LA GUERRE PSYCHOLOGIQUE ALATURKA

par

le 14 déc 2007

Depuis plusieurs années, la Turquie a engagé une guerre psychologique sur la population turque et kurde. Les médias turcs, contrôlés par l’armée et le gouvernement, est utilisé pour faire passer de la propagande et surtout des informations partiellement ou totalement erronées. Une utilisation très dangereuse puisqu’il permet aux autorités de manipuler les gens et, donc, de bafouer le droit de pensée. Grâce aux médias, les autorités imposent une certaine idée sur les esprits faibles et désintéressés. Elles nourrissent le feu ardent du chauvinisme turc et lui permettent de continuer à vivre.

Les mensonges sur le nombres de guérillas tombés martyrs est un exemple flagrant de la situation. Pour faire croire à la population que l’armée est efficace contre le PKK, l’armée s’invente des victimes et via son agence de presse “Anatolia” diffuse l’information dans les médias. Elle fait souvent passer ces propres soldats tués d’origine kurde pour des guérillas du PKK.

Les explosions de bombe provoqués par les services secrets turcs, pour pouvoir jeter la faute sur le PKK, est un autre exemple. C’est dans ces situations que tous les médias se tournent, sans objectivité, en premier lieu vers le PKK. Même quand il est prouvé que ce n’est pas le PKK, ils arrivent à faire croire que le commanditaire est le PKK. Et les premières informations arrivent toujours de l’agence de presse Anatolia, le fief de l’armée de Büyükanit.

Une arme de guerre

Le démagogue premier ministre de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, et tous ses acolytes utilisent, également, les médias pour faire croire qu’ils agissent en faveur du peuple kurde et qu’ils veulent les aider. En reconnaissant le problème kurde, en autorisant la langue kurde, Recep Erdogan a réussi à empocher les votes du peuple kurde et donc de faire monter le nombre de vote pour l’AKP. Il a réussi à berner la population tout comme l’a fait le CHP avec les alévis, en tout cas jusqu’à ses dernières années car la population alévie s’est rendu compte de la démagogie et des mensonges que dernièrement.

Ou encore les, soi-disant, débats d’intellectuels, où des, soi-disant, historiens, sociologues et scientifiques viennent débattre des kurdes sur des sujets où “ils nous expliquent que les kurdes sont des turkmènes qui se sont kurdisés, que les alévis-kurdes sont des arméniens qui se sont cachés pendant le génocide” ou encore que “le PKK ne veut pas que le problème soit réglé démocratiquement et qu’il souhaite la fin du DTP”. Pour donner plus de crédibilité à leurs propos, les “intellectuels” ont souvent de grand titre comme “président de l’institut de l’histoire turc” ou encore “professeur docteur en science politique”. Toujours pour faire croire qu’ils ont une plus grande connaissance et qu’ils sont, donc, plus apte à parler des sujets. Mais la population ne connaît pas la biographie de ces “intellectuels” qui sont très souvent des nationalistes turcs, mais qui ne sont, bien sûr, pas présenté comme telle mais comme des patriotes intellectuels reconnus dans le monde entier.

Et, depuis toujours, ces journalistes qui écrivent pour les presses à sensation (Milliyet, Hurriyet, etc.), qui essayent toujours de créer une rumeur tout comme dans les magazines people où ils publient la vie des gens (comme celui des députés kurdes), sauf qu’ils ne disent jamais la réalité, ils inventent des histoires pour créer des scandales et donc de discréditer le député même.

Le jeu que joue la Turquie est un jeu qui ne respecte ni la démocratie ni les droits de l’homme. Et surtout, il crée dans la population une haine et de fausses idées qui empêche toute solution pour le problème kurde.

Publicités
Étiquettes :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :