Alyaexpress-news

Créer un site d’informations pour réagir au silence

des medias, c’était l’objectif de Sabrina lorsqu’elle

a mis en ligne Alyaexpress peu de temps après son

installation en Israël.

Le P’tit hebdo: Vous avez eu une Alya plutôt mouvementée: comment s’est-elle passée? 

Sabrina Hania: Nous vivions à Paris et nous avons fait notre Alya, mon mari et moi, avec nos six enfants, dont un bébé de deux mois, quelques semaines avant le début de l’opération Plomb Durci (à Gaza). Nous sentions qu’il était important de monter en Israël, notamment pour l’éducation et la sécurité de nos enfants. Nous avons décidé de nous établir à Netivot pour des raisons familiales et comme l’opération de Tsahal a débuté juste après notre installation, nous avons été brutalement confrontés aux problèmes de sécurité, devant courir dans les abris à chaque alerte, et nous avons même vécu des explosions d’obus avec la mort d’une personne. C’est ce qu’on appelle une intégration accélérée, avec de grandes difficultés. Mes enfants ont bien supporté ces épreuves et m’ont beaucoup soutenue. J’ai alors été choquée par l’attitude des medias français qui ne mentionnaient pas ces attaques de roquettes provenant de Gaza alors que nous les vivions quotidiennement en passant nos journées dans des abris étroits.

LPH: A quel moment avez-vous décidé de créer votre propre site?

SH: J’avais déjà acquis en France une certaine expérience de rédactrice Web. J’ai travaillé notamment pour TF1 et pour le magazine Plurielles dans le domaine commercial. Parallèlement, j’enseignais dans des écoles juives. Un an environ après notre installation en Israël, j’ai commencé à m’intéresser à l’actualité israélienne et j’ai été grandement inspirée par Marco Robine, de Terre Promise, qui m’a beaucoup soutenue et m’a guidée dans mes premières démarches. J’ai démarré par un petit blog et par la suite, j’ai engagé un webmaster et j’ai ouvert un véritable site. Mis à part le samedi et le dimanche, je rédige tous les articles qui paraissent au cours de la semaine.

LPH: A quelle fréquence publiez-vous vos articles?

SH: J’écris environ 5 à 6 articles d’actualités d’Israël par jour mais je souhaiterais en faire davantage. Je veille à ce qu’ils ne soient pas trop longs pour ne pas ennuyer le lecteur (mais pas trop courts non plus). Je travaille seule, avec le concours de mon webmaster et l’aide de mon mari.

LPH: Comment assurez-vous le financement de votre site?

SH: Pour le moment, tout est à mes frais mais j’espère pouvoir plus tard le financer avec de la publicité. En fait, je l’ai créé pour écrire mais j’ai des dépenses à couvrir, même si elles ne sont pas trop élevées.

LPH: Vous vouliez me parler de votre rubrique «opération Shilo». De quoi s’agit-il?

SH: Shilo est un enfant de Netivot, âgé de 14 ans, qui a été grièvement blessé aux jambes dans un attentat à Jérusalem. En lui consacrant une rubrique (http://alyaexpress-news.com/category/operation-shilo/), nous voulons montrer aux Français la souffrance des enfants victimes des attaques terroristes. Il doit être opéré à Boston par un grand chirurgien et nous avons lancé une campagne de dons pour sensibiliser les donateurs.

http://alyaexpress-news.com/ 

Sabrina Hania: sabrina.hania@yahoo.fr

http://www.leptithebdo.net/2012/03/05/alyaexpress-news/

Posted by:


Publicités
Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :