Le drôle de prix que va remettre l’UOIF ce weekend

Lors de ses 29 eme Rencontre des musulmans de France qui aura lieu au parc d’exposition du Bourget du 6 au 9 avril, l’Union des Organisaitons Islamiques de France va remettre le prix « Cheikh Faysal Mawlaoui », aux associations qui « œuvrent sur le territoire français, au service de la communauté musulmane de France »

molawi-9-5-2011.jpg

Faysal Mawlaoui (photo), mort en mai dernier, fut un des fondateurs de l’UOIF ainsi que de son école d’imâms dans la Nièvre, qui fut inaugurée par son ami Yussef Al-Qaradawi en 1992. Ce dernier vient d’être interdit de territoire par Sarkozy pour appels à la haine. Il fut le vice-président du Conseil européen de la fatwa et de la recherche présidée par Qaradawi. A sa mort, le Hamas lui rendit un hommage appuyé. Il obtint le prix de l’organisation séoudienne WAMY, connue pour avoir financée Al-Qaida…

Mais le cheikh est surtout connu pour avoir été jusqu’à sa mort le secrétaire général des Frères Musulmans libanais, la Jamma islamiya, qui est actuellement au centre d’une polémique. En cause? Le refus de désarmer ses milices, « les brigades Al-Fajr ». Le coordinateur du mouvement dit du « 14 mars » (coalition de mouvements sunnites et chrétiens formant l’opposition à la majorité Hezbollah-Aouniste au pouvoir, née en mars 2005), Fares Soueid, a dénoncé le 13 mars dernier l’existence de ce bras armé illégal, seule l’armée libanaise ayant le droit de défendre le Liban et donc de porter des armes (Lire l’article de YaLiban). Depuis le retrait de l’occupation israélienne, le Hezbollah a également perdu sa principale justification dans le maintient de ses milices armées. Légalistes, les Forces Libanaises de Samir Geagea ont elles été désarmées dès la mise en application des accord de Taef en 1990.

Selon un article de L’Orient le Jour du 1er février :

« Aujourd’hui, avec le retour en force des Frères musulmans dans le monde arabe, à la faveur des révolutions et avec visiblement l’aval des États-Unis et de l’Occident en général, la Jamaa islamiya a décidé de tenter sa chance au Liban. Selon des sources bien informées, le Qatar encouragerait le développement de la Jamaa islamiya au Liban et pourrait bien financer ses activités, notamment la formation de son bras armé « Les forces de l’aube » (al- Fajr) qui sont censées prendre le relais de la résistance contre Israël. Pour l’instant, ces forces sont en train de se constituer et les responsables de la Jamaa islamiya sont attendus prochainement à Doha, puisque l’émirat est devenu en quelque sorte « le parrain » des nouvelles forces du monde arabe et notamment des Frères musulmans, en accord avec la Turquie dont le parti au pouvoir évolue aussi dans la même orbite. »

L’UOIF a décidémment de biens inquiétants modèles.

Observatoire de l’islamisation– 4 avril.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :