Israël – Le procureur général autorise l’expulsion de masse d’immigrants du Soudan du sud

Cm0ACO1328010107

 

par Misha Uzan
Le gouvernement israélien prépare des expulsions de masse des réfugiés sud-soudanais vers leur pays d’origine.

 

 

 

 

 

Le procureur général Yehuda Weinstein devrait faire valoir la semaine prochaine devant la Cour de district de Jérusalem qu’il n’existe plus aucun obstacle juridique à ces expulsions car aucun des expulsables ne court de risques vitaux depuis l’indépendance du Soudan du sud.
3000 migrants pourraient être concernés par ces expulsions.

Récemment toutefois, la Cour de district de Jérusalem avait émis une ordonnance temporaire bloquant l’expulsion des migrants jusqu’à ce qu’elle statue sur une requête déposée par cinq organisations des droits de l’homme contre ces expulsions.
Weinstein s’apprête à demander au tribunal de lever l’injonction de blocage des expulsions.

Les organisations de Défense des Droits de l’Homme ne rendent cependant pas les armes et développent désormais un nouvel argumentaire juridique : Anat Ben-Dor, avocat spécialisée dans le droit des réfugiés à l’Université de Tel-Aviv, estime qu’il ne s’agit plus de menaces politiques ou d’exactions, mais qu’une « crise humanitaire se développe au Soudan du sud, qui devrait conduire à une famine extrême ».

En outre, ajoute-t-elle, les conflits frontaliers avec le Soudan se poursuivent, dans ces circonstances, la décision de renvoyer les Soudanais au Sud-Soudan est prématuré et irresponsable. »

Le ministère israélien des Affaires étrangères soutient lui la possibilité d’expulsion, se basant sur un rapport de l’ambassadeur Dan Shaham, envoyé au Sud-Soudan en Avril estimant qu’un retour des réfugiés ne présentait pas « un danger évident et immédiat pour leur vie », condition prévue par le droit international.

Selon Weinstein, le Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés ne s’est pas non plus opposé à ces expulsions.

Le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires a cependant estimé que le retour de Sud-Soudanais dans leur pays devrait se faire sur une base volontaire, en raison de l’instabilité du pays.

Un Commissariat des Nations unies pour les réfugiés totalement absent alors que la situation devient critique et pour l’Etat, et pour les réfugiés.
On l’a connu plus actif dès lors qu’il s’agissait d’autres réfugiés dans des pays ou des zones autres qu’Israël.

Le Soudan du Sud est la plus jeune nation reconnue de la planète qui a accédé à l’indépendance en 2011.
Le pays a d’emblée tissé des liens étroits avec Israël.

 

http://israel-chronique-en-ligne.over-blog.com/article-israel-le-procureur-general-autorise-l-expulsion-de-masse-d-immigrants-du-soudan-du-sud-105778081.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :