Vous vivez en Israël : que faire en cas de tirs de roquettes sur votre ville

par Tsahal – Armée de Défense d’Israël
roquette-2

En cas de tirs de roquettes dans votre localité, il est primordial de vous plier aux consignes de sécurité dictées par la défense passive (Commandement du Front intérieur de Tsahal).

1. Comment savoir qu’une roquette a été tirée contre votre ville ?

Dès qu’un missile est détecté par l’armée, vous entendrez une forte sirène montante et descendante ou bien les mots “tzeva adom” (“couleur rouge”) répétés en boucle. Dans les deux cas, le volume de l’alerte est très fort de manière à ce que tous les citoyens l’entendent, y compris dans leur sommeil.

2. Où se réfugier ?

Si votre appartement est équipé d’une pièce adaptée pour ce genre de situation (Heder Mamad), c’est-à-dire blindée, rejoignez la dans le calme et assurez-vous que tous les membres

de votre famille savent eux-aussi comment s’y rendre. Fermez la porte et les fenêtres ainsi que le volet blindé de ces dernières. Asseyez-vous le plus loin possible des fenêtres.

Dans le cas où votre appartement ne comporte pas de pièce blindée, rejoignez l’abris public le plus proche. Si vous êtes dans votre immeuble, dans une cage d’escalier, loin des fenêtres afin d’éviter les éclats de verre. Compte-tenu du peu de temps qui sépare le déclenchement de la sirène de l’explosion de la roquette (15 secondes en moyenne), il est primordial que vous, ainsi que tous les membres de votre famille, sachiez où vous rendre en cas d’alerte avant que celle-ci ne se produise.

Si vous êtes dehors, entrez dans la cage d’escalier de l’immeuble le plus proche, le plus loin possible des fenêtres. Si vous êtes éloigné d’une zone d’habitation, allongez-vous en plaçant votre visage face au sol et vos mains sur la tête.`

Si vous êtes en voiture et que vous ne pouvez pas rejoindre rapidement un abris ou une cage d’escalier, arrêtez-vous sur le côté et restez à l’intérieur de votre véhicule pendant dix minutes.

3. Combien de temps avez-vous pour vous abriter ?

Tout dépend de l’endroit où vous habitez et de la distance qui vous sépare du point de tir de la roquette. Pour en savoir plus reportez-vous à la carte ci-dessous.

Combien de temps pour se mettre à l'abri par ville

Combien de temps pour se mettre à l’abri par ville

4. Est-il permis de filmer l’arrivée de la roquette ou son interception par le système anti-roquettes Dôme de fer ?

Pour votre propre sécurité, il est primordial de ne pas rester sur votre toit ou balcon afin de filmer l’évènement. En ne respectant pas les consignes de sécurité, vous prenez le risque de vous exposer directement au tir d’une roquette ou aux éclats d’obus. Par ailleurs, l’armée israélienne demande au public de ne pas indiquer sur internet le point d’impact exact des roquettes.

5. Quand pouvez-vous quitter les abris ?

Il est très important de rester aux abris dix minutes après le début de la sirène et de ne pas en sortir auparavant, même si vous pensez avoir entendu l’explosion d’une roquette, signifiant que le danger est déjà passé. En effet, il est fréquent que les tirs soient groupés et que plusieurs roquettes explosent à quelques secondes ou minutes d’intervalle.

En sortant des abris moins de dix minutes après le début de l’alerte, vous prenez le risque d’être blessé par une roquette dont l’arrivée n’a pas été annoncée.

Notez également que le système anti-roquettes Dôme de fer n’est pas performant de manière systématique. C’est pourquoi, il est primordial de toujours vous abriter même si Tsahal tente de neutraliser le missile avant qu’il ne s’abatte sur le territoire israélien.

http://blogtsahal.wordpress.com/2012/03/13/vous-vivez-en-israel-que-faire-en-cas-de-tirs-de-roquettes-sur-votre-ville/

Récit de notre Chabbath avec photos, sous les roquettes !

Décidément les fêtes juives inspirent nos voisins du Hamas, le déclenchement de la guerre Plomb Durci avait débuté le chabbath de Hanouka. Suite à la fête de Pourim, c’est un Chabbath bien difficile qui nous attend:

Nous sommes le Vendredi 9 Mars, la table de chabbath est prête, les salades sont posées, les boissons, le kidouch, les deux pains recouverts de la mappa de velours bleue. Tous les enfants sont autour de la table sauf une de mes grandes filles, qui a décidé de passer ce Chabbat chez une amie, non loin de la ville ou nous habitons qui est Netivot.

Pour lire la suite cliquer ci-dessous:

http://alyaexpress-news.com/2012/03/recit-de-notre-chabbath-avec-photos-sous-les-roquettes/


Publicités
Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :