Posts tagged ‘IRAN’

juin 18, 2012

« Les alliés d’Assad savent que la chute de son régime est proche »

 

Le Porte-parole de Tsahal s’est exprimé ce vendredi (15 juin) sur le régime de Bashar el-Assad en Syrie. Selon lui, les alliés d’Assad comme l’Iran et le Hezbollah ont conscience que la fin de son régime n’est plus qu’une question de temps.

« Une semaine de plus s’est écoulée, au cours de laquelle l’effort désepéré de l’Iran et du Hezbollah pour sauver le régime d’Assad a à nouveau été constaté« , a déclaré le Général Mordechai sur sa page facebook officielle.

« Je ne serais pas surpris d’apprendre qu’ils se préparent déjà à ‘l’après’. »

Le Général Mordechaï a insisté sur le fait que l’armée israélienne est prête à faire face à ces bouleversements.

Yoav Poly Mordechai, Porte-parole de l'armée israélienne

Yoav Poly Mordechai, Porte-parole de l’armée israélienne

La semaine dernière, le Vice-chef d’État-major de Tsahal déclarait également à ce sujet : « La Syrie possède le plus grand arsenal d’armes chimiques au monde« , avant d’ajouter que, « les roquettes et les missiles syriens peuvent frapper l’ensemble du territoire israélien », et que, « la Syrie coopère également avec le Hezbollah et l’Iran. »

Le 23 mai dernier, Yair Naveh s’était exprimé au sujet des capacités chimiques et de nombreux missiles dont des «centaines de roquettes» de la Syrie et la poursuite du ravaitaillement en armes du Hezbollah au Liban qui possède aujourd’hui dix fois plus de roquettes et de missiles qu’après la Seconde guerre du Liban en 2006.

Lire au

Publicités
Étiquettes : , ,
juin 10, 2012

Des Iraniens détruisent des corans [video]

Des Iraniens détruisent des corans

Cette vidéo circule via le fil Twitter de Cyrus, qui écrit que des millions d’Iraniens en sont venus à détester profondément l’islam. La vidéo a été postée le 2 juin et indique que la scène se passe dans un sanctuaire situé à Isfahan :

 

 

http://www.postedeveille.ca/2012/06/des-iraniens-detruisent-des-corans-video.html

Chronique d’Hélios d’Alexandrie : Autodafé du coran

Fayoum5  Je vous ai présenté Hélios d’Alexandrie ici.

Dans sa chronique d’aujourd’hui, Hélios parle du projet du pasteur Terry Jones de la Floride de brûler des exemplaires du coran le 11 septembre, geste condamné par les autorités américaines.

En complément de lecture, je vous recommande l’article de l’américaine musulmane Asra Q. Nomani : « Nous musulmans, devons brûler quelques pages du coran ». Elle parle des versets du coran qui sont invoqués pour justifier la violence domestique, le terrorisme, le militantisme et les attentats suicides au nom de l’islam, et conclut que c’est sans doute à cause de ces versets que le pasteur Jones songe à brûler le coran. Elle invite ses coreligionnaires à brûler symboliquement quelques pages du coran en leur donnant une interprétation contextualisée plutôt que littérale.

*******************

Autodafé du coran

L’arrière plan historique et la vraie signification du geste

Uthman Peu de gens le savent mais les musulmans sont les seuls à avoir brûlé le coran ou, pour être précis, des corans. Le premier autodafé a été ordonné par nul autre qu’Osman Ibn Affan, le troisième calife, moins de vingt ans après le décès par empoisonnement du prophète. C’est ce que rapporte l’histoire officielle de l’islam. Il est intéressant de s’y attarder un peu, car cet évènement est évoqué par les musulmans comme preuve de l’immuabilité du texte coranique.

Coran signifie littéralement récitation; le musulman, le vrai, ne lit pas le coran, il le mémorise et le récite. Aux origines de l’islam, les différentes sourates se trouvaient inscrites dans la mémoire des hommes (les femmes qui aux dires du prophète sont déficientes en termes de raison et de religion, n’avaient pas le droit de réciter le coran en entier, elles ne pouvaient apprendre qu’une seule sourate). Mahomet lui-même s’est rendu compte, quoique sur le tard, des problèmes que posait cette méthode archaïque de conserver et de transmettre la parole d’Allah, d’autant plus qu’il s’était amusé lui-même à semer la confusion en enseignant, tantôt à l’un tantôt à l’autre, différentes versions des mêmes versets et des mêmes sourates. Après sa mort, certains de ses compagnons prirent sur eux de consigner le coran par écrit ce qui donna, en s’en doute bien, des textes très différents les uns des autres. Ils n’avaient pas le choix d’agir ainsi, un grand nombre de musulmans qui savaient le coran par cœur avaient péri au combat dans la guerre qui a opposé l’état islamique aux tribus qui ont abjuré l’islam, et la guerre qui se poursuivait sans relâche menaçait de faire disparaître à jamais la parole d’Allah.

 

Plusieurs versions du coran ont par conséquent vu le jour, chaque version portant le nom du compagnon de Mahomet qui l’a rassemblé et consigné par écrit. On imagine le casse-tête, laquelle de ces versions est la vraie, laquelle est identique au texte gravé sur la tablette éternelle jouxtant le trône d’Allah? Les disputes n’ont pas manqué, chaque compagnon prétendant que la sienne est la bonne, et pour ajouter à la confusion, de nouvelles versions apparaissaient tous les jours. À cet époque où l’arbitraire régnait en maître, le calife Osman décida de frapper un grand coup : il chargea un de ses proches de consigner par écrit un seul texte en quatre exemplaires, il ordonna par la suite de confisquer  les corans toutes versions confondues et donna l’ordre de les brûler.

Ce récit n’est pas vrai, il s’agit au mieux d’une légende, au pire d’une histoire montée de toutes pièces. Les musulmans s’y réfèrent pour soutenir que le texte du coran est demeuré inchangé depuis que le calife Osman a ordonné de le consigner par écrit. Il est toutefois reconnu dans les cercles scientifiques et par les érudits que le texte coranique a été élaboré plusieurs années après la mort de Mahomet, les versions finales, car elles sont nombreuses et se distinguent les unes des autres, ont été consignées sous les califes abbassides, soit plus de cent cinquante ans après la « révélation ».

Ce que cette histoire nous enseigne c’est qu’il est permis de brûler le coran du moment où ce geste contribue à consolider l’islam. Les wahhabites d’Arabie Saoudite n’ont pas oublié la leçon du calife Osman, c’est pourquoi ils scrutent à la loupe les corans que les pèlerins étrangers transportent dans leurs bagages lors du Haj [pèlerinage à La Mecque]. S’il s’agit de versions qui dévient de la leur, ils les confisquent et les détruisent par le feu.

BurnQuran_1 Les musulmans sont donc les premiers à organiser des « feux de joie » où des corans sont brûlés. Le coran des chiites est considéré non canonique par les sunnites, il est réputé être altéré, non par des hommes qui s’obstinent dans l’erreur, mais par nul autre que Satan en personne. Les musulmans, du moins les plus opiniâtres d’entre eux, croient dur comme fer que toute altération du texte sacré est d’origine diabolique, c’est pourquoi elle doit être brûlée, le feu de l’enfer étant réservé au diable et à ses adeptes, les apostats et les infidèles.

Les musulmans, particulièrement les plus fanatiques, sont hantés par tout ce qui est diabolique, la puissance du diable les terrorise, ils ont la certitude que rien ne peut l’arrêter en dehors d’une observance stricte et tatillonne de l’islam le plus rigide. L’être humain est une sorte de champ de bataille où le diable et la loi d’Allah s’affrontent et c’est le diable qui l’emporte dans la majorité des cas, le salut étant l’exception et la damnation la règle. L’enfer, soit le feu éternel (en arabe feu et enfer sont synonymes et homonymes), est l’empire du diable et le sort réservé à l’humanité (les femmes en particulier). Seuls sont exemptés les musulmans de stricte observance et les djihadistes morts en combattant dans la voie d’Allah. Le feu c’est aussi le châtiment que seul Allah a le droit d’ordonner. Immoler les apostats par le feu n’est pas permis car ce serait usurper ses pouvoirs, mieux vaut leur crever les yeux, leur couper les mains et les pieds, mettre du sel sur leurs blessures et les laisser agoniser sous le soleil comme l’a fait Mahomet à ses ennemis.

Le révérend Jones est probablement convaincu de l’origine diabolique du coran ; un livre qui inspire autant d’atrocités n’est probablement pas d’origine humaine, seul un être personnifiant le mal absolu a pu l’inspirer. Brûler le coran est à ses yeux un acte méritoire et à la limite une obligation morale. Les musulmans du monde entier l’ont bien compris, eux qui sont hantés par le diable et l’enfer se rendent compte qu’un chrétien, et de surcroît un pasteur, condamne la parole d’Allah au feu comme s’il s’agissait de versets sataniques. Pour eux, la puissance de Satan ne va pas jusqu’à brûler par le feu le coran, Allah ne permettrait pas que sa parole subisse le sort des damnés, à moins bien entendu que le coran ne soit pas la parole d’Allah !

Ce n’est donc pas le sacrilège que les musulmans redoutent, mais le traumatisme psychologique ou, si l’on préfère, la blessure narcissique collective. Qui sait ce qui leur passera à l’esprit devant le spectacle télévisé des corans devenus la proie des flammes ? Leur univers mental s’écroulera-t-il ? Cesseront-ils tout d’un coup de croire à l’omnipotence d’Allah ? Le doute leur viendra-t-il à l’esprit que le coran n’est pas d’Allah mais du diable ?

Bien des questions qui appellent des réponses et qui font que l’expérience du Révérend Jones mérite d’être menée jusqu’au bout.

Hélios d’Alexandrie

***************

Vidéo du groupe iranien Fire on Quran qui appelle à brûler des corans jusqu’à ce que la dictature islamique respecte la Déclaration universelle des droits de l’homme :

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Toujours parfait, prix d’excellence cher Hélios.

Rédigé par : grandpas | 10/09/2010 à 11:34

À Grandpas,

Votre appréciation me touche et je vous en remercie.

La réaction des musulmans à travers la planète est symptomatique de leur incapacité à se distancer des événements et à les relativiser. À l’égard de l’occident infidèle ils font preuve de sentiments contradictoires, c’est plus que de l’ambivalence. S’ils méprisent et haïssent l’occident à ce point pourquoi accordent-ils autant d’importance au geste isolé d’un occidental sans notoriété? Souffrent-ils à ce point d’insécurité émotive?

La raison profonde de leur désarroi a été analysée avec finesse par l’écrivain égyptien Ala el Aswany dans son roman « Chicago » où il met en scène une jeune musulmane égyptienne pieuse, voilée mais nullement aveuglée par la haine de l’occident. Partie aux États Unis pour faire sa maîtrise elle ne peut s’empêcher de constater à quel point les infidèles sont favorisés par Allah non seulement sur le chapitre des biens matériels mais également sur le plan des droits et du respect que les gens obtiennent des détenteurs de l’autorité. Elle s’étonne de la sympathie et de la générosité des américains envers elle malgré le fait qu’elle pratique une religion différente de la leur et qui de surcroit lui commande de ne pas leur témoigner de l’amitié. Elle se prend à penser que si Allah était juste il aurait favorisé les musulmans comme il favorise actuellement les américains et qu’à l’inverse il aurait puni les américains infidèles en leur faisant connaître le sort des musulmans. Plus tard elle réalise que les infidèles sont plus honnêtes et plus altruistes que les musulmans et qu’ils n’ont pas besoin de la religion pour cela même si plusieurs d’entre eux disent croire en Dieu.

À bien y penser, la rage et la haine des musulmans sont comme un rempart contre la tentation diabolique du doute.

Hélios d’Alexandrie

Rédigé par : Hélios d’Alexandrie | 11/09/2010 à 00:22

Bonjour,

Je me permets de souligner que le terme « autodafé » signifie acte de foi. Il y a eu de nombreux autodafé sans crémation de livres ni de personnes. Le plupart d’ailleurs. Attention: je ne défend pas les horreurs de l’inquisition.

Donc je peine à comprendre l’expression « autodafé du Coran ». Mieux, ou pire, je pense que cette expression est dangereuse.

L’essentiel est de souligner que le Coran se veut la parole de Dieu écrite en direct et en langue arabe.

Il n’est pas bon de bruler des livres, aucun livre. L’Islam a détruit la bibliothèque d’Alexandrie au prétexte que ce qu’il y avait dans les livres: ou bien était déjà dans le coran, et donc inutile. Ou bien n’y était pas, et donc était contraire à la loi.

Je reste stupéfait que personne ne pense à opposer au Coran un évangile quelconque. Peur de passer pour croyant ?? Sais pas.

Au lieu de brûler un livre, faisons quelques panneaux confrontant ce qui est écrit dans le Coran et ce qu’a écrit Saint Jean par exemple.

Oups, j’ai dis une bêtise. Ben oui, vous êtes devant une religion. Les seules armes adaptées sont celles de la religion. Pas la raison.

On me dit ramadan ? je répond « seul ce qui sort de l’homme est impur » (clin d’oeil scato au fait que l’homme est seul responsable de ses actes).

On me dit charria ? Je réponds « l’homme n’est pas fait pour la loi, mais la loi pour l’homme ».

On me dit lapidation ? Je réponds « que celui qui n’a jamais péché jette la première pierre ».

On pourrait en citer des tonnes.

Pardonnez moi, mais bordel de Dieu, il n’y a personne pour avoir lu les évangiles ?? et les citer ??

Je suis athée, et je considère que les évangiles sont un des plus beau monument écrits à la gloire de la nature humaine. Quelques écrits du Bouddha aussi.

Nous sommes de culture judéo-chrétienne, judéo par héritage, chrétienne parce que fut un temps certains ont estimé qu’il n’était pas nécessaire d’être circoncis pour faire partie du peuple de Dieu. Je vous rappelle à cet égard que le premier signe d’alliance a été donné par Dieu à Noé, à la fin du déluge: l’arc en ciel !!!! Jusqu’à preuve du contraire, il brille pour tous !!!

Soyez des grands garçons, assumez l’origine de la philosophie occidentale !!!!

On pourra, c’est normal, discuter sur l’influence grecque, etc …..

Les faits sont là.

Tournez comme vous voulez le problème,il est ici: un citoyen normalement instruit de moins de 40 ans n’a pas, lors de sa formation de culture générale, lu le moindre évangile et/ou n’en a rien retiré et/ou en a honte.

Chose paradoxale, l’islam se développe sur le terreau de l’ignorance des occidentaux. On a l’impression que les seules personnes à savoir ce qu’est un Dieu c’est eux !!!!

Si les évangiles vous gênent, essayer Nietsche, ou Kant, ou Voltaire, ou Alain, ou Camus, ou tout autre.

Mais s’il vous plait, montrez que vous aussi vous avez un cortex, de l’instruction religieuse, une grande patience et une grande compréhension.

Et ainsi que vous êtes aptes à répondre à toute agression caractérisée de vos génitoires !!!

Rédigé par : grosdada | 25/09/2010 à 11:35

Que Dieu bénisse l’athéisme et Hélios d’Alexandrie llol!

Chaque fois que je lis un de vos texte je suis un peu mieux informé sur l’Islam et fais un petit pas de plus pour m’éloigner de la dhimmitude naturelle des peureux bien pensant que nous sommes nous les Québécois.

Tous vos textes devraient être envoyés à nos élus de tous bords pour qu’un vrai débat de société s’ouvre enfin. Il serait plus sain de le faire par l’information et la discussion avant une inévitable confrontation tel que l’on voit se dessiner en Europe en ce moment.

Par ailleurs je serais curieux de savoir ce que vous pensez de Geert Wilders?

Pour moi il fait figure de héros, mais je peux me tromper, avouant mon ignorance de bien des choses.

Je vous remercie de tous vos efforts et vous encourage à publier encore plus.

Pour connaître l’avenir il suffit de le créer…(je sais plus qui)

Pierre Ouellet

Rédigé par : Pierre Ouellet | 26/09/2010 à 17:03

À Gros Dada,

Merci de votre commentaire. Je dirai qu’il est important de proposer aux musulmans une alternative à l’islam. La laïcité n’en est pas une, seul le christianisme peut l’être. Je ne parle pas de les convertir mais de leur proposer les valeurs chrétiennes de la société, s’ils les intègrent ils ne seront plus récupérables par les islamistes même s’ils ne changent pas de religion. Cela ne veut pas dire que je suis contre la laïcité, au contraire elle est comme l’eau qui est nécessaire à la vie des poissons mais qui ne peut les nourrir, la laïcité est un cadre de vie seulement, mais un cadre essentiel pour qui veut enrichir librement sa vie.

Il est important que ce message soit véhiculé parmi les Québécois résistants, c’est dans la mesure où nous sommes capables de nous rattacher à nos racines chrétiennes et à assumer notre héritage chrétien que nous pourrons déstabiliser les islamistes.

L’inculture religieuse est malheureusement très répandue, il s’agit d’un appauvrissement que bien des gens veulent faire passer pour une sorte de libération du carcan des religions. Il rejoint l’inculture générale qui explique pourquoi le contenu d’un roman comme le Code Da Vinci a été pris pour de l’argent comptant par un grand nombre de lecteurs.

Hélios d’Alexandrie

Rédigé par : Hélios d’Alexandrie | 27/09/2010 à 00:18

À Pierre Ouellet,

Merci pour votre appréciation, vous m’encouragez à écrire, ce que je continuerai de faire par plaisir autant que par devoir.

Le débat que vous préconisez est essentiel, je crois d’ailleurs que des sites comme Poste de Veille ont pour objectif d’informer mais également d’amorcer le débat.

La dhimmitude est une réaction à la violence ou à la menace de violence, elle dépend de la perception qu’on a des musulmans (haineux et cruels) et de notre peur de les confronter. La dhimmitude des élites est plus subtile puisque à la peur de la violence s’ajoute celle d’être montré du doigt comme raciste et intolérant.

Geert Wilders est un homme très courageux, il a choisi de risquer sa vie pour exprimer ce qu’il pense et donner une voix à des millions de ses compatriotes qui refusent l’islamisation de leur pays. Personne ne semble s’étonner du fait qu’il doit vivre sous protection policière et changer régulièrement de résidence simplement pour avoir dit la pure vérité sur l’islam. Chose certaine tous les bien-pensants ont qualifié son film « Fitna » d’islamophobe et l’ont accusé d’incitation à la haine, alors que le film ne fait que rapporter les paroles du coran, les discours des islamistes et les images des attentats perpétrés par ces derniers. D’ailleurs aucun de ses détracteurs ne s’est donné la peine d’analyser ni de critiquer d’une façon objective le contenu du film, pire ils ne l’ont même pas visionné!

Le film n’insulte pas les musulmans, il leur tend simplement un miroir. S’ils ne se reconnaissent pas dans les versets du coran ni dans le discours des islamistes, s’ils rejettent les attentats commis au nom de l’islam alors ils doivent le dire haut et fort. Ils se sont malheureusement abstenus de le faire, et nos bien-pensants les ont largement exemptés de l’obligation de clarifier leur position à cet égard.

Les succès électoraux de Geert Wilders en disent long sur la gravité de la situation aux Pays Bas. Pour les habitants de ce pays la prise de conscience s’accompagne d’une inquiétude profonde. De plus en plus de gens délaissent les partis traditionnels et migrent vers sa formation.

Un jour viendra où les pays occidentaux n’auront d’autres choix que de qualifier les textes fondamentaux de l’islam de littérature haineuse. Ce jour là Geert Widers apparaîtra comme un précurseur et sera reconnu pour les services qu’il a rendus à l’humanité.

Hélios d’Alexandrie

Rédigé par : Hélios d’Alexandrie | 27/09/2010 à 01:06

Je vous pose une question, est ce que un seul d’entre vous a deja cottoyé des musulmans????? a lire vos propos je ne pense pas car l’ignrorance de l’autre se manifeste dans tous les termes que vous utilisez.

Vous vous permettez de parler de gens que vous ne connaissez pas. arretez de diaboliser les musulmans, Arretez de faire L’amalgamme entre l’islam et le terrorisme, Le terrorisme n’est pas une invention musulmane ( les basques, les FARC, les irlandais, les kamikazes japonais autant d’exemples qui prouvent que le terrorisme est né chez vous) je vous informe que l’integrisme islamiste est une pure invention de la CIA pour contrer l’avancer du communisme et aujourd’hui le monstre engendré se retourne contre celui qui lui a donné naissance. c tt simple.

Vous parler de l’islamisation de l’occident, je vous rappelerai juste que par le passé il ya eu la christianisation des peuples au travers des expeditions des soit disant explorateurs, portugais et autres, sous la banniere des templiers. Pourquoi personne n’a crié au scandale? et maintenant que la roue tourne!!!!!! vous montez sur vos haut chevaux. Et qu’allez vous faire, chasser les musulmans de vos pays??? et si ces musulmans ne sont pas issus de l’immigration et qu’ils soient vos compatriotes , canadiens, francais , allemands de souche, de quel droit vous les obligeriez a renoncer a une religion qu’ils auraient choisie de plein gré??? et pourquoi cette segregation vous ne la faite pas subir aux evangelistes, qui sur le plan de l’endoctrinement, sont plus dangereux qu’un musulman qui fait 30 jours de careme par an et 5 prieres par jours???? , aux mormands et au hamichs qui vivent encore au moyens age? Franchement je ne comprend pas la haine que vous portez aux musulmans et a l’islam. Cela reste innexpliqué pour moi de la part de gens qui se disent civilisés.

Je garde la conviction, encore aujourd’hui, que semer la haine de l’autre n’est nefaste que pour la personne qui eprouve cette haine. Cette haine est un mal qui vous consumme et vous êtes tombés dans son piege. Ouvrez vos esprits et vos coeurs aux autres, Allez chercher le bien dans le fond des autres et laissez de coté le mal. La difference est une richesse, n’en faites pas une malediction.

Personnelement, je suis musulmane mariée a un europeen qui ne connaissait de l’islam et des musulmans que ce que les medias diffusaient ( bombes, attentats, lapidation, burka… et j’en passe), nous habitons en terre musulmane et nous nous nourrissons tous les jours de nos differences, cela nous soude et nous rend plus forts.

Sans rancune aucune.

Lamia

Rédigé par : Lamia benmiloud | 28/09/2010 à 16:13

À Lamia benmiloud,

Vous devriez prendre le temps de lire et méditer les articles publiés sur le site. Vous découvrirez alors que ce ne sont pas les musulmans pacifiques et lucides qui y sont critiqués mais bien l’idéologie de l’islam radical véhiculée par nombre de musulmans fanatiques que l’Occident a eu l’imprudence d’accueillir.

Les ravages de l’islamisme se voient et se vivent partout dans le monde plus particulièrement dans les pays à majorité musulmane, les musulmans sont de loin les victimes principales du terrorisme islamique; c’est que les terroristes les considèrent comme des infidèles (kouffars) qui ne méritent pas de vivre.

Les Occidentaux n’ont jamais de problèmes avec les bouddhistes, les hindous, les animistes etc. les adeptes de ces religions ne cherchent nullement à imposer un modèle différent de société ni à créer des enclaves qui leur sont réservées comme on en voit dans plusieurs villes européennes. Les Occidentaux n’ont pas davantage de problèmes avec les musulmans qui se contentent de pratiquer leur religion comme les autres citoyens, c’est à dire en privé et dans les lieux de culte. Ils en ont plutôt avec les islamistes qui cherchent par tous les moyens à imposer la loi religieuse, la charia, et à islamiser la société. Ils en ont contre le totalitarisme islamique tel qu’il est appliqué dans nombre de pays comme l’Arabie Saoudite, le Soudan, l’Iran, Gaza et de plus en plus en Algérie, dans les régions de l’Afghanistan et du Pakistan sous contrôle taliban et dans certains états du Nigéria.

Vous seriez étonnée d’apprendre que le terrorisme est une invention islamique et qu’elle trouve sa justification dans le coran et dans les hadiths. Si vous êtes vraiment musulmane vous gagnerez à mieux connaître votre religion, je pourrai vous citer une foule de versets coraniques à l’appui de cette affirmation, Mahomet de son propre aveu a reconnu qu’il a été victorieux en faisant usage de la terreur. Je ne révèle pas un secret, les terroristes islamiques affirment haut et fort qu’ils ne font qu’obéir à Allah et suivre l’exemple de Mahomet quand ils exécutent leurs massacres.

En rejetant la responsabilité du terrorisme islamique sur la CIA vous refusez d’assumer la responsabilité qui vous revient en tant que musulmane, celle de reconnaître dans un premier temps que la religion dont vous vous réclamez a engendré la haine, l’intolérance et le terrorisme. Mais il y a une autre responsabilité que vous refusez ainsi d’assumer, celle d’épurer votre religion de la haine. de l’intolérance et de la violence qui la gangrènent.

Si j’étais à votre place je me sentirais très mal à l’aise face aux crimes monstrueux commis au nom de ma religion, et je serais malheureux d’appartenir à la même religion que les fanatiques qui oppriment et martyrisent leurs semblables.

Les musulmans pacifiques et lucides sont nos alliés, ils poursuivent le même objectif que nous, celui de préserver la paix et de protéger le pays où nous vivons de l’extrémisme islamique et de la charia.

Hélios d’Alexandrie

Rédigé par : Hélios d’Alexandrie | 29/09/2010 à 00:01

@Lamia

« Personnellement, je suis musulmane mariée a un europeen qui ne connaissait de l’islam et des musulmans que ce que les medias diffusaient (…) nous habitons en terre musulmane (…)
Sans rancune aucune. »

Votre mari, européen et je suppose non musulman, a-t-il dû se convertir à l’Islam pour pouvoir vous épouser ?
Oui ?
Alors je comprends mieux que vous demandiez ***aux autres*** d’ouvrir leurs esprits, leurs coeurs et, surtout, que vous n’en gardiez pas de rancune.

Rédigé par : TRESP | 29/09/2010 à 19:58

@ Lamia

Les kamikazes japonais n’étaient pas des terroristes et ne le seront jamais.

Ils jetaient leurs avions sur des bateaux de guerre et non au milieu de civils.

Vos terroristes ne sont que des « hommes-bombes » et c’est tout.

Rédigé par : grandpas | 09/10/2010 à 08:53

Étiquettes : , , , ,
juin 9, 2012

La Russie appelle à la conférence internationale sur la Syrie

La Russie appelle à la conférence internationale sur la Syrie mais s’oppose toujours à l’usage de la force.


Sergueï Lavrov , le ministre russe des Affaires étrangères a déclaré qu’une conférence internationale devrait se réunir pour galvaniser l’engagement international autour du plan Annan parce qu’il n’y avait pas d’autre solution à la crise syrienne.
La réunion devrait rassembler les membres permanents du Conseil de sécurité, l’Union européenne et les pays « influents dans la région» – indiquant l’Iran.

DEBKAfile.

Étiquettes : , , ,
mai 31, 2012

INFO Debkafile

Gaza : Un  infiltré abattu après avoir tiré sur les troupes israéliennes
Vendredi à l’aube, un infiltré armé , qui a traversé la clôture à la  frontière sud de Gaza , a attaqué un groupe de soldats Golani.

Il a été tué dans l’échange de coups de feu. Les soldats n’ont pas été blessés. Ils parcoururent la région au cas où il faisait partie d’un gang.

La population environnante israélienne est en état d’alerte et il leur a été conseillé de rester à l’intérieur de leurs maisons.

DEBKAFile

 

La Maison Blanche interpelle l’ Iran pour son soutien de Bachar al-Assad
Dans une déclaration d’une netteté exceptionnelle, le porte-parole Jay Carney a accusé l’Iran de « comportement malin» et a averti que le conflit en Syrie  pourrait exploser dans une guerre plus large, sauf si Assad démissionne.

L’Iran, at-il dit, a exploité  la violence en Syrie pour consolider son emprise régionale d’une manière qui met en avant son « influence néfaste dans la région. »

DEBKAFile
Rice condamne les répréhensibles livraisons d’armes russes  à la Syrie
Ambassadeur des États-Unis à l’ONU, Mme Rice a déclaré, lors de son séjour au Soudan, à l’égard de l’accostage d’un navire transportant des armes russes (le Professeur Katsman à Tartous), il est «manifestement de la plus grande préoccupation, étant donné que le gouvernement syrien continue d’utiliser la force meurtrière contre des civils.  » sachant que ce n’est pas une violation du droit international car il n’y a pas d’embargo sur les armes à la Syrie.

DEBKAFile

Général iranien en visite provocatrice aux îles Ormuz
Le général en chef des  Gardiens de la Révolution, Mohammed Ali Jafari a visité les forces du CGR stationnées sur les trois îles en litige d’Abou Moussa, Grande Tumb et Petite Tumb qui contrôlent l’accès au détroit d’Ormuz.

Ces trois îles sont revendiquées par les Emirats arabes unis.

Une visite, le mois dernier, par le président Mahmoud Ahmadinejad a provoqué des tensions dans le Golfe.

DEBKAFile


Étiquettes : , , , , ,
mai 31, 2012

INFO Debkafile

Barak: Pas de repos pour nous, à cause des installations  nucléaires de l’Iran

Le ministre israélien de la Défense Ehud Barak a déclaré, « Nous ne pouvons pas dormir tranquillement » aussi longtemps que l’Iran est capable de générer des situations qui empêchent les attaques américaines ou israéliennes sur son programme nucléaire.

En fin de compte, Israël devra faire face seul pour  décider si et quand attaquer l’Iran parce que le sort d’Israël et, éventuellement, du monde juif se bloquent de ce fait.
Pour les Iraniens le calcul est simple, a déclaré Barak: « Ils disent: Nous avons attendu 4000 ans pour une capacité nucléaire alors pourquoi ne pas attendre encore quelques semaines afin d’éviter de provoquer une attaque israélienne ou américaine? »

Barak a nié que lui et le Premier ministre Binyamin Netanyahou aient gardé secrète une  prise de décision : « nous n’avons pas de décisions secrètes. »

DEBKAfile 30 mai 2012

 

Les États-Unis pourraient contourner l’ONU pour la lutte contre le régime Assad.
L’ambassadeur américain Susan Rice a averti le Conseil de sécurité que si il n’agit pas rapidement pour faire pression sur la Syrie afin de mettre fin à sa répression, les membres peuvent avoir d’autre choix que d’envisager d’agir en dehors de l’ONU et le plan Annan. Sinon, dit-elle, le conflit risque de se propager et ainsi  créer une crise majeure pour les autres pays et à l’échelle régionale.

Consul honoraire de la Syrie en Californie, Hazem Chehabi a démissionné pour protester contre les massacres d’al Houla.

DEBKAfile 31 mai 2012

Enlèvement de deux touristes américains dans le Sinaï par des bédouins armés
Ils ont été enlevés lors de la traversée de Dahab à Nuweiba, deux stations de Red Sea Holiday.

Les forces de sécurité égyptiennes mènent une « partie de chasse » à grande échelle.

DEBKAfile 31 mai 2012

Larijani: l’intervention occidentale en Syrie engloutirait le régime sioniste

Le président du Parlement iranien, Ali Larijani, a averti qu’une intervention militaire occidentale en Syrie se traduirait par un bouleversement régional qui aurait sans aucun doute des conséquences en Israël.

Les Etats-Unis et l’Ouest cherchent à ouvrir la voie à une nouvelle crise, at-il ajouté.

« Les autorités militaires américaines doivent être conscientes de leur jeu dangereux … la création d’un autre Benghazi en Syrie se propagerait à la Palestine et le feu engloutirait le régime sioniste », at-il dit.

DEBKAfile 31 mai 2012

Israël transfert les corps de 91 terroristes à l’Autorité palestinienne
Israël voit le transfert comme un geste d’apaisement par Benyamin Netanyahou envers le dirigeant palestinien Mahmoud Abbas de retour dans les pourparlers de paix longtemps gelés. Parmi les corps des terroristes transférés, qui pour la plupart sont destinés à la Cisjordanie et d’autres à la bande de Gaza, on trouve ceux de kamikazes notoires, y compris des hommes qui ont fait sauter un bus de Jérusalem, ont braqué l’Hôtel Savoy et attaqué le Café Hillel causant des dizaines de victimes israéliennes. Les familles des victimes ont demandé à la Haute Cour pour empêcher ce transfert, mais elles ont été déboutées.

DEBKAfile 31 mai 2012

La Turquie a ordonné le renvoi du personnel diplomatique syrien.

Ankara est le neuvième pays à décider d’expulser les diplomates syriens et le premier à commander à tous les diplomates syriens, y compris le personnel consulaire dans les villes turques de quitter le pays dans les 72 heures.

DEBKAfile 30 mai 2012

Étiquettes : , , , ,
mai 28, 2012

Les conséquences d’une bombe iranienne ou le remodelage du Moyen-Orient et des moyens de dissuasion suite à un Iran nucléaire

Par Thérèse Zrihen-Dvir

Part 1

Après des décennies de sanctions, de menaces et de torsions de bras, il semble que l’Iran et l’Occident ont récemment réussi à désamorcer leurs tensions mutuelles. Pour sa part, l’Iran a rétabli ses négociations fructueuses avec l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA), organisation qui lui donna beaucoup de fil à retordre. Entre autre, l’Iran a promis de reprendre le dialogue avec les USA, la Grande-Bretagne, la France, la Russie, la Chine et l’Allemagne qui représentent le P5 +1. Pourparlers qui ont tenu place à Bagdad le 23 Mai courant. Certains y prévoyaient une percée diplomatique potentielle entre l’Iran et la communauté internationale.

Ce dégel dans les relations provenait de plusieurs facteurs. Moins enclins à attaquer les installations nucléaires iraniennes, l’Occident, les USA et Israël, misent sur une solution diplomatique. Avec une population réticente et lasse – un nouveau front au Moyen-Orient cause assez d’inconvénients. À cela, il faudrait ajouter les sages conseils sages émis publiquement par des hauts gradés militaires et des agents du Mossad se référant à une attaque préventive de l’infrastructure nucléaire iranienne. Des analystes des deux pays appréhendent l’impact d’une attaque contre le nucléaire iranien, sur l’embryon d’opposition démocratique dormant mais populaire, le mouvement vert.

L’Iran comme l’Occident, se rapproche de la diplomatie. Les sanctions économiques imposées par la communauté internationale mordent profondément dans ses flancs de l’Iran. Téhéran entrevoit dans les pourparlers de Bagdad une première étape vers la fin de son isolement et la restauration de sa santé économique. En outre, tous les partis concernés voient en ces négociations l’ultime occasion de mettre un terme à ce conflit pacifiquement. Après tout, une attaque israélienne ou américaine des installations nucléaires iraniennes laisserait un choix douteux à Téhéran : renoncer aux représailles et subir une humiliation tant locale qu’internationale, ou contre-attaquer et, éventuellement, déclencher une guerre régionale qui entrainerait des conséquences catastrophiques.

Les plus pessimistes concernant la portée des négociations de Bagdad, estiment que l’Iran cherche simplement à gagner du temps pour repousser une attaque militaire. Si ces dites négociations réussissent (du point de vue de la communauté internationale), l’Iran devrait démanteler une grande partie d’une infrastructure coûteuse et importante, devenue un symbole national de fierté pour de nombreux Iraniens. C’est sans doute un obstacle difficile à franchir pour le régime affaibli et fracturé de Téhéran, qui risque bien de repousser une concession politiquement impopulaire. Les Etats-Unis quant à eux, se confrontent à un dilemme analogue, vu que ces pourparlers s’effectuent dans le contexte d’une élection présidentielle américaine. Le président Obama n’ignore pas que ses rivaux fondront rapidement sur toute concession faite à l’Iran. C’est pourquoi de nombreux analystes pensent que la précarité politique des deux partis principaux, l’Iran et les Etats-Unis, condamne toute chance de succès à Bagdad.

Une guerre inévitable ne se déclenchera pas obligatoirement au cas d’échec de ces pourparlers. Comme décrit précédemment, les USA et Israël ne sont pas certains d’être en mesure de détruire le programme nucléaire iranien par une vague de frappes chirurgicales. Même si une telle opération réussit, elle retardera de quelques années seulement le programme nucléaire iranien. Une campagne militaire aérienne et navale prolongée détruirait complètement la capacité nucléaire iranienne. Toutefois, après des guerres s’étendant sur plus d’une décennie, les américains ne témoignent aucun enthousiasme devant une telle action. Entre les enjeux des négociations diplomatiques et la difficulté d’une action militaire, l’Iran pourrait bien développer l’arme nucléaire. Il serait intéressant d’examiner les conséquences d’un tel avènement et d’approfondir la dynamique d’une bombe perse sur le Moyen-Orient et sur le monde entier.

Certains analystes estiment que l’Iran, comme l’Inde, le Pakistan et la Corée du Nord, deviendrait simplement une goutte de plus dans la perfusion lente de la prolifération nucléaire. D’autres par contre, croient qu’un Iran nucléaire transformerait rapidement cette perfusion lente en une inondation. Ces observateurs estiment que l’arme nucléaire iranienne inciterait les autres pays de la région à initier leurs propres programmes nucléaires. En effet, nous notons déjà certains indices d’une telle entreprise en Arabie Saoudite, en réponse à une bombe iranienne. Vu l’instabilité du Moyen-Orient, beaucoup envisagent une série de scénarios de cauchemar si la course à l’arme nucléaire est déclenchée. Il est presque certain que la communauté internationale ne ménagera aucun effort pour s’assurer que cela ne se produise pas.

Une capacité nucléaire iranienne pourrait transformer le paysage mondial dans au moins trois aspects. Elle pourrait mener à une prolifération de systèmes de défense de missiles, remodeler le paysage politique du Moyen-Orient, et changer la nature de la dissuasion nucléaire.

partie 2

 

RRRRRAAAAH !!! ON A TOUT PETE !!!La prolifération des systèmes de missiles de défense – Bien que la technologie de défense antimissile ait nettement progressé pendant ces dernières décennies, une arme nucléaire iranienne, en combinaison avec une Corée du nord récemment nucléarisée, accélérerait sans doute le processus. Une bombe perse pourrait motiver d’autres États du Moyen Orient à créer leurs propres programmes nucléaires. Si les grandes puissances mondiales veulent décourager ces initiatives, elles doivent fournir des garanties tangibles ou plus précisément, doter les pays en développement de systèmes de défense en échange à leur renonciation à la course aux armes nucléaires.

Si une bombe iranienne nucléaire est hors du « sac » proverbiale, les systèmes de missiles de défense se multiplieront au-delà du Moyen-Orient. D’autres nations pourraient décider de développer une capacité nucléaire en réponse à une prolifération rapide des armes, ce qui accroitrait les chances de guerre partout dans le monde. Les grandes puissances émergentes comme le Brésil, l’Afrique du Sud et l’Indonésie se sont dans le passé, publiquement opposés aux armes nucléaires. Mais si ces armes ne manquent pas, ces pays pourront alors s’équiper de systèmes anti-missiles, alternative plus sage à celle de développer une force de dissuasion nucléaire locale.

Entre autres, une bombe iranienne pourrait stimuler le développement d’un système plus robuste de défense antimissile en Europe – acte qui embêterait les russes, mais les inciterait aussi à améliorer les capacités de leurs propres systèmes. Un renchérissement en masse de la demande de systèmes de défense antimissile pourrait également mener à une autre course aux armements, et pas seulement entre l’Iran et les Etats arabes, mais aussi entre les États-Unis, la Russie, la Chine, et tant d’autres. Les nations chercheront alors à développer des systèmes meilleurs que leurs rivaux auront du mal à contrecarrer. Nous assisterons alors au développement de missiles zigzagants, de missiles furtifs, de sites de lancement de missiles dissimulés, etc.…. En outre, toute course aux armements aurait des conséquences importantes pour l’espace, où les grandes puissances se hâteront de mettre en orbite leurs derniers systèmes de défense de missiles.

Remodelage du Moyen-Orient : L’arme nucléaire iranienne remodela sans doute tant le paysage international que celui du Moyen-Orient. Pour contrer les intentions iraniennes, une bombe nucléaire perse verrouillera certainement les USA au Moyen-Orient à un moment où ils ne demandent qu’à le quitter. Comme énoncé auparavant, les États-Unis se verront contraints de déployer des systèmes de défense anti-missiles pour assurer la sécurité des autres pays de la région. Et ces systèmes requerraient probablement la présence substantielle de forces militaires conventionnelles.

Toutefois, le positionnement et l’emplacement de ces forces conventionnelles seront probablement modifiés. Un Iran nucléaire changera donc la stratégie militaire au Moyen-Orient, puisqu’une bombe nucléaire iranienne à bord d’une petite vedette rapide d’attaque, d’un sous-marin, ou tout autre vaisseau a la capacité d’anéantir une flotte américaine entière. En raison de l’ampleur asymétrique de ce type de menace nucléaire, l’armée américaine se verrait dans l’obligation de repositionner ses forces dans la région en vue de leur accorder une dispersion et distance de sécurité adéquates. Un tel repositionnement risque d’entraîner le retrait d’un nombre important de navires américains et des infrastructures du golfe Persique – une action qui pourrait modifier de façon substantielle l’équilibre des pouvoirs dans ces eaux.

Si les états pacifiques du Moyen Orient développent une capacité nucléaire en réponse à une bombe iranienne, l’Occident aurait à mener une recherche frénétique mais calme, pour traquer ces armes et les empêcher de tomber entre les mains des islamistes radicaux. A cause de la menace nucléaire iranienne et d’une prolifération nucléaire potentielle dans la région, l’Occident devrait investir plus d’efforts dans la stabilité au Moyen-Orient. Si un Printemps Arabe bourgeonne dans l’un de ces pays stratégiquement importants, l’Occident risque bien de devoir soutenir la répression autocratique de réformateurs démocratiques- dilemme moral qu’il redoute sûrement.

Un Iran nucléaire changerait la nature de la concurrence interétatique dans le Moyen-Orient. Quand l’arme nucléaire est impliquée, les nations hésitent à s’engager dans un conflit conventionnel. C’est ce qui pousse à croire qu’une bombe nucléaire iranienne conduira à une guerre régionale froide, évoquant celle qui régnait entre l’OTAN et le Pacte de Varsovie sur une grande partie du 20ème siècle. Comme la guerre froide, la réticence à s’engager dans une confrontation militaire directe pourrait conduire à des luttes par procuration à travers la région. L’Iran, Israël, les Etats-Unis, la Turquie et les Etats arabes risquent de se transformer en un Iraq, une Syrie, un Liban et un Bahreïn qui se disputent une influence régionale.

Modifier la nature de la dissuasion nucléaire : Non seulement une bombe perse conduirait à la prolifération de systèmes de défense de missiles, modifiant le paysage international du Moyen-Orient, elle serait également en mesure de changer la nature de la dissuasion nucléaire. En 1954, l’OTAN avait adopté une politique de représailles massives en réponse à une attaque nucléaire par l’Union soviétique. Cela conduisit rapidement au concept de destruction mutuelle assurée (MAD). Sous MAD, si l’Occident est attaqué à l’arme nucléaire par un adversaire, l’Occident répondra par une force écrasante qui causerait la destruction totale de l’ennemi. Pour sa part, le Pacte de Varsovie adoptait une attitude similaire en ce qui concerne l’Occident. L’assurance qu’une attaque nucléaire se heurtant à une réponse analogue garantissait en quelque sorte une paix durable négative entre l’OTAN et le Pacte de Varsovie.

Certains estiment que la bombe iranienne procurera une paix négative similaire au Moyen-Orient. Selon ces avocats, ce ne serait pas une chose si mauvaise compte tenu des alternatives. Cependant, la prolifération des armes nucléaires à plusieurs états, dont certains instables et gouvernés par des dirigeants à lucidité douteuse, complique cette hypothèse.

partie 3

                          Carte des installations nucléaires iraniennes 
 

N’existaient à l’époque de la guerre froide, que deux blocs nucléaires distincts. Si l’un d’eux était attaqué, l’identité de l’attaquant était évidente. Cette situation devient plus compliquée dans un monde multi-nucléaire. L’avènement du terrorisme international signifie également que l’arme nucléaire pourrait bien être activée par un groupe terroriste sans aucun lien incontestable avec n’importe quel pays. 

Une cible identifiable inconnue pour répondre modèle MAD, la clé de voûte d’une paix négative, n’existe donc plus. En outre, la prolifération des systèmes de défenses de missiles autour du monde, sape les prêteurs de ce concept. Les belligérants qui estiment que leur système de défense antimissile peut dévier la contre-attaque d’un adversaire, se sentiront à l’aise pour initier un premier coup de griffe.

La prolifération des systèmes de défense de missiles combinée à l’arme atomique relativement faible, compte sur la façon dont ces nouvelles armes nucléaires peuvent être utilisées. En vertu du programme MAD (la destruction mutuelle assurée), le but principal des armes nucléaires était de constituer une menace crédible pour détruire complètement toutes les grandes villes dans le territoire de l’ennemi. Avec l’avènement des systèmes de défense antimissile et l’arsenal limité d’ogives possédé par un grand nombre de nouvelles puissances nucléaires, nous verra la réémergence des armes nucléaires tactiques. Un missile visant une métropole ennemie peut ne pas porter atteinte aux défenses de celui-ci. En outre, il n’existe pas assez de têtes de fusées nucléaires pour multiplier les salves.

Le ciblage délibéré d’une agglomération civile pourrait engendrer des réactions incommensurables de la communauté internationale. Toutefois, un missile, un obus, ou un piège nucléaire positionné contre une flotte ennemie ou son armée seront considérés comme des frappes de marque. Ce serait aussi un coup décisif dans une campagne militaire conventionnelle. En conséquence, nous verrons un intérêt accru dans la production de petites armes nucléaires conçues pour un champ de bataille.

Conclusion : Le monde peut bien se trouver en voie d’affronter les défis armés d’un Iran nucléaire. Même si quelques chefs d’états nourrissent un espoir pour une solution amiable entre tous les concernés, le fait d’un échec de ces négociations ne peut être ignoré. Une action militaire contre le nucléaire iranien peut tourner en fiasco, forçant les chefs d’états et leurs décideurs à s’accommoder avec un Iran nucléaire. Une telle situation accroîtrait de sérieux défis à l’Occident et à la communauté internationale.

Un conseil de valeur : Mieux vaut être paré contre ces défis le plus tôt possible.
(Etude inspirée du texte de Michael Doyle)

http://therese-dvir.com
http://therese-zrihen-dvir.over-blog.com/

Étiquettes : , ,
mai 15, 2012

Contrôles dans les aéroports européens : les musulmans se disent victimes

Reportage de la chaîne iranienne (islamique) PressTv dans les aéroports européens où les musulmans se disent harcelés et discriminés lors des contrôles de sécurité. Comme toujours, les mahométans sont dans la complainte et la victimisation vis à vis de ce que peut leur faire subir les méchants et racistes européens de souche. Dans ce reportage, une musulmane activiste s’est dite presque violée et harcelée lorsqu’un agent de la sécurité a effectué une fouille corporelle sans la prévenir. Il n’a pas respecté la loi islamique obligeant à se tenir à distance d’une musulmane et surtout, à ne pas la toucher. Conclusion de PressTv : le comportement des blancs renforce encore plus les musulmans en Europe à s’isoler dans leur communauté par ailleurs diabolisée…
 
Étiquettes : , ,
mai 14, 2012

« Ahmadinejad est le sauveur de la France »

C’est ce qu’a affirmé le français Yahia Gouasmi, président du parti antisioniste, du Centre Zahra et des chiites de France, lors d’une conférence de presse avec Dieudonné au retour de leur voyage à Téhéran en 2009 (écouter la conférence de presse ICI):

«Le sionisme est une idéologie raciste d’apartheid. C’est pour ça que nous joignons notre grand frère Ahmadinejad qui, avec Hugo Chavez, s’inscrit dans l’histoire de la révélation du sionisme. Nous rendons hommage et remercions dieu qui nous a donné un tel homme exceptionnel qui fait tout pour sauver la France. Ahmadinejad aide la France. Il aide la France à prendre conscience, il est le remède pour les problèmes français. Pour nous c’est l’antidote, c’est le vaccin de la vérité.»

Dieudo-iran

 

La piqûre de vérité de PdV: Le chiisme est une idéologie inclusive de paix, de tolérance et de justice (l’apartheid des femmes, des bahais, l’épuration des minorités, des gays, et tant d’autres sont autant de témoins de la grandeur du chiisme). Le grand frère Ahmadinejad s’inscrit dans l’histoire de la révélation de l’antisémitisme perso-chiite menant à la Solution Finale ordonnée par allah lui-même. Le peule iranien rend hommage et remercie allah qui leur a donné un tel dirigeant exceptionnel qui fait tout pour sauver l’islam de ses ennemis jurés (n’hésitant pas à exécuter 100.000 Iraniens s’il le faut et à institutionnaliser le viol de ses filles dissidentes). Ahmadinejad aide l’Iran. Il aide les musulmans d’Iran à prendre conscience, il est le remède pour les problèmes du peuple iranien et du monde entier, il est l’antidote, il est le vaccin de la vérité. Longue vie à Ahmadinejad, gloire au chiisme qui mène à la liberté. Comme disait Dieudonné le champion des droits humains, cité par Éric Clément du quotidien La Presse la semaine dernière : «On doit combattre tous les racismes». Le régime iranien est un allié historique dans ce combat !

Dieudo-iran-manif

Iran-voile
Iran-conference-usa

Étiquettes : ,
mai 14, 2012

Michel Rocard: Israël est une « erreur historique » et une menace pour la région

L’ancien premier Ministre français Michel Rocard est en « visite privée » en Iran. Voir: Pour l’Iran, Israël passe de «cancer» à «moustique»! Merci Rocard? (JSS)

En bon socialiste français, il n’aime pas Israël (la droite non plus).  En 2004, M. Rocard effectuait une « visite privée » en Egypte:

Participant à un colloque organisé par la Bibliothèque d’Alexandrie sur les relations euro-américaines au Proche-Orient, Rocard a affirmé que « la promesse Balfour accordant le droit aux Juifs de créer leur État en Palestine était une erreur historique… » Il a précisé « Israël est un cas exceptionnel, né d’une erreur historique, et qui s’est transformé en un État racial qui a rassemblé des millions de Juifs venus du monde entier. Pire, il constitue une menace à ses voisins ». Source « Alsharq al Awsat » – Londres (Albert Soued, 23/06/2004)
_________________
L’information fur reprise en Israël: Former French PM Calls Balfour Declaration « Historic Mistake »
A former French Prime Minister, and currently a leading member of the European Parliament, has called Great Britain’s Balfour Declaration that paved the way for the creation of the State of Israel as a « historic mistake. » Michel Rocard, who is said to be in the running for president of the European Parliament for the coming two and a half years as part of a political deal, spoke about Israel in a lecture last week in Alexandria, Egypt. Israel is a « unique and abnormal condition, » he said, « because it was created with a promise, and [because] millions of Jews gathered from all around the world, creating an entity that continues to pose a threat to its neighbors until today. »

Rocard, who served as Prime Minister of France between 1988 and 1991, said also, « To pray to God is accepted, but violence is not. »  The French government reported this month 180 incidents of attacks or threats against Jews or Jewish-owned property since the start of 2004. France, with just over 60 million people, has an estimated five million Muslims and 600,000 Jews – the largest numbers of both populations in Europe.
_________________
Plus récemment Rocard a démontré à quel point certains socialistes français sont pathétiques et opportunistes. En 2006, Rocard soutient DSK. En 2011, Rocard pense que DSK est atteint d’une maladie mentale:  En septembre 2006, Michel Rocard, alors député européen, explique les raisons de son soutien à la candidature de DSK pour l’investiture socialiste à l’élection présidentielle de 2007 (video). Ce lundi 29 août 2011, lors de l’émission «Le Grand Journal» de Canal+, l’ex Premier ministre socialiste a estimé que Dominique Strauss-Kahn était atteint d’une «maladie mentale» qui l’empêchait de «maîtriser ses pulsions» (AFP).

Étiquettes : , ,
mai 14, 2012

Le Hamas et le régime des Mollah se rencontrent à Téhéran : nouvelle preuve de la proximité Iran-Hamas

par Tsahal – Armée de Défense d’Israël
Haniyeh en IranLe ministre des Affaires étrangères du Hamas Mohammed Awad était à Téhéran ce samedi pour participer à des réunions avec des hauts responsables syriens aux questions politiques et sécuritaires, selon les médias iraniens.

 

Au cours de cette visite, qui n’avait pas été annoncée, Awad a rencontré le ministre des Affaires étrangères Ali Akbar Salehi et Saeed Jalili, le Secrétaire général du Conseil de Sécurité du régime iranien, toujours selon les médias iraniens.

“La Palestine appartient au monde islamique et doit être libérée. Grâce à Dieu, la victoire est proche”, a déclaré Jalili pendant la réunion.

Awad a quant à lui remercié “la République Islamique d’Iran pour son soutien concret” à la cause palestinienne.

“La libération de la Palestine a été promise par Allah, et nous devons prendre de nouvelles initiatives et nous efforcer de réaliser cette promesse,” a-t-il déclaré.

L’Iran est l’un des proches et principaux soutiens du Hamas depuis de nombreuses années

La République Islamique a joué un rôle de premier plan dans le financement des activités du Hamas et dans le transfert d’armes vers la bande de Gaza, supportant ainsi clairement ses attaques terroristes contre Israël et ses habitants.

Sources : agences de presse et Tsahal.

Étiquettes : , ,