« Le peuple juif a été l’historien, le jurisconsulte de l’humanité. »

LACORDAIRE 1802-1861

par Arnold Lagémi

Le Père Henri Dominique Lacordaire, religieux, prédicateur, journaliste et homme politique. Restaurateur de l’Ordre des Dominicains,  il est le précurseur incontournable du Catholicisme moderne.

Voilà un homme qui, vivant de notre temps n’aurait certainement pas laissé s’engluer dans la fébrilité stérile les « amitiés judéo-chrétiennes » et aurait probablement eu le courage d’interpeler la hiérarchie catholique à propos du scandale de Strasbourg. Car le père Lacordaire a évolué dans une période où subsistait un antisémitisme doctrinal officiel, qui laissait peu de latitude à ses manœuvres. Il a pourtant eu la grandeur de l’illustre courage,  en osant dire à l’une des célèbres Conférences de Notre dame de Paris en 1861 :

« Or, le monument de la pensée hébraïque est un livre qui fait partie du Livre, par excellence, un livre qui sert de préface à l’Evangile et qui, dans ce voisinage illustre se fait respecter comme le piédestal accompli d’une statue sans tache.

En tant qu’histoire, la Bible hébraïque précède toutes les histoires par l’Antiquité, la suite et l’authenticité de la sienne, seule, elle remonte au berceau du genre humain et pose la première pierre de tout l’édifice du passé.

En tant que recueil juridique, elle n’a pour égale aucune des collections qui contiennent les lois des grands corps de peuples. En tant que philosophie morale, elle oppose ses livres sapientaux à toutes les maximes des sages les plus renommées et l’on y sent une présence de D.ieu qui élève l’âme au-dessus de la portée naturelle de la raison. En tant que poésie, elle a les chants de David et des prophètes répétés depuis deux ou trois mille ans par tous les échos du monde chrétien.

Les autres peuples ont eu des historiens, des jurisconsultes, des sages, des poètes mais qui sont à eux seuls et forment comme une gloire privée ; le peuple juif a été l’historien, le jurisconsulte, le sage, le poète de l’humanité.

Père Henri Lacordaire ; Conférences de Notre Dame de Paris, 41èm Conférence, tome 2 P 311 ; Paris Poussièlgue, 1861

http://www.arnoldlagemi.com/?p=2320

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :