Posts tagged ‘hostilité chretienne’

juin 14, 2012

Un prêtre italien nazifie les Juifs et revisite les origines du christianisme

« Les Juifs sont trop fiers. Toutes les choses [!] terribles [!] que les Allemands leur ont faites, à leur tour il les font aux Arabes »

Le journaliste britannique Anton La Guardia a publié en 2001 un ouvrage intitulé « Holy Land, Unholy War, Israelis and Palestinians ». Anton La Guardia a reçu le Prix Orwell de journalisme et est actuellement le correspondant de l’Economist à l’UE et y tient la rubrique « Charlemagne ».  Dans les années 1990 il était le correspondant du Daily Telegraph au Moyen-Orient.  Dans le livre, M. La Guardia, qui est catholique, raconte sa rencontre en Israël avec un prêtre italien (page 10).

Le prêtre lui montre qu’il parle hébreu en déchiffrant une inscription et confie:  « L’hébreu est la langue que Dieu parlait.  C’est comme quand on rencontre une belle femme.   Si vous parlez sa langue, c’est plus intéressant ».  Le prêtre reconnaît que la langue de Dieu était l’hébreu, mais rejette l’héritage juif du christianisme.  Pour lui le Christianisme est issu des enseignements de Jésus car ce sont eux et eux seulement qui sont la vraie révélation.

Il donna ensuite son avis sur Israël et les Juifs:  « Israël est un pays très organisé.  Imaginez que tout seuls, ils ont tenu bon face à des millions d’Arabes et au reste du monde musulman.  Mais les Juifs sont trop fiers.  Toutes les choses terribles que les Allemands leur ont faites, à leur tour il les font aux Arabes. »

Commentaire d’Anton La Guardia: « Les Juifs étaient les super-héros et les super-dépravés, le peuple choisi et les éternels pécheurs ».

C’est ce que les catholiques européens disent et continuent à dire des Juifs et du judaïsme depuis plus de mille ans – avec en prime la nazification des Juifs, déjà en 2001 et probablement bien avant!  Voir également: David Meyer, le rabbin français qui prône la fin d’Israël enseigne à l’Université Pontificale de Rome… et la conviction de Joaquim Maria Cymbron, un catholique portugais, que le Juif est agioteur et idolâtre de sa race.  Et bien sûr les ONG catholiques comme Pax Christi, de véritables machines multinationales d’incitation à la haine des Juifs israéliens.

http://philosemitismeblog.blogspot.fr/2012/06/un-pretre-italien-nazifie-les-juifs-et.html

1 commentaires:

Gilles-Michel DEHARBE a dit…
Paolo Ucello et Le Miracle de l’hostie

Le livre s’ouvre sur la prédelle en six panneaux de bois, peinte à la détrempe par Paolo Ucello, entre 1467 et 1469, pour le compte de la Congrégation du Corpus Domini — une congrégation laïque et de fondation ancienne, mais qui avait récemment reçu la charge du Mont-de-Piété et l’organisation de prêts bancaires destinés à endiguer l’usure juive, contre laquelle fulminait alors saint Bernardin. Ce polyptique, aujourd’hui conservé au palais ducal d’Urbino, appartient aux œuvres, encore rares au Quattrocento, dont les séquences forment un véritable récit. Sous le titre Le Miracle de l’hostie, la prédelle d’Ucello raconte une histoire : un usurier juif prête de l’argent à une femme misérable qui met son manteau en gage. À l’échéance du prêt, la pauvresse n’étant pas en mesure de rembourser sa dette, le prêteur lui propose de lui restituer son bien en échange d’une hostie consacrée. L’emprunteuse accepte ce marché et lui fournit une sainte espèce, que l’usurier poignarde pour tenter de la détruire, et qui saigne abondamment. Avertis de cette profanation, des hommes en armes viennent arrêter l’usurier et sa famille. Une procession conduite par le pape ramène l’hostie vers un autel, afin de la re-consacrer. La pécheresse s’apprête à être pendue, mais elle est sauvée in extremis par un ange. L’usurier juif et les siens sont brûlés vifs en place publique. Tout au long de son étude, avec érudition et acuité, Jean-Louis Schefer s’attache à documenter l’apparente simplicité de la mise en images efficace d’une de ces « affaires » de vol ou de profanation d’hostie ¬¬— « un meurtre symbolique sur les espèces sacrificielles du christianisme » —, innombrables au Moyen Âge, qui se répètent dans l’Europe chrétienne, avec leurs récurrences et leurs variantes. Pour satisfaire aux exigences religieuses, culturelles et économiques de ses commanditaires, Ucello a puisé son sujet dans une histoire parisienne connue sous l’appellation de « miracle des Billettes ». En 1290, un prêteur sur gages de confession juive, répondant au nom de Jonathas et demeurant rue des Jardins, était parvenu à convaincre une femme de lui procurer une hostie (en contrepartie d’une dette qu’il solderait), à laquelle il décida d’infliger des supplices mimant ceux de la Passion du Christ. Mais l’hostie, qui s’avéra indestructible, se mit à saigner sous les assauts violents de son possesseur — elle fut successivement transpercée, tailladée, brûlée, bouillie… Dénoncé, le profanateur fut jugé et condamné au bûcher ; sa maison fut transformée en église. Schefer qualifie ce « fait divers » prototypique de « premier scénario complet », dont on retrouvera des échos dans d’autres récits, notamment à Bruxelles (1369) ou Passau (1477).

13 juin 2012 22:16

Enregistrer un commentaire

Publicités
juin 7, 2012

Les néo-nazis félicitent Pax Christi pour son action anti-Israël

Nous avons eu l’occasion d’évoquer l’obsession contre les Juifs israéliens de l’ONG catholique et européenne Pax Christi, qui est une véritable multinationale et qui fonctionne comme tel.  (Pax Christi: la multinationale catholique qui diffuse la haine d’Israël et Le pèlerinage de Père Paul et Père Jacques (Pax Christi) à Auschwitz)  Avec un tel comportement, il ne faut donc pas s’étonner que les églises soient vides en Europe.Source: Gilles-Michel Deharbe

La branche locale du NPD, le parti nazi allemand, apporte son soutien à la campagne de boycott des produits israéliens (initiée par Pax Christi).  Sur son site internet, l’organisation fasciste loue la démarche du maire socialiste de Jena, et déclare soutenir « sa conduite, face à la tactique de diffamation des juifs de gauche ».

Interpellé par le Jérusalem Post, Albrechet Schröter a refusé de répondre sur le fait que ses prises de position pourraient créer un climat « anti israélien ou antisémite », mais …a renouvelé son appel au boycott dans un journal local.

Pour Schröter, il s’agit de labelliser les produits en provenance des territoires disputés, mais ses opposants l’accusent de préparer une « campagne anti israélienne ».  Selon le centre Simon Wiesenthal, la rhétorique est nébuleuse et se traduira par un « boycott pur et simple d’Israël ».

L’ONG envisage d’ailleurs de recommander aux juifs d’éviter de se rendre dans la ville que dirige Schröter en raison de « possibles actes antisémites » – faisant un parallèle avec la ville suédoise de Malmoe, où les appels au boycott ont créé petit à petit un climat antisémite qui poussent les juifs à quitter la cité.

Shimon Samuels, le directeur du Centre Simon Wiesenthal note que, ni Pax Christi, l’organisation chrétienne qui s’est jointe à l’appel au boycott, ni le Maire, n’ont pris une position quelconque sur la Syrie, où plusieurs milliers de civils ont été massacrés – rappelant au passage que « ce n’est pas la première fois que Pax Christi frise l’antisémitisme ».

La province de Thuringe, comme la ville de Jena accueillent une forte activité néo nazie; Kevin Zdiara, le Président des Amitiés Allemagne-Israël à Erfurt, la capitale de la Thuringe estime « qu’il y a un problème nazi à Jena », rappelant « que les terroristes arrêtés cette année – et l’année dernière –venaient des réseaux néo-nazis de Jena », qui fleurissent dans la ville.

Selon lui, le Maire a d’autres problèmes dans sa ville que d’agiter la question du boycott et de la « démonisation d’Israël avec un argumentaire antisémite qui se dissimule derrière l’antisionisme ».

mai 21, 2012

Bruxelles: la haine d’Israël s’apprend au collège catholique Saint-Hubert

 

« Dans le cadre de leur travail de fin d’année, les élèves de rhétorique de l’option Renforcement Histoire [du Collège Saint-Hubert qui professe comme idéal « un monde éclairé finalement par rien d’autre que par le seul amour de Dieu.] préparent et présenteront une exposition organisée à l’Espace sans Nom sur le thème : Israël-Palestine. Répondant totalement aux exigences du programme de l’enseignement de l’histoire par compétences, cette activité permettra aux élèves d’envisager dans toute sa complexité une problématique qui pourrit les relations internationales et la géopolitique du Moyen Orient depuis maintenant plus de 60 ans. »

On regrettera, une fois de plus, qu’au moment où l’Europe connaît une crise très grave jetant de millions de personnes dans le désespoir et qu’une population européenne – les Tsiganes, des chrétiens méprisés en Europe qui vivent depuis 700 ans dans des conditions déplorables, un collège catholique bruxellois, se focalise très négativement sur Israël et les Juifs. Voici le type de photos qu’on trouve sur le site dédié à l’exposition:

Cette lettre a été envoyée à la direction du Collège Saint-Hubert et nous la publions avec la permission de l’auteur:

« Vos professeurs d’histoire sont à comparer avec tous ces propagateurs de mensonges qui tout au long de l’histoire catholique ont jeté l’opprobre sur les juifs, complices de l’assassinat du Christ (JC) dont on en oublie qu’il était juif aussi.
Les images sont de vulgaires montages de la propagande arabe et antisémite.
Un livre récent publié par Nathan Weinstock, Une si longue présence, montre l’annihilation physique des communautés juives installées depuis la Haute Antiquité dans les pays musulmans. Pillages des biens, assassinats, conversions forcées, etc… Il étaye les preuves historiques du peuplement « palestinien », consécutif à l’arrivée d’émigrants arabes en provenance d’autres pays musulmans et appelés à peupler ces territoires de l’empire ottoman.
Leur lien avec cette terre est le résultat du colonialisme arabe, conquérant de l’Europe, du Maghreb et du prosélytisme islamique qui a conquis l’Indonésie, le Pakistan, l’Iran, etc …(après le 8ème siècle après JC). Tandis que le lien des Juifs avec la terre d’israël date depuis avant l’ère de JC.
En ce qui concerne l’état d’Israël, il pratique la liberté religieuse et de conscience. Il est à la pointe dans tous les domaines de la science, de la technologie, des arts, de la bio-éthique.
Son droit à l’existence, comme celle des Juifs, est dénigré en permanence par ses voisins qui chaque jour, visent par des tirs aveugles de missiles sa population. 14 millions de Juifs, dont 7 en Israël contre un milliard de musulmans…
Pour résoudre pacifiquement les tensions, et à cause de sa faiblesse numérique, Israël, territoire de 20.000 km carrés, contre des millions de km carrés des pays arabes voisins, incapables d’intégrer les « réfugiés palestiniens », a reconnu l’existence d’un Etat palestinien et a accordé une autonomie à des territoires importants. [« Parmi les enfants d’Abraham, les descendants d’Ismaël occupent actuellement au moins 800 fois plus de terres que les descendants d’Isaac, Ruth Wisse]
Alors qu’Israël a des ministres, des professeurs d’université, des juges, et plus de 15 pourcent de sa population civile musulmane, avec tous les droits civils, sociaux, aucun état arabe, y compris l’embryon d’état palestinien, ne reconnaît des droits à ceux qui ne se conforment pas à la « charia ». N’évoquons pas Gaza qui est une prison à cause du gouvernement Hamas et de l’Egypte, et certainement pas à cause d’Israël qui fournit l’électricité, l’eau potable, la nourriture. Il suffit de voir les hôtels de luxe, les résidences de standing à Gaza, appartenant aux dirigeants et cadres Palestiniens pour comprendre qu’il s’agit d’êtres humains qui sont les otages de leurs dirigeants-tyrans. Ne parlons pas du statut des femmes …
Alors que la Syrie, le Liban, l’Irak, l’Egypte sont des états totalitaires, où les minotrités chrétiennes, pourtant historiquement présentes avant même l’Islam, connaissent des départs massifs de population, Israël est le seul pays de la région où l’immigration chrétienne est en croissance.
Sans parler des dizaines de réfugiés du Soudan et autres Africains qui émigrent clandestinement en Israël et qui, chrétiens ou musulmans, voient dans Israël une terre d’Espoir.
Rien à voir avec la haine antisémite inculquée aux élèves de votre école, sous le prétexte d’un cours ‘histoire, où cette exposition indigne est un scandale de propagande insupportable. »

Une vidéo – très anti-israélienne – est également disponible sur le site où l’on voit une élève blonde faire part de ses énormes inquiétudes sur l’attitude des Juifs israéliens. N’ignorant pas que la vidéo est scandaleusement orientée contre Israël, élèves et professeurs en toute candeur mettent en garde: « Attention, cette vidéo est à regarder avec un esprit critique. »


La seule photo qui comporte une légende est celle-ci. On admirera l' »humour » cynique pour parler de terroristes qui, comme les nazis, tuent des femmes, des hommes et des enfants juifs,« De sympathiques jihadistes du Hamas à Gaza ».

La dernière photo de la présentation est celle d’un Yasser Arafat très souriant. Nous regrettons que les élèves et les professeurs du collège Saint Hubert n’aient pas ajouté ses propos sur les Juifs au journaliste palestinien Atwan Abd Al-Bari [1], rédacteur en chef d’Al-Qods Al-Arabi.: Le défunt président, le martyr Yasser Arafat, m’a dit une fois: « Dans toute ma vie, je n’ai jamais rencontré un peuple aussi corrompu que le peuple israélien ». En fait, il a utilisé le terme « le peuple juif « .

mai 8, 2012

Pax Christi: la multinationale catholique qui diffuse la haine d’Israël (1)

Pax Christi est une ONG catholique, fondée en France en 1945, qui fait partie d’un vaste lobby très bien géré, équipé de ressources de marketing très sophistiquées et qui propage la haine d’Israël. Wikipédia nous apprend que Pax Christi « est controversé car il a déjà été accusé d’activisme à l’intérieur même de l’Église ». Pax Christi fonctionne comme une véritable multinationale. Dans ses bulletins on ne trouve rien de spirituel (à part un très fumeux « développement d’une spiritualité de la paix »), rien de religieux, pas de prières, pas de références aux textes saints, aux grandes figures chrétiennes. Leurs documents sont de vrais rapports secs et factuels publiés en plusieurs langues avec des programmes, du management, des résultats, des logos très design, fonctions, calendriers, prises de position, ressources, « comités préparatoires », conseils d’administration, « leadership », croissance, créativité, campagnes de propagande, promotions, collecte de fonds, « networking » (entendez lobbying et réseaux), plans stratégiques à long terme (« long range strategic plan »), Facebook, Internet, YouTube et on peut continuer dans la même veine. On s’étonne qu’en France et en Europe les église sont vides… Comme les multinationales et les lobbyistes, Pax Christi, en bon gestionnaire, a ses quartiers généraux à Bruxelles – siège des institutions européennes – très généreuses avec l’argent du contribuable pour financer ce type d’organisation.
Comme les multinationales, Pax Christi ‘recrute’ un PDG qui entrera en fonction en septembre – la description de fonction du ‘candidat idéal’ s’étale sur six pages de charabia technique… le saint PDG/manager touchera un salaire de 65.000 à 72.000 euros par an et autres avantages (en rapport avec ce que gagnent les autres PDG d’ONG du même acabit « Salary and benefits are commensurate with experience and Belgian norms for comparable positions in Non-Profit organisations »). Rien que de l’altruisme.

Chez Pax Christi la haine d’Israël est ominiprésente dans ses réseaux, dans ses affiliations. Une vraie machine de guerre. Sans complexes. C’est assumé, revendiqué et très bien géré, huilé, et l’argent semble couler à flots.

Repris du bulletin de février 2012:
Pèlerinage de paix de Pax Christi Flandres en Terre sainte [un collaborateur de Philosémitisme rapporte que ce « pèlerinage » a lieu deux fois par an] – En guise d’initiation aux réalités culturelles, religieuses, historiques et politique d’Israël et de la Palestine, Pax Christi Flandres prévoit y faire un pèlerinage ayant pour thème « Le pouvoir des femmes ». Environ vingt-cinq personnes ont été invitées à visiter Nazareth, Jérusalem, Bethléem, Ramallah et Hébron du 26 octobre au 5 novembre 2012. Pour en savoir davantage, veuillez communiquer avec Brigitte Herremans, à brigitte.herremans@broederlijkdelen.be [une autre ONG catholique qui fait partie du réseau de Pax Christi.]
—-
Création d’un Wall Museum à Bethléem par des femmes palestiniennes – L’un des défis des Palestiniens consiste à expliquer leurs conditions de vie difficiles aux pèlerins et aux touristes qui souvent évitent les réalités sociales et politiques de la région et se concentrent sur les lieux saints. Afin de sensibiliser les visiteurs à la situation des Palestiniens, la Sumud Story House et l’Arab Educational Institute (AEI) ont créé un Wall Museum. Le mur de la séparation, près de la tombe de Rachel à Bethléem, a ainsi été tapissé d’affiches qui racontent les histoires de vie des Palestiniennes. Ces témoignages de souffrance, d’oppression et de Sumud (ténacité) visent à faire connaître la réalité que le mur tente de supprimer. […] Pour cent euros, vous pourrez ainsi parrainer une affiche et appuyer cette initiative. Toutes les sommes d’argent reçues serviront à l’expansion du musée. Votre soutien permettra aux Palestiniennes de partager leurs
préoccupations et de remettre en question les préjugés des visiteurs à leur sujet et à celui de la Palestine. […]
—-
Prise de position de Pax Christi UK sur la Palestine – Pax Christi UK a cosigné une lettre concernant les transgressions en Palestine et les enfants palestiniens prisonniers qui a été envoyée au Guardian le 26 janvier. Harriet Sherwood, correspondante du journal, a préparé un rapport de suivi disponible ici. Pax Christi UK lance un appel à signer la pétition pour Jérusalem. Pour de plus amples renseignements, cliquez ici. […] Note: la pétition a été remise au Premier Ministre…

Repris du bulletin de mars 2012:
Réunion sur les « dossiers chauds » dans les Territoires palestiniens occupés – Le Quaker Council for European Affairs, l’Ecumenical Accompaniment Programme in Palestine and Israel, et le United Nations Office of the High Commissioner for Human Rights se sont rencontrés le 17 février 2012 à Bruxelles sur le
thème: “Renforcer la Protection et Promouvoir la Responsabilité dans les territoires palestiniens occupés.” Les participants ont discuté des problèmes actuels dans les Territoires palestiniens occupés. Le P. Paul Lansu du secrétariat international y participait.
—-
Semaine mondiale pour la Paix en Palestine et Israël – Pax Christi international et plusieurs de ses organismes membres sont impliqués dans la semaine mondiale annuelle pour la paix en Palestine et en Israël. De nouvelles ressources sont disponibles à propos de cette semaine mondiale annuelle pour la paix en Palestine et en Israël, une initiative du forum œcuménique du Palestine Israel Ecumenical Forum of the World Council of Churches, qui aura lieu du 28 mai au 3 juin 2012. Le thème commun de l’initiative de cette année est «déplacement et dépossession.» Les ressources en lien avec ce thème, sont maintenant en ligne, et peuvent être trouvées à: 2012-0050-en-me-HS. [A noter le professionnalisme. Chaque document de la très sainte ONG porte une référence de ce type.]
—-
Participez à une production musicale près du Mur à Bethléem – Du 9 au 16 juillet 2012, l’AEI (Arab Educational Institute) sera à Bethléem pour filmer une production sur la naissance de Jésus. Cette production sera narrée et chantée d’un point de vue palestinien contemporain. La production sera tournée au Wall Museum, ce qui a été mis sur pied par l’AEI Sumud Story House à Bethléem-nord. Le mur du musée est fait de grandes affiches illustrant des histoires de la résilience des femmes palestiniennes aux restrictions et aux pressions dans les territoires occupés. Au cours des mois à venir, AEI développera les détails du jeu en
coopération avec des volontaires internationaux créatifs tels que des chanteurs et des instrumentalistes. Après édition, le film sera lancé comme DVD avant Noël 2012. Pour plus d’information et pour savoir comment s’y impliquer, contacter svp Toine van Teeffelen à tvant@p-ol.com avec cc à info@aeicenter.org. AEI est un organisme membre de Pax Christi International en Palestine.
—-
Repris du bulletin d’avril 2012:
Semaine mondiale pour la paix en Palestine et en Israël – Nous sommes heureux d’annoncer que la Semaine mondiale pour la paix en Palestine et en Israël est maintenant présente sur Facebook! Consultez la nouvelle page du groupe en cliquant sur: http://www.facebook.com/groups/335983429786866/. Chaque jour, les informations et les nouvelles les plus récentes sur la Semaine sont publiées sur la page du groupe […]
—-
Plus d’information sur Library on Wheels en Palestine – Library on Wheels for Nonviolence and Peace (Bibliothèque mobile pour la non violence et la paix) est une organisation membre de Pax Christi International en Palestine. Elle a diffusé une vidéo qui présente de l’information sur son travail à http://www.youtube.com/watch?v=X9-oM3zQYKU.

A suivre….