran en leur donnant une interprétation contextualisée plutôt que littérale.

*******************

Autodafé du coran

L’arrière plan historique et la vraie signification du geste

Uthman Peu de gens le savent mais les musulmans sont les seuls à avoir brûlé le coran ou, pour être précis, des corans. Le premier autodafé a été ordonné par nul autre qu’Osman Ibn Affan, le troisième calife, moins de vingt ans après le décès par empoisonnement du prophète. C’est ce que rapporte l’histoire officielle de l’islam. Il est intéressant de s’y attarder un peu, car cet évènement est évoqué par les musulmans comme preuve de l’immuabilité du texte coranique.

Coran signifie littéralement récitation; le musulman, le vrai, ne lit pas le coran, il le mémorise et le récite. Aux origines de l’islam, les différentes sourates se trouvaient inscrites dans la mémoire des hommes (les femmes qui aux dires du prophète sont déficientes en termes de raison et de religion, n’avaient pas le droit de réciter le coran en entier, elles ne pouvaient apprendre qu’une seule sourate). Mahomet lui-même s’est rendu compte, quoique sur le tard, des problèmes que posait cette méthode archaïque de conserver et de transmettre la parole d’Allah, d’autant plus qu’il s’était amusé lui-même à semer la confusion en enseignant, tantôt à l’un tantôt à l’autre, différentes versions des mêmes versets et des mêmes sourates. Après sa mort, certains de ses compagnons prirent sur eux de consigner le coran par écrit ce qui donna, en s’en doute bien, des textes très différents les uns des autres. Ils n’avaient pas le choix d’agir ainsi, un grand nombre de musulmans qui savaient le coran par cœur avaient péri au combat dans la guerre qui a opposé l’état islamique aux tribus qui ont abjuré l’islam, et la guerre qui se poursuivait sans relâche menaçait de faire disparaître à jamais la parole d’Allah.

 

Plusieurs versions du coran ont par conséquent vu le jour, chaque version portant le nom du compagnon de Mahomet qui l’a rassemblé et consigné par écrit. On imagine le casse-tête, laquelle de ces versions est la vraie, laquelle est identique au texte gravé sur la tablette éternelle jouxtant le trône d’Allah? Les disputes n’ont pas manqué, chaque compagnon prétendant que la sienne est la bonne, et pour ajouter à la confusion, de nouvelles versions apparaissaient tous les jours. À cet époque où l’arbitraire régnait en maître, le calife Osman décida de frapper un grand coup : il chargea un de ses proches de consigner par écrit un seul texte en quatre exemplaires, il ordonna par la suite de confisquer  les corans toutes versions confondues et donna l’ordre de les brûler.

Ce récit n’est pas vrai, il s’agit au mieux d’une légende, au pire d’une histoire montée de toutes pièces. Les musulmans s’y réfèrent pour soutenir que le texte du coran est demeuré inchangé depuis que le calife Osman a ordonné de le consigner par écrit. Il est toutefois reconnu dans les cercles scientifiques et par les érudits que le texte coranique a été élaboré plusieurs années après la mort de Mahomet, les versions finales, car elles sont nombreuses et se distinguent les unes des autres, ont été consignées sous les califes abbassides, soit plus de cent cinquante ans après la « révélation ».

Ce que cette histoire nous enseigne c’est qu’il est permis de brûler le coran du moment où ce geste contribue à consolider l’islam. Les wahhabites d’Arabie Saoudite n’ont pas oublié la leçon du calife Osman, c’est pourquoi ils scrutent à la loupe les corans que les pèlerins étrangers transportent dans leurs bagages lors du Haj [pèlerinage à La Mecque]. S’il s’agit de versions qui dévient de la leur, ils les confisquent et les détruisent par le feu.

BurnQuran_1 Les musulmans sont donc les premiers à organiser des « feux de joie » où des corans sont brûlés. Le coran des chiites est considéré non canonique par les sunnites, il est réputé être altéré, non par des hommes qui s’obstinent dans l’erreur, mais par nul autre que Satan en personne. Les musulmans, du moins les plus opiniâtres d’entre eux, croient dur comme fer que toute altération du texte sacré est d’origine diabolique, c’est pourquoi elle doit être brûlée, le feu de l’enfer étant réservé au diable et à ses adeptes, les apostats et les infidèles.

Les musulmans, particulièrement les plus fanatiques, sont hantés par tout ce qui est diabolique, la puissance du diable les terrorise, ils ont la certitude que rien ne peut l’arrêter en dehors d’une observance stricte et tatillonne de l’islam le plus rigide. L’être humain est une sorte de champ de bataille où le diable et la loi d’Allah s’affrontent et c’est le diable qui l’emporte dans la majorité des cas, le salut étant l’exception et la damnation la règle. L’enfer, soit le feu éternel (en arabe feu et enfer sont synonymes et homonymes), est l’empire du diable et le sort réservé à l’humanité (les femmes en particulier). Seuls sont exemptés les musulmans de stricte observance et les djihadistes morts en combattant dans la voie d’Allah. Le feu c’est aussi le châtiment que seul Allah a le droit d’ordonner. Immoler les apostats par le feu n’est pas permis car ce serait usurper ses pouvoirs, mieux vaut leur crever les yeux, leur couper les mains et les pieds, mettre du sel sur leurs blessures et les laisser agoniser sous le soleil comme l’a fait Mahomet à ses ennemis.

Le révérend Jones est probablement convaincu de l’origine diabolique du coran ; un livre qui inspire autant d’atrocités n’est probablement pas d’origine humaine, seul un être personnifiant le mal absolu a pu l’inspirer. Brûler le coran est à ses yeux un acte méritoire et à la limite une obligation morale. Les musulmans du monde entier l’ont bien compris, eux qui sont hantés par le diable et l’enfer se rendent compte qu’un chrétien, et de surcroît un pasteur, condamne la parole d’Allah au feu comme s’il s’agissait de versets sataniques. Pour eux, la puissance de Satan ne va pas jusqu’à brûler par le feu le coran, Allah ne permettrait pas que sa parole subisse le sort des damnés, à moins bien entendu que le coran ne soit pas la parole d’Allah !

Ce n’est donc pas le sacrilège que les musulmans redoutent, mais le traumatisme psychologique ou, si l’on préfère, la blessure narcissique collective. Qui sait ce qui leur passera à l’esprit devant le spectacle télévisé des corans devenus la proie des flammes ? Leur univers mental s’écroulera-t-il ? Cesseront-ils tout d’un coup de croire à l’omnipotence d’Allah ? Le doute leur viendra-t-il à l’esprit que le coran n’est pas d’Allah mais du diable ?

Bien des questions qui appellent des réponses et qui font que l’expérience du Révérend Jones mérite d’être menée jusqu’au bout.

Hélios d’Alexandrie

***************

Vidéo du groupe iranien Fire on Quran qui appelle à brûler des corans jusqu’à ce que la dictature islamique respecte la Déclaration universelle des droits de l’homme :

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Toujours parfait, prix d’excellence cher Hélios.

Rédigé par : grandpas | 10/09/2010 à 11:34

À Grandpas,

Votre appréciation me touche et je vous en remercie.

La réaction des musulmans à travers la planète est symptomatique de leur incapacité à se distancer des événements et à les relativiser. À l’égard de l’occident infidèle ils font preuve de sentiments contradictoires, c’est plus que de l’ambivalence. S’ils méprisent et haïssent l’occident à ce point pourquoi accordent-ils autant d’importance au geste isolé d’un occidental sans notoriété? Souffrent-ils à ce point d’insécurité émotive?

La raison profonde de leur désarroi a été analysée avec finesse par l’écrivain égyptien Ala el Aswany dans son roman « Chicago » où il met en scène une jeune musulmane égyptienne pieuse, voilée mais nullement aveuglée par la haine de l’occident. Partie aux États Unis pour faire sa maîtrise elle ne peut s’empêcher de constater à quel point les infidèles sont favorisés par Allah non seulement sur le chapitre des biens matériels mais également sur le plan des droits et du respect que les gens obtiennent des détenteurs de l’autorité. Elle s’étonne de la sympathie et de la générosité des américains envers elle malgré le fait qu’elle pratique une religion différente de la leur et qui de surcroit lui commande de ne pas leur témoigner de l’amitié. Elle se prend à penser que si Allah était juste il aurait favorisé les musulmans comme il favorise actuellement les américains et qu’à l’inverse il aurait puni les américains infidèles en leur faisant connaître le sort des musulmans. Plus tard elle réalise que les infidèles sont plus honnêtes et plus altruistes que les musulmans et qu’ils n’ont pas besoin de la religion pour cela même si plusieurs d’entre eux disent croire en Dieu.

À bien y penser, la rage et la haine des musulmans sont comme un rempart contre la tentation diabolique du doute.

Hélios d’Alexandrie

Rédigé par : Hélios d’Alexandrie | 11/09/2010 à 00:22

Bonjour,

Je me permets de souligner que le terme « autodafé » signifie acte de foi. Il y a eu de nombreux autodafé sans crémation de livres ni de personnes. Le plupart d’ailleurs. Attention: je ne défend pas les horreurs de l’inquisition.

Donc je peine à comprendre l’expression « autodafé du Coran ». Mieux, ou pire, je pense que cette expression est dangereuse.

L’essentiel est de souligner que le Coran se veut la parole de Dieu écrite en direct et en langue arabe.

Il n’est pas bon de bruler des livres, aucun livre. L’Islam a détruit la bibliothèque d’Alexandrie au prétexte que ce qu’il y avait dans les livres: ou bien était déjà dans le coran, et donc inutile. Ou bien n’y était pas, et donc était contraire à la loi.

Je reste stupéfait que personne ne pense à opposer au Coran un évangile quelconque. Peur de passer pour croyant ?? Sais pas.

Au lieu de brûler un livre, faisons quelques panneaux confrontant ce qui est écrit dans le Coran et ce qu’a écrit Saint Jean par exemple.

Oups, j’ai dis une bêtise. Ben oui, vous êtes devant une religion. Les seules armes adaptées sont celles de la religion. Pas la raison.

On me dit ramadan ? je répond « seul ce qui sort de l’homme est impur » (clin d’oeil scato au fait que l’homme est seul responsable de ses actes).

On me dit charria ? Je réponds « l’homme n’est pas fait pour la loi, mais la loi pour l’homme ».

On me dit lapidation ? Je réponds « que celui qui n’a jamais péché jette la première pierre ».

On pourrait en citer des tonnes.

Pardonnez moi, mais bordel de Dieu, il n’y a personne pour avoir lu les évangiles ?? et les citer ??

Je suis athée, et je considère que les évangiles sont un des plus beau monument écrits à la gloire de la nature humaine. Quelques écrits du Bouddha aussi.

Nous sommes de culture judéo-chrétienne, judéo par héritage, chrétienne parce que fut un temps certains ont estimé qu’il n’était pas nécessaire d’être circoncis pour faire partie du peuple de Dieu. Je vous rappelle à cet égard que le premier signe d’alliance a été donné par Dieu à Noé, à la fin du déluge: l’arc en ciel !!!! Jusqu’à preuve du contraire, il brille pour tous !!!

Soyez des grands garçons, assumez l’origine de la philosophie occidentale !!!!

On pourra, c’est normal, discuter sur l’influence grecque, etc …..

Les faits sont là.

Tournez comme vous voulez le problème,il est ici: un citoyen normalement instruit de moins de 40 ans n’a pas, lors de sa formation de culture générale, lu le moindre évangile et/ou n’en a rien retiré et/ou en a honte.

Chose paradoxale, l’islam se développe sur le terreau de l’ignorance des occidentaux. On a l’impression que les seules personnes à savoir ce qu’est un Dieu c’est eux !!!!

Si les évangiles vous gênent, essayer Nietsche, ou Kant, ou Voltaire, ou Alain, ou Camus, ou tout autre.

Mais s’il vous plait, montrez que vous aussi vous avez un cortex, de l’instruction religieuse, une grande patience et une grande compréhension.

Et ainsi que vous êtes aptes à répondre à toute agression caractérisée de vos génitoires !!!

Rédigé par : grosdada | 25/09/2010 à 11:35

Que Dieu bénisse l’athéisme et Hélios d’Alexandrie llol!

Chaque fois que je lis un de vos texte je suis un peu mieux informé sur l’Islam et fais un petit pas de plus pour m’éloigner de la dhimmitude naturelle des peureux bien pensant que nous sommes nous les Québécois.

Tous vos textes devraient être envoyés à nos élus de tous bords pour qu’un vrai débat de société s’ouvre enfin. Il serait plus sain de le faire par l’information et la discussion avant une inévitable confrontation tel que l’on voit se dessiner en Europe en ce moment.

Par ailleurs je serais curieux de savoir ce que vous pensez de Geert Wilders?

Pour moi il fait figure de héros, mais je peux me tromper, avouant mon ignorance de bien des choses.

Je vous remercie de tous vos efforts et vous encourage à publier encore plus.

Pour connaître l’avenir il suffit de le créer…(je sais plus qui)

Pierre Ouellet

Rédigé par : Pierre Ouellet | 26/09/2010 à 17:03

À Gros Dada,

Merci de votre commentaire. Je dirai qu’il est important de proposer aux musulmans une alternative à l’islam. La laïcité n’en est pas une, seul le christianisme peut l’être. Je ne parle pas de les convertir mais de leur proposer les valeurs chrétiennes de la société, s’ils les intègrent ils ne seront plus récupérables par les islamistes même s’ils ne changent pas de religion. Cela ne veut pas dire que je suis contre la laïcité, au contraire elle est comme l’eau qui est nécessaire à la vie des poissons mais qui ne peut les nourrir, la laïcité est un cadre de vie seulement, mais un cadre essentiel pour qui veut enrichir librement sa vie.

Il est important que ce message soit véhiculé parmi les Québécois résistants, c’est dans la mesure où nous sommes capables de nous rattacher à nos racines chrétiennes et à assumer notre héritage chrétien que nous pourrons déstabiliser les islamistes.

L’inculture religieuse est malheureusement très répandue, il s’agit d’un appauvrissement que bien des gens veulent faire passer pour une sorte de libération du carcan des religions. Il rejoint l’inculture générale qui explique pourquoi le contenu d’un roman comme le Code Da Vinci a été pris pour de l’argent comptant par un grand nombre de lecteurs.

Hélios d’Alexandrie

Rédigé par : Hélios d’Alexandrie | 27/09/2010 à 00:18

À Pierre Ouellet,

Merci pour votre appréciation, vous m’encouragez à écrire, ce que je continuerai de faire par plaisir autant que par devoir.

Le débat que vous préconisez est essentiel, je crois d’ailleurs que des sites comme Poste de Veille ont pour objectif d’informer mais également d’amorcer le débat.

La dhimmitude est une réaction à la violence ou à la menace de violence, elle dépend de la perception qu’on a des musulmans (haineux et cruels) et de notre peur de les confronter. La dhimmitude des élites est plus subtile puisque à la peur de la violence s’ajoute celle d’être montré du doigt comme raciste et intolérant.

Geert Wilders est un homme très courageux, il a choisi de risquer sa vie pour exprimer ce qu’il pense et donner une voix à des millions de ses compatriotes qui refusent l’islamisation de leur pays. Personne ne semble s’étonner du fait qu’il doit vivre sous protection policière et changer régulièrement de résidence simplement pour avoir dit la pure vérité sur l’islam. Chose certaine tous les bien-pensants ont qualifié son film « Fitna » d’islamophobe et l’ont accusé d’incitation à la haine, alors que le film ne fait que rapporter les paroles du coran, les discours des islamistes et les images des attentats perpétrés par ces derniers. D’ailleurs aucun de ses détracteurs ne s’est donné la peine d’analyser ni de critiquer d’une façon objective le contenu du film, pire ils ne l’ont même pas visionné!

Le film n’insulte pas les musulmans, il leur tend simplement un miroir. S’ils ne se reconnaissent pas dans les versets du coran ni dans le discours des islamistes, s’ils rejettent les attentats commis au nom de l’islam alors ils doivent le dire haut et fort. Ils se sont malheureusement abstenus de le faire, et nos bien-pensants les ont largement exemptés de l’obligation de clarifier leur position à cet égard.

Les succès électoraux de Geert Wilders en disent long sur la gravité de la situation aux Pays Bas. Pour les habitants de ce pays la prise de conscience s’accompagne d’une inquiétude profonde. De plus en plus de gens délaissent les partis traditionnels et migrent vers sa formation.

Un jour viendra où les pays occidentaux n’auront d’autres choix que de qualifier les textes fondamentaux de l’islam de littérature haineuse. Ce jour là Geert Widers apparaîtra comme un précurseur et sera reconnu pour les services qu’il a rendus à l’humanité.

Hélios d’Alexandrie

Rédigé par : Hélios d’Alexandrie | 27/09/2010 à 01:06

Je vous pose une question, est ce que un seul d’entre vous a deja cottoyé des musulmans????? a lire vos propos je ne pense pas car l’ignrorance de l’autre se manifeste dans tous les termes que vous utilisez.

Vous vous permettez de parler de gens que vous ne connaissez pas. arretez de diaboliser les musulmans, Arretez de faire L’amalgamme entre l’islam et le terrorisme, Le terrorisme n’est pas une invention musulmane ( les basques, les FARC, les irlandais, les kamikazes japonais autant d’exemples qui prouvent que le terrorisme est né chez vous) je vous informe que l’integrisme islamiste est une pure invention de la CIA pour contrer l’avancer du communisme et aujourd’hui le monstre engendré se retourne contre celui qui lui a donné naissance. c tt simple.

Vous parler de l’islamisation de l’occident, je vous rappelerai juste que par le passé il ya eu la christianisation des peuples au travers des expeditions des soit disant explorateurs, portugais et autres, sous la banniere des templiers. Pourquoi personne n’a crié au scandale? et maintenant que la roue tourne!!!!!! vous montez sur vos haut chevaux. Et qu’allez vous faire, chasser les musulmans de vos pays??? et si ces musulmans ne sont pas issus de l’immigration et qu’ils soient vos compatriotes , canadiens, francais , allemands de souche, de quel droit vous les obligeriez a renoncer a une religion qu’ils auraient choisie de plein gré??? et pourquoi cette segregation vous ne la faite pas subir aux evangelistes, qui sur le plan de l’endoctrinement, sont plus dangereux qu’un musulman qui fait 30 jours de careme par an et 5 prieres par jours???? , aux mormands et au hamichs qui vivent encore au moyens age? Franchement je ne comprend pas la haine que vous portez aux musulmans et a l’islam. Cela reste innexpliqué pour moi de la part de gens qui se disent civilisés.

Je garde la conviction, encore aujourd’hui, que semer la haine de l’autre n’est nefaste que pour la personne qui eprouve cette haine. Cette haine est un mal qui vous consumme et vous êtes tombés dans son piege. Ouvrez vos esprits et vos coeurs aux autres, Allez chercher le bien dans le fond des autres et laissez de coté le mal. La difference est une richesse, n’en faites pas une malediction.

Personnelement, je suis musulmane mariée a un europeen qui ne connaissait de l’islam et des musulmans que ce que les medias diffusaient ( bombes, attentats, lapidation, burka… et j’en passe), nous habitons en terre musulmane et nous nous nourrissons tous les jours de nos differences, cela nous soude et nous rend plus forts.

Sans rancune aucune.

Lamia

Rédigé par : Lamia benmiloud | 28/09/2010 à 16:13

À Lamia benmiloud,

Vous devriez prendre le temps de lire et méditer les articles publiés sur le site. Vous découvrirez alors que ce ne sont pas les musulmans pacifiques et lucides qui y sont critiqués mais bien l’idéologie de l’islam radical véhiculée par nombre de musulmans fanatiques que l’Occident a eu l’imprudence d’accueillir.

Les ravages de l’islamisme se voient et se vivent partout dans le monde plus particulièrement dans les pays à majorité musulmane, les musulmans sont de loin les victimes principales du terrorisme islamique; c’est que les terroristes les considèrent comme des infidèles (kouffars) qui ne méritent pas de vivre.

Les Occidentaux n’ont jamais de problèmes avec les bouddhistes, les hindous, les animistes etc. les adeptes de ces religions ne cherchent nullement à imposer un modèle différent de société ni à créer des enclaves qui leur sont réservées comme on en voit dans plusieurs villes européennes. Les Occidentaux n’ont pas davantage de problèmes avec les musulmans qui se contentent de pratiquer leur religion comme les autres citoyens, c’est à dire en privé et dans les lieux de culte. Ils en ont plutôt avec les islamistes qui cherchent par tous les moyens à imposer la loi religieuse, la charia, et à islamiser la société. Ils en ont contre le totalitarisme islamique tel qu’il est appliqué dans nombre de pays comme l’Arabie Saoudite, le Soudan, l’Iran, Gaza et de plus en plus en Algérie, dans les régions de l’Afghanistan et du Pakistan sous contrôle taliban et dans certains états du Nigéria.

Vous seriez étonnée d’apprendre que le terrorisme est une invention islamique et qu’elle trouve sa justification dans le coran et dans les hadiths. Si vous êtes vraiment musulmane vous gagnerez à mieux connaître votre religion, je pourrai vous citer une foule de versets coraniques à l’appui de cette affirmation, Mahomet de son propre aveu a reconnu qu’il a été victorieux en faisant usage de la terreur. Je ne révèle pas un secret, les terroristes islamiques affirment haut et fort qu’ils ne font qu’obéir à Allah et suivre l’exemple de Mahomet quand ils exécutent leurs massacres.

En rejetant la responsabilité du terrorisme islamique sur la CIA vous refusez d’assumer la responsabilité qui vous revient en tant que musulmane, celle de reconnaître dans un premier temps que la religion dont vous vous réclamez a engendré la haine, l’intolérance et le terrorisme. Mais il y a une autre responsabilité que vous refusez ainsi d’assumer, celle d’épurer votre religion de la haine. de l’intolérance et de la violence qui la gangrènent.

Si j’étais à votre place je me sentirais très mal à l’aise face aux crimes monstrueux commis au nom de ma religion, et je serais malheureux d’appartenir à la même religion que les fanatiques qui oppriment et martyrisent leurs semblables.

Les musulmans pacifiques et lucides sont nos alliés, ils poursuivent le même objectif que nous, celui de préserver la paix et de protéger le pays où nous vivons de l’extrémisme islamique et de la charia.

Hélios d’Alexandrie

Rédigé par : Hélios d’Alexandrie | 29/09/2010 à 00:01

@Lamia

« Personnellement, je suis musulmane mariée a un europeen qui ne connaissait de l’islam et des musulmans que ce que les medias diffusaient (…) nous habitons en terre musulmane (…)
Sans rancune aucune. »

Votre mari, européen et je suppose non musulman, a-t-il dû se convertir à l’Islam pour pouvoir vous épouser ?
Oui ?
Alors je comprends mieux que vous demandiez ***aux autres*** d’ouvrir leurs esprits, leurs coeurs et, surtout, que vous n’en gardiez pas de rancune.

Rédigé par : TRESP | 29/09/2010 à 19:58

@ Lamia

Les kamikazes japonais n’étaient pas des terroristes et ne le seront jamais.

Ils jetaient leurs avions sur des bateaux de guerre et non au milieu de civils.

Vos terroristes ne sont que des « hommes-bombes » et c’est tout.

Rédigé par : grandpas | 09/10/2010 à 08:53

Étiquettes : , , , ,
mai 15, 2012

Les benêts phrygiens

Posté  par Sittingbull

Selon les élites réunies sur le plateau de Frédéric Taddei, le mardi suivant l’élection du 6 mai, il serait choquant d’être choqué par le spectacle des drapeaux de la Bastille.

Rappelons que ce soir-là, pour fêter l’arrivée à la présidence de la République du premier socialiste depuis Mitterrand, les drapeaux que l’on agitait sur la place de la Bastille étaient très majoritairement étrangers et essentiellement arabes.

Au hit-parade, les bannières algériennes, tunisiennes et marocaines s’octroyaient les trois premières places du podium.

Pour ces intellectuels, toujours les mêmes que l’on convie sur les plateaux de télévision, on pouvait y voir la preuve de la diversité de la population française. Point.

Pour ces fines fleurs de la pensée française, rompues aux analyses complexes, voilà une façon bien suspecte d’expédier le sujet.

La diversité, Mesdames et Messieurs, c’est tout autre chose.

La diversité, c’est quand un blanc, un asiatique, un Noir et un Arabe se retrouvent réunis sous le même drapeau, comme on peut le voir quotidiennement dans les cours d’écoles aux Etats-Unis.

La diversité, c’est quand un blanc, un asiatique, un noir et un Arabe décident d’adopter le même tronc commun historique, même si leurs ancêtres sont nés aux quatre coins de la planète. Ils sont même autorisés à choisir, pour leurs enfants, des prénoms usités dans la terre d’accueil.

C’est même plutôt conseillé quand on veut faciliter l’intégration.

La diversité, c’est quand un blanc, un asiatique, un Noir et un Arabe importent leur culture d’origine pour la métisser aux autres et non pas pour la mettre en concurrence dans l’espoir de la rendre majoritaire.

La diversité enfin – il n’y a pas que François Hollande qui maîtrise l’anaphore -, c’est avoir un projet commun symbolisé par le drapeau, tricolore en l’occurrence quand on veut être français.

Quoi de plus imbécile et de plus malhonnête que de voir dans ces communautarismes, crispés et agressifs, un symbole d’harmonie ?

Quoi de plus irresponsable que de décrire ces germes de guerre civile comme des promesses de lendemains meilleurs ?

Quoi de plus désespérant que cette confiscation de la parole médiatique par des élites complètement déconnectées des réalités ?

Les manifestants du 6 mai à la Bastille ont bien dû sourire en s’entendant décrits comme des angelots tout en fourbissant leurs armes pour le jour où…

 http://extremecentre.org/2012/05/14/les-benets-phrygiens/

Étiquettes : , ,
mai 15, 2012

La colonisation aujourd’hui a lieu en Ethiopie, en Tanzanie, au Congo… quelques exemples !

Voici quelques exemples d’une colonisation authentique, qui concerne la survie de peuples autochtones dont personne ne se soucie sauf pour faire de beaux reportages [le dernier RV en Terre inconnue] :

******************

Des Maasai expulsés et incarcérés pour faire place à des concessions de chasse [pour les familles royales des Emirats arabes unis]

Une jeune maasaï porte ses plus beaux bijoux lors d'un cérémonie d'initiation pour les Moran (jeunes hommes).Kajiado, Kenya. © Adrian Arbib/Survival Une jeune Maasaï

En Tanzanie, des milliers de Maasai se retrouvent aujourd’hui privés de leur bétail dans un contexte de sécheresse aiguë. Ils ont été chassés de leurs villages en faveur de la compagnie Otterlo Business Corporation (OBC) qui va y créer une réserve de chasse.
Un Massai a déploré : « Nous avons été dépossédés de notre terre en faveur des investisseurs de safaris de luxe ». Otterlo Business Corporation, liée aux familles royales des Emirats arabes unis, détient depuis 1992 des droits exclusifs de chasse et de safari à Loliondo, au nord de la Tanzanie. Cette région est un territoire maasai traditionnel, mais depuis que la compagnie en a obtenu la concession, elle y pratique la chasse au gros gibier. Ce qui a considérablement restreint l’accès aux terres à pâture des troupeaux des Maasai, source de nombreux conflits avec la compagnie de safari. Les récentes violences attestent que la situation est devenue critique pour les Maasai. Les incendies de villages ont maintenant cessé. Mais dès qu’un Maasai fait paître son bétail dans la zone de chasse d’OBC, il est arrêté. Lire l’article en entier

 

******************

Ruée sur les terres d’Ethiopie, Par Gilles van Kote
Lire l’article en entier sur : www.nsae.fr

Deux membres de la tribu karo, près de l'Omo, une rivière indispensable à leur survie.
Deux membres de la tribu karo, près de l’Omo, une rivière indispensable à leur survie.© Survival

L’Ethiopie – et la région de Gambela en particulier – est le théâtre d’une véritable course aux terres arables. Les organisations non gouvernementales (ONG), qui dénoncent le phénomène, l’appellent le ” land grabbing “ (accaparement des terres). L’achat ou la location à vil prix de centaines de milliers d’hectares, par des investisseurs le plus souvent étrangers, se sont répandus en Afrique mais aussi en Asie, en Amérique latine ou en Europe de l’Est.

Mais ce nouvel eldorado a trois atouts : sa terre incroyablement fertile, son chaud soleil et surtout l’eau, qui dévale en abondance depuis les hauts plateaux. Ce qui explique l’engouement des investisseurs : selon le gouvernement régional, sept entreprises étrangères (quatre indiennes, deux chinoises et une saoudienne) ainsi qu’environ trois cents investisseurs éthiopiens – sur des surfaces plus modestes – y louent des terres.

Cette stratégie s’accompagne d’une déforestation massive. Saudi Star, compagnie appartenant au cheikh Mohammed Al-Amoudi, richissime Saoudien né en Ethiopie, dont le projet est de convertir 10 000 ha – et peut-être un jour jusqu’à 130 000 – à la riziculture, reconnaît avoir dû abattre environ 100 000 arbres mais affirme prévoir d’en replanter un million.


******************

Ethiopie : Une carte confidentielle révèle un projet gouvernemental d’expulsions massives 15 Mars 2012
Lire l’article en entier sur : www.survivalfrance.org

 

Les autorités éthiopiennes ont révélé par erreur l’existence d’un ambitieux projet de relocalisation des tribus de la basse vallée de l’Omo qui font obstacle à un vaste programme de plantation.

La carte que Survival s’est procurée était incluse dans un rapport interne de l’Agence nationale de conservation de la faune (EWCA) qui étudie l’impact environnemental du projet de plantations de canne à sucre dans la vallée de l’Omo et montre les lieux où le gouvernement éthiopien prévoit de relocaliser les tribus dont les terres et les communautés seront affectées par les projets de développement.

Elle dévoile l’ambition démesurée de ce projet qui est déjà en train de détruire les terres des tribus mursi, bodi et kwegu. Des sources bien informées nous ont confirmé qu’au moins trois camps de relocalisation étaient en cours de construction sur le territoire des Bodi, au nord de la vallée inférieure de l’Omo.

Je n’attends plus que la mort maintenant que le gouvernement a pris ma terre… Il veut rassembler tous les peuples de la vallée de l’Omo dans un seul lieu » a déclaré un Mursi à Survival.Tandis que s’accélère à un rythme effréné le développement de la vallée de l’Omo, les violents abus de droits de l’homme envers les communautés tribales deviennent monnaie courante.

Village mursi. La tribu a été victime de violentes attaques.
Village mursi. La tribu a été victime de violentes attaques.
© Survival

Il a été annoncé à de nombreuses tribus que le gouvernement confisquerait leur bétail (une part importante de leurs moyens de subsistance). Ils n’auront alors pas d’autre choix que de devenir des ouvriers dans les plantations qui occuperont leurs terres. Comme le dénonce un Bodi : « Le gouvernement nous ment quand il nous dit que lorsque nous aurons quitté nos terres il subviendra à tous nos besoins alimentaires ».


Articles associés :

 http://danilette.over-blog.com/article-la-colonisation-aujourd-hui-a-lieu-en-ethiopie-en-tanzanie-au-congo-quelques-exemples-105187852.html

Étiquettes : , ,
mai 9, 2012

Islam et Démocratie

Nature de l’Islam

Il convient avant tout de rappeler que le Coran n’est pas, comme la Bible ou les Evangiles, un récit humain, mais serait la parole parfaite d’Allah transmise par l’archange Djibril à Mahomet. Le Coran ne pourrait donc être critiqué ni adapté : il est immuable et intemporel. Bien mieux, en proclamant Mahomet le dernier (ou le « sceau ») des prophètes, l’islam interdit toute évolution ultérieure.

Autre point important, l’islam n’est pas une religion spirituelle, mais une religion rituelle et formelle : ce qui compte n’est pas ce qui se passe dans le cœur (ou l’esprit) du musulman, mais si des rites ou les actes de la vie quotidienne ont été ou non accomplis dans les formes prescrites. L’islam définit très précisément ce qui est « licite » et « illicite »1. La conscience et le raisonnement humain n’y trouvent aucune place : il faut s’y soumettre parce qu’Allah le veut et les voies d’Allah sont impénétrables. L’obéissance est exigée à la lettre mais non dans l’esprit : de nombreux artifices permettent de tourner2 les règles de manière fort hypocrite. Certes, il existe de la spiritualité en islam, mais il s’agit alors d’ « innovations » (formellement interdit) ou de « sectes » comme le soufisme.

Enfin, le prophète Mahomet est le modèle que doit tenter d’imiter tout musulman. Et si Mahomet était un chef religieux et un prédicateur, il a été surtout le chef pervers3 d’une bande de pillards qui pratiquaient la razzia sur les caravanes des incroyants, avant de devenir un chef de guerre et un conquérant usant de la ruse, du mensonge, de l’assassinat politique et appliquant largement les leçons de Machiavel neuf cents ans avant le maître italien. Vraiment rien de commun avec le Christ ou Bouddha ! Le fait que Mahomet soit le modèle ultime à suivre par tout musulman devrait déjà suffire à convaincre que l’islam est non seulement incompatible avec nos valeurs, mais veut détruire notre civilisation.

 

Ce n’est pas parce que l’islam est une religion monothéiste et qu’elle se rattache à une certaine tradition juive et chrétienne que le Dieu des chrétiens est le même dieu qu’Allah. Avec un tel raisonnement, les sectes satanistes adoreraient un dieu de bonté et de tolérance !

 

UNE RELIGION INTRINSèquement INégalitaire

 

La Charia (loi d’Allah) institue explicitement l’inégalité entre les êtres humains4. D’abord, il y a des hommes libres et des esclaves : c’est Allah qui le veut et l’a précisé dans le Coran. «Abolir l’esclavage relevait quasiment de l’inconcevable. Interdire ce que Dieu permet est un crime presque aussi grand que de permettre ce qu’Il interdit»5. Si l’esclavage n’existe plus du point de vue du droit international, il n’est toujours pas aboli dans les faits : il subsiste encore en Mauritanie et dans d’autres régions musulmanes.

Une seconde discrimination est instituée entre musulmans et « gens du livre »6, polythéistes ou athées : ces derniers n’ont même pas le droit de vivre. Un non musulman ne peut par exemple jamais témoigner contre un musulman : en l’absence de témoin musulman, un musulman peut voler en toute impunité un non-musulman. En terre musulmane, l’athée n’a aucun droit, sinon celui de se convertir ou d’être exécuté.

« La discrimination que rejette l’Islam, c’est celle qui se fonde sur la couleur de la peau, sur la nationalité… Quant à la discrimination entre hommes et femmes, c’est une chose normale, naturelle qu’il n’ y a pas lieu de rejeter, elle fait partie de l’Islam »7. Mais comment peut-il en être autrement dès lors que le Coran, c’est-à-dire Allah lui-même, impose des discriminations sur base du sexe8. Par exemple, une femme peut être battue ou unilatéralement répudiée par son mari. Une musulmane ne peut en aucun cas épouser un non musulman. Le Coran et la Sunna regorgent de prescriptions défavorables ou méprisantes à l’égard des femmes. Il faut être d’une parfaite mauvaise foi pour oser soutenir le contraire !

L’islam refuse la notion de citoyenneté

« Dans l’islam, la notion de citoyenneté n’existe pas, mais celle de communauté est très importante »9. Par delà les frontières, l’islam ne connaît que l’Oumma, la communauté des croyants : l’ensemble de ceux qui sont soumis inconditionnellement à la volonté d’Allah. L’islam ne conçoit pas que des citoyens responsables puissent prendre en main leur destin en agissant sur la politique, sinon pour propager la parole d’Allah et instaurer sur le monde l’ordre islamique. L’Islam n’est qu’abandon à la volonté d’Allah.

L’appartenance à l’Oumma non seulement prime l’appartenance à toute autre communauté, mais le plus souvent s’y oppose. Il est par ailleurs significatif que pour obtenir la nationalité dans la plupart des pays musulmans, la première condition est d’être musulman !

L’Islam religion sectaire

L’islam interdit à un musulman de se convertir à une autre religion et tout musulman apostat doit être condamné à mort. Ceci explique notamment que les pays musulmans colonisés n’ont jamais été convertis au christianisme. Le fait d’empêcher un croyant de quitter une communauté religieuse est le principal argument pour condamner les sectes. Pourquoi ne considère-t-on pas l’islam comme une secte nuisible ? Parmi les 17 péchés capitaux de l’islam, le plus grave est l’incroyance, largement avant le meurtre et le vol.

L’islam est incompatible avec la démocratie

L’islam est comme les autres grandes religions monothéistes une révélation : le message divin a été révélé aux hommes et il n’est pas question de le modifier par un vote humain ou par la négociation. Mais contrairement au christianisme qui prévoit la séparation de l’Eglise et de l’Etat « rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu », l’islam interdit toute séparation entre la religion et les autres aspects de la vie sociale. «L’idée qu’il puisse exister des êtres, des activités ou des aspects de l’existence humaine qui échappent à l’emprise de la religion et de la loi divine est étrangère à la pensée musulmane.»10 L’islam est donc une doctrine totalitaire qui englobe tous les aspects de la vie sociale et de la sphère privée. Bien plus, le Coran fixe de manière précise nombre de règles de droit. Celles-ci sont complétées par des Hadiths (paroles du prophète Mahomet PSL) et constituent la Charia, la loi divine. La Charia veut « contrôler dans leurs moindres détails les activités politiques et sociales des individus, sans aucune restriction la vie des fidèles, et s’assurer que les autres religions ne puissent pas gêner l’islam »11. La Charia prime le droit des hommes et ne peut être adaptée par un quelconque parlement ou par la volonté du peuple12. «Selon la doctrine musulmane, l’homme n’a pas le pouvoir de légiférer; pour les croyants, il n’existe qu’une seule loi: la sainte loi révélée par Dieu.»13. La loi des hommes ne peut aller à l’encontre de la loi d’Allah, qui est infaillible. L’islam impose donc un régime théocratique, totalitaire et donc incompatible avec toute démocratie.

Le djihâd (guerre sainte)

« Les relations entre l’Islam et le monde non musulman sont, par définition, conçues sous un angle fondamentalement conflictuel dans la doctrine islamique classique. […] L’obligation de soumettre les populations qui refusent l’Islam se trouve encore affirmée sans ambiguïté dans le hadith (récit de la vie du Prophète, consigné dans la Sunna) suivant: « J’ai reçu l’ordre de combattre les gens jusqu’à ce qu’ils disent: « Il n’y a d’autre divinité que Dieu » […] Le devoir assigné à la communauté musulmane par la révélation et les paroles du Prophète est clairement énoncé: elle a pour mission de propager la parole de Dieu afin d’établir sur le monde l’ordre voulu par Lui. Et l’instrument par excellence de cette propagation sera le djihâd »14. Ce texte de l’ULB est clair : pas besoin d’autre commentaire !

L’islam est incompatible avec les droits de l’homme

Les quelques éléments ci-dessus devraient suffire pour nous convaincre de l’incompatibilité de l’islam avec les droits de l’homme. Mais le sujet mériterait un livre à lui seul. Nous espérons traiter ce sujet, point par point, dans un prochain article. Mais il suffit pour s’en convaincre de savoir que les musulmans ne peuvent accepter la déclaration universelle des droits de l’homme. Une déclaration islamique universelle15 des droits de l’homme, conforme aux prescrits du Coran et de la Sunna a été élaborée à Londres par le Conseil musulman, et proclamée à Paris en 1981.

Conclusion

Pour un Occidental, reconnaître la véritable nature de l’islam imposerait une série de conclusions et de conséquences impossibles à admettre. La logique qui en découlerait sort tellement des limites acceptables du champ culturel et idéologique politiquement correct, que nos intellectuels conformistes préfèrent ne pas savoir. Encore faudrait-il que du haut de leur suffisance, de leur paresse intellectuelle et de leur ethnocentrisme, ils puissent accepter que d’autres civilisations se fondent, non seulement sur un système de valeurs différent, mais aussi sur des conceptions absolument antagonistes. Il n’y a pas d’islam modéré et il n’y a pas d’islam compatible avec nos valeurs, et si c’était le cas, l’islam n’existerait plus. La conclusion qui s’imposerait clairement serait l’interdiction pure et simple de l’idéologie islamique sur notre sol et de se préparer à un conflit inéluctable de civilisations.

Une remise en cause tellement radicale de leur conception du monde s’avérant impossible, ils préfèrent nier le problème, faire preuve d’angélisme et se laisser bercer par les mensonges machiavéliques de musulmans qui les confortent dans leurs illusions. Ce sont ces derniers pourtant qui, au mieux les égorgeront et au pire les asserviront. Ce n’est pas parce que nous connaissons de braves Arabes – il y a partout de braves gens – que la nature de l’islam s’en trouve modifiée en quoi que ce soit. Pour les mêmes raisons, dans les années trente, beaucoup de démocrates n’ont pu accepter de reconnaître la nature véritable de l’idéologie hitlérienne, et cela s’est payé par plus de 50 millions de morts. On peut donc craindre le pire pour notre avenir…

Nicolas Bagration

 

1.Tous les rapports et actes humains sont classés dans une des catégories suivantes : obligatoire, conseillé, neutre, déconseillé, interdit.

2. Par exemple pour le prêt à intérêt qui est formellement interdit, mais largement pratiqué par des voies détournées. Ou encore, si le meurtre est interdit, il est autorisé de rémunérer les services d’un tueur !

3. Après sa première épouse, la riche Khâdidja, 15 ans plus âgée que lui, Mahomet épousa notamment Aïcha, fille de son conseiller Abou Bakr, qui était âgée de 6 (six) ans, et la déflora alors qu’elle avait 9 (neuf) ans !

4. Pour l’anecdote, le Coran traite également du statut des Djinns (sic !) et des hermaphrodites ! On croit rêver.

5. Bernard Lewis. Que s’est-il passé? L’Islam, l’Occident et la modernité Ed. Gallimard

6. Les « gens du Livre » sont essentiellement les Juifs et Chrétiens, êtres inférieurs car ils persistent dans l’erreur, mais qui bénéficient malgré tout de certains droits (statut de dhimmi), car ils croient aux écritures antérieures au Coran.

7. Cheikh Karadhaoui, « spécialiste » en Charia et en fatwas islamiques, interrogé sur la discrimination en Islam entre hommes et femmes par la chaîne Al Jazira, en date du 9 septembre 2001, émission « la Charia et la vie »

8. Le Coran, sourate IV verset 38 « Les hommes sont supérieurs aux femmes… Les femmes vertueuses sont obéissantes et soumises…» . Le témoignage d’une femme ne vaut que la moitié de celui d’un homme (Coran, S 2 v 282) et il en est de même pour de nombreux autres droits.

9. Amar Lasfar, imam de la mosquée de Lille-Sud et président de la Ligue islamique du Nord

10.Bernard Lewis, Id.

11. Hurgronje Snouck. Islamologue de renom. La Charia réglemente absolument tout, depuis l’usage du cure-dents jusqu’à la manière de satisfaire ses besoins naturels !

12. Pour les musulmans, seul le mariage musulman est valable. Les femmes mariées civilement ou dans une autre religion ne sont donc pas mariées et vivent en état de concubinage : ce seraient donc des putains, elles peuvent être traitées comme telles.

13. Bernard Lewis, Id.

14. Robert Anciaux, « Questions approfondies d’institutions musulmanes » ULB, (P.U.B. Cours – Librairie 3e édition 1991-1992/1)

15. Si elle est universelle, elle s’impose à tous et s’oppose donc à son homonyme non islamique qui a même vocation.

 

http://www.fnb.to/FNB/Article/Bastion_64/Islam%20et%20democratie.htm

Étiquettes : , ,
mai 5, 2012

[photos] violente manifestation musulmane en Allemagne + [Vidéo]

Par Melba

La presse allemande a très peu parlé de cette manifestation.

Des manifestants musulmans brandissent les bannières d’Al-qaïda.

Plus de photos sur Liveleak

Les autorités allemandes ont indiqué mercredi qu’une enquête a été ouverte sur 81 personnes après de violents affrontements entre des musulmans ultra-conservateurs et la police. Ces musulmans protestaient contre une manifestation d’un parti d’extrême-droite, et la police .

Un porte-parole de la police a déclaré que 44 membres d’un même groupe salafistes et 37 autres personnes qui s’étaient rassemblées devant une mosquée dans la ville de Solingen pour une contre-manifestation ont été interrogées avant d’être relâchées.

Sources : Expatica via IslaminEurope , Liveleak

Mise à jour à 18:11

Merci à Le25

Étiquettes : , , ,
mai 3, 2012

Le problème d’islam propre à Chris Christie

mai 1, 2012

Pour un tiers des Français il y a trop de musulmans en France

La fondation Friedrich Ebert a publié un rapport Intolerance, Prejudice and Discrimination, A European Report. Selon les conclusions de l’étude il est clair que les Européens sont largement unis dans leur rejet des musulmans et de l’islam. Les pays où ce rejet est le plus significatif sont l’Allemagne, la Hongrie, l’Italie et la Pologne, suivis de près par la France, la Grande-Bretagne et les Pays-Bas. C’est au Portugal qu’on trouve le sentiment le moins hostile aux musulmans (il y a très peu de musulmans au Portugal – environ 40.000). En termes absolus, cependant, le niveau de préjugés envers les musulmans connaît peu de variation dans les huit pays où l’étude a été menée. Nous avons déjà évoqué la perception que les Européens ont des Juifs ICI.


Pour une majorité d’Européens l’islam est une religion intolérante: 53% en Allemagne; 47% en Grande-Bretagne; 52% en France; 47% aux Pays-Bas; 60% en Italie; 62% au Portugal; 61% en Pologne et 53% en Hongrie.

La France se classe dans la moyenne européenne. Il est donc faux d’accuser Nicolas Sarkozy d’être responsable de la perception globalement négative de l’islam, puisque, comme le montre le rapport, elle est sensiblement similaire dans les huit pays européens où l’enquête a été conduite. 36% des Français estiment qu’il y a trop de musulmans en France (le niveau le plus bas avec le Portugal ); 53% qu’ils ont trop de demandes; 52% que l’islam est une religion intolérante; 50% que la culture musulmane s’accorde bien (fits well) avec les valeurs françaises (encore une fois la France enregistre avec le Portugal les résultats les plus positifs); 79% que l’attitude des musulmans envers la femme sont en contradiction avec les valeurs françaises; 23% que la majorité des musulmans trouve que le terrorisme est justifiable. Une question n’a pas été posée en France: beaucoup de Musulmans perçoivent les terroristes comme des héros.

Étiquettes : ,
avril 30, 2012

Le philosophe Cioran sur la substitution de population en 1979.

Emil Cioran (1911-1995) trouverait-il un éditeur aujourd’hui pour écrire des pages similaires à celles de Renaud Camus ? Serait-il bientôt envoyé en stage de rééducation citoyenne par le PS ?

AVT_Cioran_8228.jpegExtrait de L’Ecartelement, Gallimard, 1979, Oeuvres complètes, pages 1411 et 1412.

« Les institutions, les sociétés, les civilisations diffèrent en durée et en signification, tout en étant soumises à une loi qui veut que l’impulsion indomptable, facteur de leur ascension, se relâche et s’assagisse au bout d’un certain temps, la décadence correspondant à un fléchissement de ce générateur de force qu’est le délire.

Après des périodes d’expansion, de démence en fait, celles de déclins semblent sensées, et elles le sont, elles le sont même trop-, ce qui les rend presque aussi funestes que les autres.

Un peuple qui s’est accompli, qui a dépensé ses talents, et à exploité jusqu’au bout les ressources de son génie, expie cette réussite en ne donnant plus rien après. Il a fait son devoir, il aspire à végéter, mais pour son malheur il n’en aura pas la latitude.

Quand les Romains -ou ce qui en restait- voulurent se reposer, ils s’ébranlèrent en masse. On lit dans tel manuel sur les invasions que les Germains qui servaient dans l’armée et dans l’administration de l’empire prenaient jusqu’au milieu du Veme siècle des noms latins. A partir de ce moment, le nom germanique devint de rigueur. Les seigneurs exténués, en recul dans tous les secteurs, n’étaient plus redoutés ni respectés. A quoi bon s’appeller comme eux? « Un fatal assouplissement régnait partout », observait Salvien, le plus acerbe censeur de la déliquescence antique à son dernier stade.

Dans le métro, un soir, je regardais attentivement autour de moi, nous étions tous venus d’ailleurs…Parmi nous pourtant, deux ou trois figures d’ici, silhouettes embarrassées qui avaient l’air de demander pardon d’être là. Le même spectacle à Londres.

Les migrations, aujourd’hui, ne se font plus par déplacements compacts mais par infiltrations successives: on s’insinue petit à petit parmi les « indigènes », trop exsangues et trop distingués pour s’abaisser à l’idée d’un « territoire ». Après mille ans de vigilance, on ouvre les portes…

Quand on songe aux longues rivalités entre Français et Anglais, puis entre Français et Allemands, on dirait qu’eux tous, en s’affaiblissement réciproquement, n’avaient pour tâche que de hâter l’heure de la déconfiture commune afin que d’autres spécimens d’humanité viennent prendre la relève. De même que l’ancienne, la nouvelle Volkerwanderung [migration de peuple] suscitera une confusion ethnique dont on ne peut prévoir nettement les phases. Devant ces gueules si disparates, l’idée d’une communauté tant soit peu homogène est inconcevable. La possibilité même d’une multitude si hétéroclite suggère que dans l’espace qu’elle occupe n’existait plus, chez les autochtones, le désir de sauvegarder ne fût-ce que l’ombre d’une identité. A Rome, au IIIeme siècle de notre ère, sur un million d’habitants, soixante mille seulement auraient été des Latins de souche. Dès qu’un peuple a mené à bien l’idée historique qu’il avait la mission d’incarner, il n’a plus aucun motif de préserver sa différence, de soigner sa singularité, de sauvegarder ses traits au milieu d’un chaos de visages.

Après avoir régenté les deux hémisphères, les Occidentaux sont en passe d’en devenir la risée : des spectres subtils, des fin de race au sens propre du terme, voués à une condition de parias, d’esclaves défaillants et flasques, à laquelle échapperont peut-être les Russes, ces derniers Blancs. C’est qu’ils ont encore de l’orgueil, ce moteur, non, cette cause de l’histoire. »

Voter Hollande nous interdira d’évoquer l’existence de notre identité, de penser l’altérité et les différences irréductibles entre civilisations, sans parler d’un débat sur l’islam. Le droit de vote des étrangers accélérerait la dépossession de notre souveraineté déjà enclenchée par Sarkozy. Voter Hollande, c’est la politique du pire. Eliminons-le.

Joachim Véliocas- directeur Observatoire de l’islamisation.

Relire : Socialisme et islamisme: toutes les subventions, toutes les relations.

Étiquettes : , ,
avril 28, 2012

Catalogne : Le leader du parti anti-islam menacé et assiégé chez lui

Par Melba

Josep Anglada, chef du parti PxC qui mène une campagne de lutte contre l’islamisation de la Catalogne et de l’Espagne, a été assiégé dans sa maison par une foule de plusieurs centaines d’opposants, constituée principalement de Nord-Africains.

Pendant deux jours successifs, des organisations d’extrême-gauche avaient organisé une manifestation anti-PxC en face de la mairie de Vic, ville natale d’Anglada. Le deuxième jour, la foule de manifestants composée d’environ trois cent personnes, principalement des Nord-Africains, s’est dirigé vers la maison Anglada. Là, ils ont scandé des injures contre lui et sa femme et ont proféré des menaces, y compris des menaces de mort. la voiture d’Anglada a été vandalisée et ses fenêtres brisées. D’autres voitures dans le voisinage ont également été attaquées et endommagées. […]

Source : Islam versus Europe

http://www.bivouac-id.com/billets/catalogne-le-leader-du-parti-anti-islam-menace-et-assiege-chez-lui/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+bivouac-id+%28Bivouac-ID%29

Étiquettes : , ,
avril 27, 2012

Le « Printemps des quartiers » a bien appelé à voter Hollande (Police)

Lu sur Atlantico

« Selon une note policière interne datée du vendredi 23 mars, intitulée « Mise en cause des lois de la République lors d’une conférence sur les thèmes « justice sociale, Palestine et islamophobie« , Tariq Ramadan, ainsi que Youssef Brakni du Parti des indigènes de la République et Marwan Muhammad du Collectif contre l’Islamophobie en France, ont appelé  » à voter pour François Hollande » ou  » pour un parti politique qui serve l’Islam ».

Selon la note, les propos ont été tenus à Lyon, dans le cadre du « Printemps des quartiers », dimanche 11 mars dernier, à l’occasion d’une réunion publique sur le thème : « Justice sociale, Palestine et islamophobie » organisée par diverses associations pro-palestiniennes.Lire la suite sur Atlantico

 » Le webzine trostkyste Médiapart se faisait le 27 octobre un relai d’un inquiétant appel du mouvement dit du « Printemps des quartiers » :

« Puisant notre énergie et notre inspiration dans la révolte des quartiers en 2005 [NDLR: 9000 voitures vandalisées, 200 millions d’euros de dégats, 126 policiers et gendarmes blessés durant les affrontements], dans les luttes pour l’égalité réelle, dans l’élan révolutionnaire des peuples du monde arabe et la lutte du peuple palestinien pour ses droits, dans les mobilisations exemplaires en Afrique, à Mayotte et celles des «Indignés» de la Grèce aux Etats-Unis, de l’Espagne au Chili, nous refusons de n’imaginer le futur que sous la forme d’une droite libérale, sécuritaire et raciste« suite

Sandra Ores, de Menapress a assisté le 8 décembre à une réunion des individus et des mouvements signataires, dont Tariq Ramadan et Houria Bouteldja (qui anime des meetings avec le portrait de l’ex patron du Hamas en déco): « J’avale de travers, lorsque le premier intervenant de la soirée affirme que le Printemps des quartiers s’inscrit « dans la dynamique des émeutes de 2005 « suite

http://www.islamisation.fr/archive/2012/04/27/le-printemps-des-quartiers-a-bien-appele-a-voter-hollande-po.html

Étiquettes : ,