Posts tagged ‘ISRAEL’

juin 8, 2012

« C’est le peuple qui donna la vérité au monde qu’on persécute le plus! »

 » De tous les préjugés aveugles par quoi on excite les passions humaines, il n’en est pas de plus stupide que l’antisémitisme. Il n’est pas fondé sur la raison, il n’a pas de racines dans la foi, il ne s’inspire d’aucun idéal ; c’est une de ces mauvaises herbes humides et malsaines qui poussent dans le marais de la haine des races .La preuve qu’il est déraisonnable, c’est qu’il n’est guère répandu que parmi des peuples qui adorent des prophètes et des apôtres Juifs, qui vénèrent la littérature nationale des Hébreux comme la seule révélation de D.ieu à l’humanité et dont toutes les espérances de salut reposent sur les préceptes et les promesses du Grand M.aître de Judas.

Cependant au regard de ces fanatiques, les Juifs modernes sont incapables de faire quoi que ce soit de bien. Lorsqu’ils sont riches, on les tient pour des oiseaux de proie. Quand ils sont pauvres, on les traite de vermine. Que s’ils sont partisans d’une guerre, c’est pour exploiter à leur profit les mêlées sanglantes des Chrétiens. S’ils désirent la paix, c’est parce qu’ils sont ou des lâches ou des traîtres.

Quand ils font des libéralités (il n’y a pas de plus généreux donateurs que les Juifs) on leur impute quelque égoïste dessein. S’ils ne donnaient rien, que ne dirait-on pas de leur avarice ? Si le travail est écrasé par le capital, on en rend responsable la cupidité juive. Quand le prolétariat se soulève contre les possédants (ce qui est arrivé en Russie) c’est également aux Juifs qu’on s’en prend. S’il veut retourner dans son pays, il faut l’en empêcher. »
LLOYD GEORGES, PREMIER MINISTRE BRITANNIQUE.
L’Univers Israélite, 27 JUILLET 1923

Sans être théologien, Lloyd Georges se livre ici à une immense réflexion. On s’attendrait à ce que le peuple le plus persécuté de la terre connaisse un destin tragique en raison des erreurs ou du paganisme qu’il aurait contribué à répandre. Pas du tout.

Il est établi que la vérité est due à Israël et que l’antisémitisme n’est répandu que dans les pays dont les fondements sont bibliques. On peut penser à Œdipe, à la jalousie du père ! Mais on ne peut s’empêcher de considérer à quel point, « l’antisémitisme est déraisonnable » pour ne pas dire plus.
Arnold Lagémi

 

juin 3, 2012

Pourquoi les prophètes d’Israël sont plus grands que les philosophes Grecs ? Denis DIDEROT 1713-1784

Nous ne connaissons pas de nation plus ancienne que la juive. Outre son antiquité,elle a sur les autres une seconde prérogative qui n’est pas moins importante ; c’est de n’avoir point passé par le polythéisme et la suite des superstitions naturelles et générale pour arriver à l’unité de D.ieu. la Révélation et la Prophétie ont été les deux premières sources de laconnaissance de ses sages. D.ieu se plus à s’entretenir avec Noé, Abraham, Isaac, Jacob, Joseph, Moïse, et ses successeurs.

La longue vie qui fut accordée à la plupart d’entre eux ajouta beaucoup à leur expérience. Le loisir de l’état de pâtres qu’ils avaient embrassé était très favorable  à la méditation et à l’observation de la nature. Chefs de familles nombreuses, ils étaient très versés dans tout ce qui tient à l’économie rustique et domestique et au gouvernement paternel.

A l’extinction du patriarcat, on voit paraître parmi eux  un Moïse, un David, un Salomon, un Daniel, hommes d’une intelligence peu commune et à qui l’on ne refusera pas le titre de grands législateurs. Qu’ont su les philosophes de la Grèce, les hiérophantes del’Egypte et les gymnosophistes de l’Inde qui les élève au-dessus  des prophètes ?

DenisDiderot- Œuvres complètes, tome XV p 318. Paris-Garnier/frères 1876

Denis Diderot explique que le parcours d’Israël n’apas connu l’épuration culturelle, incontournable dans d’autres Traditions de laconnaissance qui oblige à passer par l’erreur pour atteindre la vérité. Lecélèbre encyclopédiste nous fait part de sa surprise de voir les Hébreuxdécouvrir l’ineffable par génération spontanée.

En ce sens, Diderot considère que la perceptionprophétique induit une dimension personnelle plus accentuée chez les prophètesd’Israël qui les place, si tant est qu’on puisse établir une échelle, bien audessus des philosophes Grecs.

Lesimplications sont nombreuses. Il existe donc un tréfonds idolâtre chez lesGrecs qui est de nature à ressurgir et à polluer l’approche de la vérité. Cerisque  semble échapper aux prophètes,puisque, c’est à leur seule initiative que la morale a progressé. Il ne leur a pas été imposé de passer par uncreuset. En ce sens, la confrontation avec un texte prophétique renvoie, faitrare  et exceptionnel, à une consciencequi n’a pas connu la nuit pour distinguer le jour.  Une conscience qui ne saurait rien destâtonnements de la vérité ! Le rêve de la philosophie !

Tags: ,
juin 1, 2012

Nathaniel Moshaswili, un sergent israélien, tué par des hommes armés de Gaza

Nathaniel Moshaswili, un soldat israélien,  tué par des hommes armés de Gaza
Un infiltré armé a tenté de s’introduire par la clôture frontalière entre Gaza et Israël, vendredi matin, entre Nirim et Kisufim .

Il a attaqué un groupe de soldats Golani, et en  tuant un.

La famille du soldat a été informé. L’attaquant a été abattu dans l’échange de coups de feu. Les tanks israéliens et les unités aériennes sont  entrés en service tout au long de la zone frontalière et le sud de la bande de Gaza pour rechercher d’autres terroristes.

La population environnante israélienne a été alertée et il leur a été conseillé de rester à l’intérieur de leurs maisons.

DEBKAfile  Juin 1, 2012, 10:09 (GMT +02:00)

CLOTURE DE SECURITE AUTOUR DE GAZA

mai 31, 2012

INFO Debkafile

Barak: Pas de repos pour nous, à cause des installations  nucléaires de l’Iran

Le ministre israélien de la Défense Ehud Barak a déclaré, "Nous ne pouvons pas dormir tranquillement" aussi longtemps que l’Iran est capable de générer des situations qui empêchent les attaques américaines ou israéliennes sur son programme nucléaire.

En fin de compte, Israël devra faire face seul pour  décider si et quand attaquer l’Iran parce que le sort d’Israël et, éventuellement, du monde juif se bloquent de ce fait.
Pour les Iraniens le calcul est simple, a déclaré Barak: « Ils disent: Nous avons attendu 4000 ans pour une capacité nucléaire alors pourquoi ne pas attendre encore quelques semaines afin d’éviter de provoquer une attaque israélienne ou américaine? »

Barak a nié que lui et le Premier ministre Binyamin Netanyahou aient gardé secrète une  prise de décision : « nous n’avons pas de décisions secrètes. »

DEBKAfile 30 mai 2012

 

Les États-Unis pourraient contourner l’ONU pour la lutte contre le régime Assad.
L’ambassadeur américain Susan Rice a averti le Conseil de sécurité que si il n’agit pas rapidement pour faire pression sur la Syrie afin de mettre fin à sa répression, les membres peuvent avoir d’autre choix que d’envisager d’agir en dehors de l’ONU et le plan Annan. Sinon, dit-elle, le conflit risque de se propager et ainsi  créer une crise majeure pour les autres pays et à l’échelle régionale.

Consul honoraire de la Syrie en Californie, Hazem Chehabi a démissionné pour protester contre les massacres d’al Houla.

DEBKAfile 31 mai 2012

Enlèvement de deux touristes américains dans le Sinaï par des bédouins armés
Ils ont été enlevés lors de la traversée de Dahab à Nuweiba, deux stations de Red Sea Holiday.

Les forces de sécurité égyptiennes mènent une « partie de chasse » à grande échelle.

DEBKAfile 31 mai 2012

Larijani: l’intervention occidentale en Syrie engloutirait le régime sioniste

Le président du Parlement iranien, Ali Larijani, a averti qu’une intervention militaire occidentale en Syrie se traduirait par un bouleversement régional qui aurait sans aucun doute des conséquences en Israël.

Les Etats-Unis et l’Ouest cherchent à ouvrir la voie à une nouvelle crise, at-il ajouté.

"Les autorités militaires américaines doivent être conscientes de leur jeu dangereux … la création d’un autre Benghazi en Syrie se propagerait à la Palestine et le feu engloutirait le régime sioniste", at-il dit.

DEBKAfile 31 mai 2012

Israël transfert les corps de 91 terroristes à l’Autorité palestinienne
Israël voit le transfert comme un geste d’apaisement par Benyamin Netanyahou envers le dirigeant palestinien Mahmoud Abbas de retour dans les pourparlers de paix longtemps gelés. Parmi les corps des terroristes transférés, qui pour la plupart sont destinés à la Cisjordanie et d’autres à la bande de Gaza, on trouve ceux de kamikazes notoires, y compris des hommes qui ont fait sauter un bus de Jérusalem, ont braqué l’Hôtel Savoy et attaqué le Café Hillel causant des dizaines de victimes israéliennes. Les familles des victimes ont demandé à la Haute Cour pour empêcher ce transfert, mais elles ont été déboutées.

DEBKAfile 31 mai 2012

La Turquie a ordonné le renvoi du personnel diplomatique syrien.

Ankara est le neuvième pays à décider d’expulser les diplomates syriens et le premier à commander à tous les diplomates syriens, y compris le personnel consulaire dans les villes turques de quitter le pays dans les 72 heures.

DEBKAfile 30 mai 2012

mai 31, 2012

L’épisode « Jésus de Nazareth » est une « affaire intérieure » juive !

par Arnold Lagémi

Il se publie de tous côtés  des textes de diverses origines tendant à sous-estimer le différend majeur entre le Christianisme, l’Eglise Catholique en l’occurrence et le Judaïsme. Pour des raisons démagogiques, on gomme les différences, on atténue les divergences et l’on perdure dans une voie, dont le seul effet sera, une fois de plus de « tordre le cou » à la vérité. Alors, il est opportun et essentiel de rappeler :

a)     L’appréciation du discours christique est de la compétence exclusive du peuple juif, parce que l’origine du christianisme est une affaire intérieure juive. Refuser cette évidence sous tendue  par le droit est l’expression d’une ingérence intolérable.

b)     Pour Israël, Jésus est un faux prophète au même titre que Sabbataï Zvi. Il ne remplit pas les conditions requises pour prétendre à la messianité. Seul Israël est dépositaire de la Loi de Moïse et des textes prophétiques annonçant l’ère messianique. A ce titre, c’est lui et lui seul qui doit désigner le messie.

Prétendre apprendre aux Juifs à lire correctement leurs textes est un abus de droit, une erreur de jugement et signe une vanité démesurée.

c)     En désignant le messie en la personne de Jésus, le Christianisme s’est substitué au peuple juif dont il a usurpé la place, le rôle et la mission.

d)     Théologiquement, le rapprochement est, par essence, impossible, parce qu’il n’y a qu’un seul peuple Juif, mandataire de la P.rovidence.

e)     Restent les accommodements  collatéraux qui confirmeraient, sinon la convergence doctrinale, du moins la volonté réparatrice. Au cours des siècles passés, le Christianisme dans son ensemble a fait subir aux Juifs diverses exactions qu’il a tenté d’effacer par un pardon sans effets et un Concile fébrile mais tout aussi vide d’initiatives concrètes.

f)      La réparation des crimes et exactions n’est pas une aumône quémandée avec humilité c’est une demande de restauration du droit. Soutenir la fraternité judéo-chrétienne sans le préalable de la réparation, c’est mépriser et nier l’enseignement des prophètes.

g)     Maintenir des symboles odieux et indignes comme la « synagogue aveugle » de la cathédrale de Strasbourg, c’est sous-entendre, l’échec de Vatican II et confirmer une permanence doctrinale qui a éliminé Israël.

h)     Tergiverser sur le statut de Jérusalem, capitale d’Israël est une des expressions du refus chrétien de reconnaître la permanence de l’Election d’Israël.

Si des esprits mal intentionnés veulent voir dans mes propos le signe d’un anti christianisme  primaire, qu’ils se reportent à mes initiatives en faveur de Pie XII, pape sauveteur à la mémoire outragée que j’ai défendu en dépit d’une campagne odieuse menée à mon encontre, à laquelle se sont ralliés sur le tard quelques esprits juifs distingués.

http://www.arnoldlagemi.com/?p=2464

mai 30, 2012

La terre et la Loi étant indissociables, le non Juif sioniste est un Juif en puissance!

Reconnaître Israël n’est pas sans conséquence. Pour les Nations, c’est à l’Etat des Juifs à qui l’on a fait une place ! L’Etat d’Israël, c’est une autre histoire ! Depuis les heures d’opposition violente qui couvrirent l’Occident et l’Orient d’un voile opaque, la contestation du leadership hébraïque a gardé son vocabulaire accusateur, quand bien même les notes de la partition ont changé. Rien n’a fondamentalement changé entre les Juifs et les non Juifs. Ne pas reconnaître Jérusalem comme la centralité juive, ainsi qu’y ont fait allusion dans ces mêmes colonnes des hommes illustres comme Chateaubriand, Lamartine et d’autres, confirme la permanence du différend.

Et si l’on pense qu’Israël est dans ses droits, sans plus, il faudra expliquer, pourquoi et sur quelles bases, on ne retient de « l’idéal Judéen » que la terre, qui, sans la Loi reste une idole ! Affirmer le droit des Juifs sur leur terre, est une des premières initiatives qui enclenche de facto, la procédure de la conversion, en conscience d’abord, dans les faits plus tard.

Pourquoi ?

Le message dont Israël est porteur est exclusif, parce que l’Etat d’Israël n’est pas n’importe quel Etat. Estimer qu’Israël a raison, n’a aucun lien avec la même réalité appliquée à l’Italie, ou à l’Angleterre par exemple. Israël, est un peuple à vocation universelle. Qu’il ait tort ou raison ne saurait se limiter au temps ou à l’espace où cette réalité est notifiée. Ce qui se passe en Israël a des conséquences planétaires. Il suffit d’ouvrir un journal !

L’Eglise n’aurait pas, des siècles durant légiféré à ce propos si le peuple Juif n’était pas une centralité qu’il fallait « bousculer Quand est évoquée la spécificité juive, qui ne pense pas à la messianité juive fait semblant de ne pas comprendre.

Accepter, admettre et RECONNAÎTRE comme Chateaubriand que les « Judéens sont les maîtres de la Judée » c’est affirmer la validité de la prétention hébraïque. On ne peut, vis-à-vis d’une Nation, à vocation universelle, reconnaître l’authenticité d’une fraction de son patrimoine comme on le ferait pour une Nation dont l’idéal serait de vivre, chez elle, sous son arbre, à l’abri du soleil.

RECONNAÏTRE Israël, c’est proclamer la justesse des vues de cet Israël. RECONNAÎTRE, c’est d’abord distinguer parmi les autres, c’est un CHOIX ! Affirmer que le sionisme est l’assise légitimant la présence des Juifs sur la terre d’Israël, ne peut se limiter à justifier un nationalisme, parce que la vocation juive dépasse le nationalisme. C’est initialiser un processus qui écarte le témoin de sa civilisation, de son milieu d’origine pour le rapprocher de l’identité juive. C’est une démarche CONVERSIVE !

Reconnaître : « Identifier quelqu’un, quelque chose, le nommer
en fonction d’un caractère donné .Admettre quelqu’un en telle qualité. Considérer un État, une institution comme légitimes : Reconnaître un gouvernement. »
LAROUSSE

On n’est pas l’ami d’Israël en admettant son « originalité universelle » comme on pourrait se déclarer ami de la Grande Bretagne, par exemple. Parce qu’être l’ami de l’Angleterre n’engage pas la conscience, n’a pas d’incidence sur la conception morale.

Mais si j’affirme que les Juifs sont chez eux en terre d’Israël, je soutiens un fragment seulement des prétentions hébraïques et je serais bien en mal d’expliquer et de justifier pourquoi j’ai éliminé les autres. Pourquoi je valide le projet sioniste sans authentifier son essence, c’est-à-dire, la vocation rédemptrice universelle notamment, dont le processus commence par le retour d’Israël chez lui et la « CONVERSION » des Nations.

Si un Juif en devenant sioniste s’est réconcilié avec lui-même, un non Juif, dans cette même perspective a retrouvé des racines comme un trésor inestimable qu’il pensait ne pas être à lui mais dont il est un héritier direct depuis que son regard sur Israël s’est ennobli en devenant fraternel.

Tags: , ,
mai 28, 2012

Un grand espoir israélien pour l’insuffisance cardiaque

Lu sur Facebook: "Hier soir (25/05/2012) David Pujadas (France 2] a annoncé "qu’une équipe de chercheurs" a fait une découverte majeure sur les cellules-souches du coeur. Il n’a pas réussi à dire que cette "équipe "était israélienne". Grise mine chez les pseudo boycotteurs/boycotteuses d’Israël et visiblement chez certains journalistes également.

Et pourtant, le Professeur Thomas F. Lüscher, qui est professeur et titulaire de la chaire de cardiologie à l’Hôpital universitaire de Zurich, directeur du service de recherche cardiovasculaire à l’Institut de physiologie de l’Université de Zurich et rédacteur en chef du European Heart Journal a déclaré: "The European Heart journal is proud to publish this exciting study which opens the door for a novel approach in regenerative medicine."

Des cellules souches de la peau pour réparer le coeur? Une équipe de l’Institut de technologie Technion d’Israël et du Centre médical Rambam d’Haifa est parvenue à transformer des cellules de la peau en cellules musculaires cardiaques afin de réparer le cœur.  Cette grande avancée médicale permet de redonner espoir à des personnes ayant une insuffisance cardiaque. De premiers essais cliniques pourraient être faits d’ici cinq à dix ans.  Les cellules sont prélevées sur le patient lui-même, réduisant ainsi les risques de rejet, mentionne l’European Heart Journal.

"Ce qui est excitant est que nous avons montré qu’il est possible de prélever des cellules de la peau d’un patient âgé atteint d’insuffisance cardiaque avancée et de pouvoir aboutir, à partir de ses propres cellules, à des cellules cardiaques jeunes et saines “battant” comme dans le muscle cardiaque, mais en laboratoire", déclare le professeur Lior Gepstein.

Les chercheurs ont reprogrammé les cellules de la peau qui ont été cultivées avec des tissus cardiaques préexistants. Après 24 à 48 heures, les cellules se sont mises à battre, et lorsqu’elles ont été transplantées sur des rats, elles ont établi des connexions avec les autres cellules.  Il s’agit donc d’une découverte très importante au niveau médical.

http://philosemitismeblog.blogspot.fr/2012/05/un-grand-espoir-israelien-pour.html

mai 26, 2012

Joyeux anniversaire Tsahal : 64 ans de défense d’Israël.

par Tsahal – Armée de Défense d’Israël

Joyeux anniversaire Tsahal.Tsahal a 64 ans! L’armée de Défense d’Israël est en première ligne, sur toutes les frontières, pour assurer la sécurité de l’Etat Juif. Voilà 64 bonnes raisons de nous soutenir, que vous soyez en Israël ou à l’étranger!

 

1. Tsahal a été fondé en 1948, pour défendre l’Etat Juif naissant et déjà menacé de destruction par les armées arabes coalisées. Depuis 64 ans, l’Armée de Défense d’Israël protège la population israélienne des dangers d’une région toujours en mouvements.

2. Tsahal est l’armée de l’Etat Juif mais ce n’est pas une armée de Juifs ! Dans ses rangs servent aussi des Druzes, des soldats circassiens, arabes, bédouins…
3. Plus de 5000 soldats de Tsahal sont en Israël sans leurs familles, ce sont des « soldats-seuls » pour la plupart volontaires, issus de toutes les communautés de diasporas.
4. Les « soldats-seuls » de Tsahal sont pris en charge par l’armée. Ils reçoivent des bénéfices, et pour certains sont même adoptés dans des kibboutz par des familles israéliennes. Cette année, le site vous a amené les histoires de plusieurs d’entre eux. Pour en lire quelques-unes…
5. Certains des « soldats-seuls » sont des nouveaux immigrants en Israël. L’armée a un programme qui leur permet une intégration plus facile dans Tsahal et un apprentissage intensif de l’Hébreu ! On vous en parlait, ici.
6. Dans Tsahal sert le premier officier arrivé en tant qu’immigrant illégal en Israël, le Lt. Avi Bari. Il rêve d’être le premier ambassadeur d’Israël en Guinée, son pays d’origine. Pour lire son histoire, c’est ici !
7. Aux frontières d’Israël, un chemin de poussière permet aux pisteurs de détecter les infiltrations de terroristes. Ils appartiennent à un bataillon presque entièrement constitué de soldats bédouins, à qui la connaissance ancestrale du terrain et du désert donne un avantage certain ! Pour voir les images d’un de leurs entrainements.
8. Le bataillon Herev (en Hébreu, « Sabre») est entièrement constitué de soldats druzes, dont la communauté a fait une alliance de sang avec Israël. Les jeunes druzes israéliens sont conscrits dans Tsahal, et servent un service militaire de trois ans.
9. Dans Tsahal servent plusieurs milliers de soldats ultra-orthodoxes, les Haredim, dont la communauté est traditionnellement exemptée de service militaire. Ils font le choix d’un service combattant dans le bataillon Netsah Yehuda, ou rejoignent des unités techniques dans l’armée de l’Air.
10. Les soldats juifs de Tsahal prêtent serment à l’issue de leur formation sur un exemplaire du « Tana’h », qui rassemble la Torah et les commentaires. Les soldats chrétiens de Tsahal jurent sur une bible, les musulmans sur un Coran et les Druzes sont eux libres de choisir.

11. Tsahal a déployé depuis Avril dernier le système Dome de Fer dans les villes près de Gaza. Le saviez-vous ? C’est le premier système de ce genre au monde, le seul dont l’efficacité opérationnelle a été démontrée. Pour entendre le témoignage des combattants lors de la dernière escalade de violence.
12. Depuis son déploiement, le système Dome de Fer de Tsahal a sauvé des dizaines de vies, et intercepté plusieurs centaines de missiles tirés de Gaza sur les concentrations civiles du sud d’Israël.
13. Le système Dome de Fer ne sauve pas des vies qu’en Israël. Il donne à Tsahal et au gouvernement d’Israël la possibilité d’éviter une opération contre les lanceurs de missiles à Gaza, qui serait couteuse en vie humaine de notre coté comme de celui des Palestiniens. Pour en lire plus sur ce sujet…
14. Depuis l’opération Plomb Durci, Tsahal a mis en place un nouveau corps d’officiers, les « officiers humanitaires ». Ils parlent arabe, et sont responsable du lien entre les forces militaires de Tsahal, la population civile et les associations humanitaires opérant dans la zone urbaine où se déroulent les combats.
15. Tsahal a construit une véritable ville factice dans le Negev, qui reproduit 10 types de villes moyen-orientales différentes. Toutes ses forces s’y entrainent, pour mieux se préparer au combat urbain, et aux dilemmes moraux qui se posent notamment lorsque la population civile palestinienne est utilisée comme bouclier humain par le Hamas. En images !
16. Tsahal opère les points de passage vers Gaza, à Erez (personnes) et Kerem Shalom (biens). Les points de passages ont été visés et touchés à plusieurs reprises par des roquettes, mais ont toujours continué à fonctionner.
17. Rien que ce mois-ci, CHIFFRE tonnes de nourriture ont été envoyés par Israël à Gaza, et CHIFFRE patients palestiniens ont voyagé en Israël pour y être soignés.
18. L’unité de Liaison avec Gaza, le CLA, est presque entièrement constituée de soldats druzes, dont la bonne commande de l’Arabe permet une communication ouverte avec les palestiniens. Puisqu’Israël et le Hamas ne se parlent pas, les contacts se font par des représentants de l’Autorité Palestinienne à Gaza.
19. Depuis cette année, Gaza exporte même des meubles vers l’Europe.Pour en savoir plus, c’est ici.
20. Alors que deux palestiniennes, une mère et sa fille, étaient coincées dans le point de passage sous les tirs des roquettes tirées depuis Gaza, l’officier supérieur en charge du point de passage a risqué sa propre vie pour les sauver.

21. Aux alentours de la bande de Gaza, le Commandement de la Defense Civile, en charge de la sécurité des civils d’Israël en cas d’urgence, a mis en place un système d’alerte personnalisé… par SMS !
22. Le Commandement de la Defense Civile est aussi en charge d’éduquer la population israélienne pour assurer sa protection en cas d’attaque, il forme les enfants israéliens dès l’école primaire à se protéger en cas de tirs de missiles. Pour en savoir plus…
23. En 1991, alors qu’Israël était sous les SCUDS tirés par Sadam Hussein, le Commandement de la Défense Civile a assuré le lien avec toutes les maisons israéliennes en s’adressant aux civils directement à la radio et à la télévision.
24. Le Commandement de la Défense Civile est en charge de la distribution de masques à gaz à toute la population. Si un conflit se déclenche, une sirène spéciale avertira la population pour qu’elle descende aux abris.
25. Le Commandement de la Défense Civile est aussi en charge de deux bataillons combattants, spécialiste du sauvetage et des opérations de réhabilitation de terrains après des tremblements de terre. Ils répondent aussi bien aux besoin des habitants dont les maisons ont été touchées par des roquettes, qu’aux zones sismiques particulièrement à risque. Pour voir un de leurs exercices.
26. Tsahal a une équipe de sauveteurs, déployés à l’étranger en cas de catastrophes naturelles. Ils sont tous réservistes, et quittent sans hésiter leurs familles et leurs vies en Israël pour sauver des vies à l’étranger. Ils ont par exemple répondu au séisme à Haïti, et été décrits par le New York Times comme « la seule équipe qui sache quoi faire ». Pour en lire plus !
27. L’équipe des sauveteurs de Tsahal a été la seule équipe militaire étrangère à opérer au Japon après la catastrophe nucléaire. Pour voir leur équipe au travail, et lire leurs histoires…
28. Tous les ans, des exercices de sauvetages sont menés en parallèle avec les équipes militaires des pays de l’OTAN ou du corps des Marines américain. Ces exercices permettent aux autres pays d’apprendre du savoir faire de Tsahal, et inversement !
29. Tsahal ne laisse pas ses soldats blessés sur le terrain ! L’unité spéciale 669 est en charge des opérations de sauvetage extrêmes. Ils sortent des plongeurs de carcasses de bateaux, récupèrent les blessés sous le feu ennemi, et extirpent même les randonneurs civils imprudents de crevasses… Pour une infographie sur cette unité, c’est ici.
30. En parlant de conditions extrêmes, avez-vous entendu parler des alpinistes de Tsahal ? Pour les voir à l’œuvre, cliquez-ici ! Ils protègent les hauteurs enneigées du Hermon à la frontière syrienne…

31. Les femmes de Tsahal sont des soldats comme les autres. Les femmes ont toujours participé à l’essor de la puissance militaire israélienne, depuis la fondation de l’État en 1948 jusqu’à l’armée moderne qu’incarne Tsahal aujourd’hui.
32. A l’heure actuelle, Tsahal est la seule armée dans laquelle les femmes sont appelées à servir dans le cadre d’un service militaire obligatoire.
33. Les soldats de l’unité Snapir opèrent depuis un petit bateau à moteur rapide pour sécuriser les ports civils israéliens, ils restent parfois en mer une semaine entière. Le saviez-vous ? La moitié d’entre eux sont des filles.
34. Au sein du Bataillon Karakal, des soldats combattants, hommes et femmes, agissent ensemble pour assurer la sécurité de la frontière sud du pays. Ils sont responsables de prévenir les infiltrations, de contrecarrer les tentatives d’infiltration des terroristes et de lutter contre les trafics et la contrebande.
35. Orna Barbivai est la première femme Général de division de l’armée israélienne, le 2ème grade le plus élevé après celui de Chef d’État-Major. C’est une sorte de super-DRH de Tsahal, qui défend aussi la parité dans l’armée.
36. Aujourd’hui soldates d’infanterie, pilotes, instructrices, officiers et même Général, les femmes peuvent prétendre à près de 92% des postes dans l’armée. Elles sont essentielles dans de nombreux rôles sur le terrain ou encore dans l’administration militaire.
37. Pour devenir pilote de combat, il ne faut pas nécessairement être un homme. Au dernier cours de pilotes de l’armée de l’air, 5 femmes ont été diplômées.
38. Dans Tsahal, il y a un officier en charge des conditions des femmes servant dans les rangs de Tsahal. En fait, c’est une officier !
39. Les filles israéliennes sont les plus belles au monde. La preuve, dans Tsahal nous avons même des top models.
40. Les « yeux de Tsahal » sont des filles ! Les observateurs, en charge de scruter les frontières grâce à des milliers de caméras posées sur le terrain et de diriger les soldats au combat sont des filles, à presque 90%. Pourquoi ? Elles sont plus patientes, c’est tout.

41. Un nouveau contrat d’approvisionnement et de construction d’un nouveau sous-marin qui devrait arriver en Israël en 2017 a été signé il y a quelques semaines. Ce sera le sixième sous-marin, le cinquième devrait arriver en 2015.
42. La Marine israélienne possède une unité « très » spéciale : Yaltam. Cette unité est spécialisée dans les opérations de plongée sous-marine en tous genres. La classe.
43. Suite aux évènements causés par la tentative d’intrusion de la flottille Mavi Marmara, le rapport Palmer a conclu que le blocus israélien de la bande de Gaza est légal. Tsahal défend le droit international au large de Gaza.
44. Ne possédant pas de porte-avion, la Marine israélienne a développé un système d’atterrissage pour ses hélicoptères de reconnaissance sur ses croiseurs.
45. L’avion de combat F-15I est l’un des plus performants au monde. A l’origine, F-15. Le I a été ajouté après que la technologie israélienne mette à jour et améliore ses systèmes.
46. Tsahal a compris très rapidement dès 1973 que l’investissement dans la technologie aérienne est très importante. Le « Zahavan », premier drone israélien fut opérationnel dès 1981 et a été utilisé à de nombreuses reprises notamment pendant l’Opération Paix en Galilée en 1982 (Première Guerre du Liban) et pendant 23 ans jusqu’en 2004.
47. Les drones de l’industrie de défense aérienne de Tsahal ont une très grande importance dans le domaine de protection des soldats et de collectes d’informations. C’est pour cela que depuis des années, Tsahal ne cesse d’innover dans le domaine de l’aviation.
48. Afin d’assurer la sécurité de ses soldats, le Corps d’Artillerie de Tsahal possède un drone ultra performant. Le «Skylark I-LE» est petit et léger. Il peut être porté par une seule personne et être prêt à voler en moins de huit minutes,
49. Connaissant la taille d’Israël et sa situation sécuritaire, les avions de combat de l’armée de l’air ont la capacité d’atteindre n’importe quel endroit du pays en un temps record afin d’assurer la sécurité des citoyens.

50. En Israël, les hommes sont réservistes jusqu’à 40 ans au moins ! Lorsqu’une guerre est déclarée, c’est toute la société qui est mobilisée pour défendre dans Tsahal son pays.
51. Tsahal est l’armée d’Israël, une armée de conscription. Toute une classe d’âge est appelée ensemble à remplacer ses ainés et à défendre son pays. Les liens qui se forment lors du service militaire sont souvent les plus forts, et les amitiés s’entretiennent au gré des périodes de réserve !
52. Le saviez-vous ? L’uniforme de Tsahal a évolué depuis 1948. Tout d’abord, les femmes ne portaient que des jupes, et les sacs étaient uniformisés eux-aussi. Dans sa dernière version, les pantalons des filles sont coupés taille-basse, et les poches ont été supprimées.
53. Parce que c’est en connaissant son passé qu’on construit son présent, Tsahal emmène chaque année une délégation d’officiers visiter les camps d’extermination d’Auschwitz et de Birkenau. Ils symbolisent la victoire du peuple juif sur le nazisme, et réaffirment la mission d’Israël de protéger les juifs à travers le monde. Pour en lire plus
54. Certaines unités spéciales de Tsahal sont si secrètes qu’il est interdit de prononcer ne serait-ce que leur nom. Mais parmi celle qu’on peut à peine nommer, avez-vous entendu parler de Shaldag ? Et saviez-vous que ses combattants ont participé à l’opération qui a ramené les Juifs d’Ethiopie en Israël ? Pour en lire plus…
55. Les soldats de la Shayetet 13, l’unité spéciale de la marine, ont intercepté plusieurs fois des cargos chargés d’armes pour les groupes terroristes de Gaza ou de Judée Samarie. Pour voir un de leurs entrainements !
56. Dans les soldats « très spéciaux » de Tsahal, certains sont invisibles, même parmi la population civile. Les unités telles Duvdevan se spécialisent dans les infiltrations au long terme d’organisation terroristes. Leurs soldats parlent arabe, et visent le système terroriste en son cœur !
57. Les hackers de Tsahal, parmi les plus performants au monde, repoussent chaque jour des attaques de plus en plus poussées contre le net israélien. Et fondent des start-ups parmi les meilleures au monde à leur sortie de Tsahal ! Pour lire sur l’un d’entre eux.
58. Pour libérer des terrains dans le centre du pays, Tsahal déplace ses bases dans le sud d’Israël. Nous vous en dirons plus bientôt, continuez à nous lire !
59. Tsahal se lance sur internet depuis peu, et par à la conquête des plateformes du web 2.0 ! Le saviez-vous, il existe un compte twitter en russe, en arabe, en anglais et en Français. Bientôt, le site de Tsahal sera aussi disponible en espagnol…

60. Cette année, Tsahal a soufflé de soulagement avec tout Israël en voyant Gilad Shalit rentrer chez lui et retrouver ses parents. L’Armée de Défense d’Israël n’a pas failli à sa mission, et ramené à sa famille son soldat otage du Hamas.
61. Tsahal est prêt, sur toutes les frontières, à faire face à toute éventualité. Israël vit dans une région en plein changement, nous regardons vers l’avenir avec espoir et détermination !
62. Tsahal continue d’être une force de changement, en Israël et dans sa société. Cette année encore, il y aura toujours plus de femmes officiers dans Tsahal, de commandants issus des minorités du pays.
63. Aux frontières sud d’Israël, Tsahal est déployé et fait face à la menace montante du terrorisme dans la région du Sinaï. Les forces sur le terrain ont été renforcées, et protègent chaque jour les civils du danger.
64. Aujourd’hui comme hier, les soldats de Tsahal garantissent la survie d’Israël. Les combattants de l’indépendance ont eu des enfants, qui eux même ont fondé des familles. Nous sommes ces enfants.

Tags: ,
mai 25, 2012

Israël – Le procureur général autorise l’expulsion de masse d’immigrants du Soudan du sud

Cm0ACO1328010107

 

par Misha Uzan
Le gouvernement israélien prépare des expulsions de masse des réfugiés sud-soudanais vers leur pays d’origine.

 

 

 

 

 

Le procureur général Yehuda Weinstein devrait faire valoir la semaine prochaine devant la Cour de district de Jérusalem qu’il n’existe plus aucun obstacle juridique à ces expulsions car aucun des expulsables ne court de risques vitaux depuis l’indépendance du Soudan du sud.
3000 migrants pourraient être concernés par ces expulsions.

Récemment toutefois, la Cour de district de Jérusalem avait émis une ordonnance temporaire bloquant l’expulsion des migrants jusqu’à ce qu’elle statue sur une requête déposée par cinq organisations des droits de l’homme contre ces expulsions.
Weinstein s’apprête à demander au tribunal de lever l’injonction de blocage des expulsions.

Les organisations de Défense des Droits de l’Homme ne rendent cependant pas les armes et développent désormais un nouvel argumentaire juridique : Anat Ben-Dor, avocat spécialisée dans le droit des réfugiés à l’Université de Tel-Aviv, estime qu’il ne s’agit plus de menaces politiques ou d’exactions, mais qu’une "crise humanitaire se développe au Soudan du sud, qui devrait conduire à une famine extrême".

En outre, ajoute-t-elle, les conflits frontaliers avec le Soudan se poursuivent, dans ces circonstances, la décision de renvoyer les Soudanais au Sud-Soudan est prématuré et irresponsable."

Le ministère israélien des Affaires étrangères soutient lui la possibilité d’expulsion, se basant sur un rapport de l’ambassadeur Dan Shaham, envoyé au Sud-Soudan en Avril estimant qu’un retour des réfugiés ne présentait pas "un danger évident et immédiat pour leur vie", condition prévue par le droit international.

Selon Weinstein, le Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés ne s’est pas non plus opposé à ces expulsions.

Le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires a cependant estimé que le retour de Sud-Soudanais dans leur pays devrait se faire sur une base volontaire, en raison de l’instabilité du pays.

Un Commissariat des Nations unies pour les réfugiés totalement absent alors que la situation devient critique et pour l’Etat, et pour les réfugiés.
On l’a connu plus actif dès lors qu’il s’agissait d’autres réfugiés dans des pays ou des zones autres qu’Israël.

Le Soudan du Sud est la plus jeune nation reconnue de la planète qui a accédé à l’indépendance en 2011.
Le pays a d’emblée tissé des liens étroits avec Israël.

 

http://israel-chronique-en-ligne.over-blog.com/article-israel-le-procureur-general-autorise-l-expulsion-de-masse-d-immigrants-du-soudan-du-sud-105778081.html

mai 21, 2012

« Le peuple juif a été l’historien, le jurisconsulte de l’humanité. »

LACORDAIRE 1802-1861

par Arnold Lagémi

Le Père Henri Dominique Lacordaire, religieux, prédicateur, journaliste et homme politique. Restaurateur de l’Ordre des Dominicains,  il est le précurseur incontournable du Catholicisme moderne.

Voilà un homme qui, vivant de notre temps n’aurait certainement pas laissé s’engluer dans la fébrilité stérile les « amitiés judéo-chrétiennes » et aurait probablement eu le courage d’interpeler la hiérarchie catholique à propos du scandale de Strasbourg. Car le père Lacordaire a évolué dans une période où subsistait un antisémitisme doctrinal officiel, qui laissait peu de latitude à ses manœuvres. Il a pourtant eu la grandeur de l’illustre courage,  en osant dire à l’une des célèbres Conférences de Notre dame de Paris en 1861 :

« Or, le monument de la pensée hébraïque est un livre qui fait partie du Livre, par excellence, un livre qui sert de préface à l’Evangile et qui, dans ce voisinage illustre se fait respecter comme le piédestal accompli d’une statue sans tache.

En tant qu’histoire, la Bible hébraïque précède toutes les histoires par l’Antiquité, la suite et l’authenticité de la sienne, seule, elle remonte au berceau du genre humain et pose la première pierre de tout l’édifice du passé.

En tant que recueil juridique, elle n’a pour égale aucune des collections qui contiennent les lois des grands corps de peuples. En tant que philosophie morale, elle oppose ses livres sapientaux à toutes les maximes des sages les plus renommées et l’on y sent une présence de D.ieu qui élève l’âme au-dessus de la portée naturelle de la raison. En tant que poésie, elle a les chants de David et des prophètes répétés depuis deux ou trois mille ans par tous les échos du monde chrétien.

Les autres peuples ont eu des historiens, des jurisconsultes, des sages, des poètes mais qui sont à eux seuls et forment comme une gloire privée ; le peuple juif a été l’historien, le jurisconsulte, le sage, le poète de l’humanité.

Père Henri Lacordaire ; Conférences de Notre Dame de Paris, 41èm Conférence, tome 2 P 311 ; Paris Poussièlgue, 1861

http://www.arnoldlagemi.com/?p=2320

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 40 followers