La Brigade Golani se prépare à sauver des soldats kidnappés

par Tsahal – Armée de Défense d’Israël
Les soldats de la Brigade Golani s'entraînent sur le plateau du Golan

Il y a quelques jours, le commando d’élite de la Brigade Golani a simulé un scénario dans lequel des terroristes ont pris en otage des dizaines de personnes qui devaient être sauvées par les forces de Tsahal.

 

Faire face aux menaces d’enlèvements

La semaine dernière, la compagnie de reconnaissance de la Brigade Golani a tenu un exercice qui reflète les capacités de l’armée israélienne en matière de sauvetage d’otages enlevés par des terroristes. Cet exercice intervient dans le cadre de la campagne de sensibilisation à destination des soldats israéliens afin qu’ils comprennent les risques de kidnapping et qui fait suite à une série de menaces concrètes dont disposent les services de renseignements concernant des projets d’enlèvements de soldats par des terroristes.

 

Ce genre d’opérations est monnaie courante pour les unités d’élite de Tsahal. Elles exigent une connaissance parfaite des techniques de combat en zone urbaine et un temps de réaction très court.

Les soldats désireux de rejoindre ce genre d’unité doivent passer des tests de sélection exigeants physiquement et mentalement, qui visent à éprouver la volonté et les aptitudes des soldats pendant la phase des entraînements.

L’exercice simulait un scénario dans lequel une équipe de terroristes a infiltré un immeuble et a pris des civils en otages.

“Le premier objectif est de sauver les otages”, explique le Lieutenant Mor, fondateur du combat en zone urbaine et du contre-terrorisme.

“Nous nous entraînons pour répondre à une variété de scénarios complexes, allant de la négociation jusqu’à l’élimination des terroristes.”

La Brigade Golani s'entraîneLa Brigade Golani s’entraîne

Pouvoir intervenir à tout moment

Quelques secondes après le début de la simulation, les soldats entrent dans les bâtiments à l’aide d’échelles. Une fois à l’intérieur, ils se dirigent prudemment vers l’endroit où les otages sont retenus. Pendant ce temps, les forces de réserve encerclent le bâtiment et sont prêtes à intervenir si la situation se détériore.

“Vu que tout preneur d’otage peut poser son arme et prétendre être un civil, nous devons nous préparer pour tous les scénarios. C’est pour cela que nous évacuons tout le monde en dehors du bâtiment avec les mains en vue”, détaille le Lieutenant.

Il est extrêmement important que chaque unité d’élite soit dotée d’un commando anti-terroriste. Bien que le rôle principal de l’équipe soit de sécuriser le périmètre jusqu’à l’arrivée des unités plus spécialisées, il y a toujours un risque que la situation se détériore en quelques secondes. Dans ce cas, une réponse immédiate doit pouvoir être apportée.

“En fin de compte, ces escadrons peuvent contrer tout, et nous sommes prêts à répondre à n’importe quel scénario dans n’importe quelle région”, assure le commandant Shay.

Les soldats de la Brigade Golani s’entraînent sur le plateau du Golan

La Brigade Golani : 64 années au service de la sécurité d’Israël

La Brigade Golani est la seule brigade d’infanterie régulière de Tsahal qui fonctionne sans interruption depuis sa création en février 1948, alors qu’elle faisait encore partie de l’organisation de la Haganah. La brigade, qui a participé à toutes les guerres d’Israël, dépend du Commandement de la Région Nord.

L’histoire de la Brigade est indissociable de celle d’Israël. L’insigne porté par chacun de ses soldats sur son uniforme est un olivier symbolisant les collines de Galilée, où la brigade était déployée à ses débuts. Les premiers soldats de la brigade étaient pour la plupart des agriculteurs, profondément connectés à la terre et au pays, c’est pourquoi leur béret est marron de la couleur de la terre.

Vous voulez en savoir plus sur la Brigade Golani, son histoire, ses missions et découvrir des photos de ses soldats en actions ? Cliquez ici .

La compagnie de reconnaissance fait partie de l’unité délite de la Brigade Golani. Sa mission est de mener la Brigade au combat, d’exécuter des opérations de navigation, patrouille et renseignement, ainsi que des raids et opérations spéciales. Les soldats de cette unité d’élite suivent un entraînement particulièrement exigeant, ce qui leur permet d’acquérir une excellente condition physique et de très hautes compétences de combat.

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :