L’église de France au secours de Tariq Ramadan

eveques.jpg

Le père Christophe Roucou, responsable du secrétariat pour les relations avec l’islam à la Conférence des évêques de France, n’en est pas à son premier témoignage d’islamophilie. Déjà, après la polémique indécente sur le discours de Ratisbonne de Benoit XVI, il avait tancé le pape sur sa « méconnaissance de l’islam », un islam dont il n’aurait pas compris le grand usage de la raison (lire ici).

Dans La Vie, interrogé sur l’interdiction des camarades de Tariq Ramadan interdits de territoire pour des propos incitant à la haine, il déplore que le ministère de l’Intérieur juge anti-républicain le très communautariste Tariq Ramadan:

« De fait, Tariq Ramadan défend une version soft de la charia dans les pays musulmans. Il milite aussi, non sans virulence, pour les droits des Palestiniens. Mais est-il un anti-républicain ? « Ce n’est pas juste d’écrire que les propos de Tariq Ramadan sont contraires à l’esprit républicain », estime Christophe Roucou, responsable du Service national pour les relations avec l’islam de l’Eglise catholique. « On peut ne pas être d’accord avec Tariq Ramadan sur bien des sujets, dit-il, mais cela fait des années qu’il encourage les jeunes musulmans à prendre leur place comme citoyens en Europe. »

Sur les liens de Tariq Ramadan avec le pro-hitlérien Youssef Al-Qaradawi voulant exterminer les Juifs, apostats et homosexuels, on lira notre article.

Le Vatican se doit de faire un grand ménage dans l’église de France, alors que le cardinal Jean-Vingt-Trois vient d’écrire une tribune dans Le Figaro où il met sur un pied d’égalité les intégristes musulmans et d’hypothétiques « intégristes » catholiques dans un relativisme affligeant, et le cardinal Barbarin qui dans Le Vie dit vouloir « repenser la laïcité à partir des diversités religieuses » en s’inspirant d’une tribune du président de la LICRA (pseudopode communiste financé par l’URSS à ses débuts) Alain Jakubowicz dans Le Monde intitulée « Laïcité, aïd’cité, yid’cité. ». Après s’être opposés à un débat sur l’islam et à la loi contre la burqa, les évêques de France confirment leur engagement dans la voie de l’islamophilie à tout prix.

Autant de raisons pour que la Fraternité Saint-Pie X obtienne enfin une prélature personnelle de Rome afin de contrer les déviances suicidaires de l’épiscopat français qui accoure aux inaugurations de mosquées, mais refuse d’ouvrir ses lieux de cultes pour les pèlerinages des traditionalistes.

Observatoire de l’islamisation.

Publicités
Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :