Le 2ème tour des présidentielles: Massada ou, la France redevient la France !

Un échec de Nicolas Sarkozy projetterait la France bien loin en arrière, si loin qu’on n’entendrait plus sa voix. À un point tel que certains se demanderaient si, par son vote en faveur de la gauche, la France n’avait pas trouvé (sinon retrouvé) séduisantes et attirantes les pulsions mortifères que les Juifs trouvèrent sur la route de Massada.

Mais, nous n’en sommes pas là !

La France conserve une chance de se préserver, puisque Nicolas Sarkozy se retrouvera face à la volonté et au choix du Peuple Français, au deuxième tour des élections présidentielles. Face à lui, un homme, produit du ressentiment anti sioniste et allié des détracteurs de l’Etat Juif. Mais d’abord et surtout un homme dont les choix rétrogrades renverront la France vers la troisième République avec ses crises incessantes et son instabilité naturelle.

François Hollande ne représente plus la gauche des Grandes Réformes. C’est le socialisme de l’immobilisme, du conservatisme. Celui qui anesthésie par la condamnation et n’est plus capable d’un projet fédérateur parce qu’il croit bien plus dans ce qu’il a été que dans ce qu’il peut être.

La gauche a fait ses preuves. Elle plaide pour une France faible car elle croit dans l’intégration des populations immigrées. Rappelons nous l’avertissement de Hassan II. Si ces questions délicates et complexes ne sont pas rapidement résolues, la France va vers des turbulences fatales et des conséquences inéluctables.

Quant à la Communauté juive ou francophone et, en dépit de certaines erreurs de l’Exécutif, dont ce dernier semble avoir pris conscience, elle, ne peut cautionner une attitude délibérément hostile à l’Etat Juif ou laxiste devant l’urgence de prises de position visant à renforcer les initiatives sécuritaires en France, démarches dont le détail aurait dû être communiqué et expliqué.

Lors des funérailles du Cardinal Lustiger, un seul homme se tenait à côté du cercueil du prélat, déposé à l’extérieur, à même le sol, pendant qu’évêques et dignitaires de l’Eglise, dans la cathédrale étaient retournés, offrant leur dos, à leur frère juif trépassé. Cet homme seul c’était Nicolas Sarkozy qui se leva et se couvrit la tête au moment de la récitation du Kaddich.

Une image forte qui nous atteint plus qu’un long discours !

PAS UNE VOIX JUIVE NE DOIT MANQUER A NICOLAS SARKOZY !

http://www.arnoldlagemi.com/?p=2083

Publicités
Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :