Le célèbre écrivain Gerard Donovan traite les boycotteurs d’idiots

Un écrivain irlandais qui a été ciblé par la Campagne de Solidarité Palestine en Irlande a décrit la lettre ouverte qui lui avait été adressée comme de « l’intimidation pure et simple » et a ajouté qu’il ne se laisserait ni intimider ni persuader par les méthodes et arguments de l’ONG anti-israélienne.

Celle-ci a demandé publiquement à Gerard Donovan de ne pas participer au Festival international des écrivains qui se déroule en Israël cette semaine.

Le responsable de l’ONG a prétendu que n’ayant pas reçu de réponse de Gerard Donovan il publiait sur Internet l’ appel afin que le célèbre écrivain se soumette au boycott culturel d’Israël.  En réponse, M. Donovan a accusé les responsables de l’ONG de faire preuve « un certain culot » et qu’il n’était absolument pas au courant de la campagne car il vit en compagnie de ses trois chiens dans une cabane dans les bois de l’état de New York et se remet en ce moment d’un cancer et d’une série d’opérations aux jambes.  M. Donovan les a traités d’« idiots » car sa visite avait été annulée il y a deux mois, mais uniquement en raison de problèmes de santé.

Il a précisé qu’il est aisé de le contacter par l’intermédiaire de son éditeur, Faber. « Je reçois tout le temps des lettres et des courriels de parfaits inconnus, mais je n’ai rien reçu de leur part. Ils laissent entendre qu’ils m’ont contacté et que je n’ai pas donné de suite.  Or je n’ai jamais rien reçu de leur part ». 

Son troisième roman, Julius Winsome, a été traduit en hébreu avant de l’être dans d’autres langues.  Il était prévu qu’il lise des passages du livre à Jérusalem.

L’auteur a ajouté: « Si j’avais été en bonne santé, je serais allé à Jérusalem. C’est le travail du romancier d’écrire des choses que les gens ne veulent pas lire et d’aller dans des endroits où d’autres personnes ne veulent pas aller.

« Je n’accepte pas qu’on me dise à quel endroit je peux ou ne peux pas lire mes écrits. Je ne vais pas me laisser entraîner dans une controverse politique dans laquelle ces gens sont engagés.  Ca m’est égal que d’autres écrivains s’alignent sur leurs positions. C’est hors de question en ce qui me concerne. Ils peuvent me traiter de ce qu’ils veulent. Je suis apolitique. Des gens bien vivent partout. Je m’en tiendrai à mon écriture ».

http://www.irishtimes.com/newspaper/ireland/2012/0515/1224316130335.html

Voir également: Le cinéaste irlandais Nicky Larkin détestait Israël mais il a changé d’avis

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :