Douce France : fanatisme au féminin (les harpieuses sont de sortie)

par sil

1) Un incident s’est déroulé cet après-midi de samedi au cours de la marche blanche, organisée entre Sotteville-les-Rouen et Rouen (Seine-Maritime) en mémoire d’Imad Ibn Ziaten, la première des victimes exécutées lâchement par Mohamed Merah.

Devant la mairie de Sotteville, vers 14 h 30, une femme voilée et gantée de noir s’est soudainement mise à arracher les photocopies de portraits du sous-officier parachutiste de 30 ans – abattu d’une balle dans la tête le 11 mars à Toulouse -, qui avaient été apposées sur divers mobiliers urbains pour annoncer la marche. Son geste a sidéré et scandalisé les centaines de personnes qui participaient à cet hommage. «Ce n’est pas bien, c’est un péché», répétait cette femme en tenant contre elle un livre marron clair.

«Les gens l’ont prise à partie, choqués et écoeurés par ce qu’elle faisait. Cela a failli tourner au lynchage», rapporte un témoin dans la scène. L’un des frères d’Imad Ibn Ziaten, policier de profession, est intervenu en demandant à la femme voilée si elle se rendait compte qu’elle était entrain de salir l’honneur de la victime. Alertée, la police a interpellée l’intéressée à sa descente du tramway puis l’a placée en garde à vue. Selon une source proche de l’affaire, cette femme portait avec elle, non pas un Coran, mais un livre de jidahiste. Elle pourrait encourir des poursuites pour incitation à la haine raciale et apologie du crime. «Cet incident a profondément choqué la famille d’Imad Ibn Ziaten, déjà durement éprouvée par l’assassinat de leur proche. Ils ont l’intention de porter plainte», confie Me Méhana Mouhou, leur avocat. (source)

2) Des jeunes filles honorent la mémoire de Mohamed Merah à Toulouse

Une trentaine de jeunes gens, essentiellement des filles, se sont rassemblés samedi dans le quartier toulousain des Izards, où a grandi Mohamed Merah, pour honorer la mémoire du tueur de sept personnes abattu jeudi par la police, comparant leur douleur à celles des familles des victimes.

Une centaine de membres des forces de l’ordre ont entouré cette manifestation statique au cours de laquelle une femme portant un voile intégral a harangué le groupe.

« Nous ce qu’on demande aujourd’hui c’est qu’on arrête de diaboliser Mohamed, ça y est, il est mort », a-t-elle dit. « On partage la douleur et la peine des familles car c’est la même douleur pour nous ici, » a dit la jeune fille, qui a refusé de donner son nom. « Je pense que ce qui l’a influencé, c’est ce qu’il a vu dans ses multiples voyages. Il n’a pas pu gérer tout ça. Ça restait un adolescent dans sa tête, malgré ses 23 ans. »

La police toulousaine avait détecté des appels à manifester samedi matin et a empêché le groupe d’en rejoindre un autre. La manifestation s’est dispersée en fin d’après-midi sans incident. (source)

 

http://extremecentre.org/2012/03/24/douce-france-fanatisme-au-feminin-les-harpieuses-sont-de-sortie/

Publicités
Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :