Archive de avril 8th, 2012

avril 8, 2012

Livre apéro saucisson pinard : La commissaire politique Pulvar sermonne André Bercoff !

Posted  by Paul Le Poulpe – Article du nº 245

Grand moment, hier soir, à l’émission « On n’est pas couchés », présentée par Laurent Ruquier. André Bercoff faisait partie des invités, pour présenter son dernier livre, sur les présidentielles, intitulé « Qui choisir ». Mais le débat commença à s’animer quand, sur la fin, Natacha Polony le questionna sur les polémiques qu’avait suscité le livre « Apéro saucisson pinard » et sa présumée proximité avec les organisateurs de l’événement. Le romancier eut beau prendre toutes ses distances, se démarquer du terme islamophobe, et revendiquer la défense de la liberté d’expression, rien n’y fit, la commissaire politique Audrey Pulvar, très martiale, lui fit le reproche d’avoir mis sa notoriété au service de personnages infréquentables.


YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=YC0rsneeEGc&feature=player_embedded

On ne peut mieux résumer la dictature de la bien-pensance politico-médiatique, qu’incarne de manière caricaturale la compagne du député socialiste Arnaud Montebourg. Rappelons les faits. André Bercoff, en vrai professionnel de l’information, se montre intéressé par l’organisation de l’événement du 18 juin 2010, où des personnes issues de la gauche, comme Christine Tasin et Pierre Cassen, ont accepté de s’associer avec des personnes issues de la droite radicale, comme Fabrice Robert, pour organiser un événement, à l’appel-anniversaire de l’appel du général de Gaulle. L’objectif : informer la population française de l’existence, niée, des prières musulmanes illégales, dans le quartier de la Goutte d’Or. Intrigué par ce rapprochement surprenant, André a cherché à en savoir davantage, et a voulu connaître les trois principaux organisateurs. Intéressé, il leur a proposé, pendant une semaine, d’animer des discussions, autour d’un ensemble de problèmes de société des années 2010.

Homme libre, il a parfaitement assumé sa différence idéologique, tant avec Riposte Laïque et Résistance républicaine qu’avec le Bloc Identitaire, dans une préface remarquable. Malgré tout, aucun éditeur, en France, n’a voulu prendre le risque de publier cet ouvrage. Il a fallu que cela soit Slobodan Despot, suisse d’origine serbe, qui, séduit par le projet, permette que ce livre soit imprimé et distribué, depuis le 16 mars dernier.
YouTube

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=JLNsiQSFubg

Au lieu de féliciter, en journaliste, le courage qu’il a fallu à André Bercoff pour mettre sa notoriété au service de la liberté d’expression, la commissaire politique Audrey Pulvar utilise un amalgame parfaitement stalinien : en leur permettant de s’exprimer, vous roulez pour eux ! Mais la suite de son argumentation vaut son pesant d’or. Elle a découvert que les Identitaires – qu’elle classe à l’extrême droite du Front national –sur leur site, ont commis un dessin s’interrogeant sur le fait que Mohamed Merah soit une chance pour la France, pour reprendre le titre d’un livre de Bernard Stasi, dans les années 1985, sur l’immigration.

Pour la commissaire politique Pulvar, Merah est français, à partir de là, circulez, il n’y a plus rien à discuter ! Pas de droit de s’interroger sur le droit du sol, qui accorde automatiquement la nationalité française à un enfant né en France, même s’il n’en épouse absolument pas les valeurs. Pas le droit de s’interroger sur la double nationalité, en l’occurrence franco-algérienne, qui fait que des citoyens, français de papier, haïssent leur pays. Pas le droit de s’interroger s’il n’y aurait pas un rapport entre le Coran et le fait qu’un citoyen né sur notre sol se permette d’assassiner des soldats français revenant d’Afghanistan, et quatre juifs, dont trois enfants. Audrey Pulvar a tranché, évoquer ces questions, c’est forcément raciste, puisque cela amènerait l’amalgame immigré = assassin, rien de moins !

Le parallèle qu’elle fera, pour essayer de contrer André Bercoff défendant la liberté d’expression, est de dire qu’on n’inviterait pas sur un plateau de télévision un jihadiste prônant l’assassinat des juifs et la violence. Outre que cette définition s’applique parfaitement à Youssouf al Qaradawi, invité au congrès du Bourget avant l’affaire Merah, contre lequel Pulvar et ses confrères bobos n’ont pas écrit une ligne, le parallèle entre jihadiste et organisateurs de l’apéro saucisson-pinard est particulièrement crapuleux, puisqu’il consiste à renvoyer dos-à-dos fascistes et résistants. Quand André Bercoff essaiera de lui expliquer que dans la Résistance, en 1940, tout n’était pas aussi simple, et que cohabitaient des militants de gauche et d’autres classés à l’extrême droite, il ne fut pas entendu.

Cette journaliste bobo a montré à de nombreuses reprises, à l’émission de Ruquier, son peu de déontologie professionnelle, comme le lui a fait remarquer Stéphane Guillon, pointant la différence de traitement qu’elle faisait quand l’invitée était membre de l’UMP ou s’appelait Marine Le Pen, ou bien qu’il avait la carte du Parti socialiste. Lors d’une agression dont elle se prétendit victime, dans le 16e arrondissement parisien, avec son compagnon Arnaud Montebourg, elle n’hésita pas à instrumentaliser de manière particulièrement politicienne, ce regrettable incident en pointant du doigt, sans le moindre début de preuve, la responsabilité de la présidente du FN, thème repris en boucle par tous ses complices de la profession.

C’est parce qu’il y a des Audrey Pulvar que la liberté d’expression régresse en France et qu’un livre comme « Apéro saucisson pinard » doit trouver un éditeur en Suisse.

C’est parce qu’il y a des Audrey Pulvar que ceux qui résistent à l’islamisation de leur pays sont interdits de plateaux télévisés, et amalgamés à l’extrême droite, comme hier ceux qui dénonçaient le goulag étaient salis par les Pulvar de l’époque.

C’est parce qu’il y a encore des André Bercoff, mais aussi des Eric Zemmour, Robert Ménard, Eric Brunet, Natacha Polony, Ivan Rioufol ou Elisabeth Levy que le totalitarisme idéologique de Pulvar et des siens peut encore, de temps en temps, à une émission de grande écoute, être contesté.

Dernier détail extraordinaire, naturellement, la diva socialo-journaliste n’a pas lu l’ouvrage incriminé. Cela ne l’empêchera sans doute pas de pérorer dans les pinces-fesses mondains du prolétarien 16e arrondissement parisien, habillée en Dior avec ses hauts talons et la bouche en cul de poule, que « décidément, ma chère, André Bercoff a fait une erreur énoooorme en cautionnant un livre d’hystériques islamophoooobes et de racistes néo-nazis, comment a-t-il pu tomber si bas ? ».

Entre André Bercoff et Audrey Pulvar, nous avons choisi. Nous ne partageons ni la candeur de l’essayiste sur l’islam, ni sa vision sur les Etats-Unis, encore moins son européisme béât. Mais, sans hésitation, nous préférons l’homme libre à la commissaire politique formatée, le vrai journaliste au maître censeur, les coups de gueule légendaires d’un passionné (voir son altercation finale avec le nommé Christophe Alévêque) à la constipée du politiquement correct.

Nous préférerons toujours Voltaire à Staline.

Paul Le Poulpe

avril 8, 2012

Malgré l’interdiction par leur église, des centaines de coptes se rendent en pèlerinage à Jérusalem

Le Pape Shenouda III était franchement hostile à Israël, il avait formellement interdit à tout Copte d’aller en pèlerinage à Jérusalem pour montrer son hostilité à l’état hébreu comme en témoigne l’article suivant du journal arabicnews publié le 30/01/1998 sous le titre "Égypte, religion" :

 

Lors d’une conférence de presse au journal Al Siasa Al Kuwaitia, le Pape Shenouda III a confirmé qu’il ne visitera pas Jérusalem tant qu’elle est sous occupation israélienne.

Il a ajouté qu’aucun Copte ne sera autorisé à visiter Jérusalem jusqu’à ce que les chrétiens puissent s’y rendre avec leurs frères musulmans, après sa libération.

JPost

L’Église copte orthodoxe a réitéré son interdiction de voyager aux fidèles qui cherchent à visiter les lieux saints chrétiens en Israël pour les fêtes de Pâques, a rapporté ce vendredi le journal égyptien Al-Shorouk, alors qu’une liaison aérienne égyptienne est lancée en Israël pour la première fois depuis le décès du Pape Shenouda III .

L’église copte a prévenu que des pénalités "religieuses et spirituelles" seront appliquées aux coptes qui visiteront Jérusalem, selon le journal égyptien.

Malgré cet avertissement, la compagnie Aarsena Air a lancé sa première liaison directe Égypte-Israël pour les centaines de chrétiens coptes désireux de visiter les lieux saints chrétiens à Jérusalem.

Chaque vol quotidien peut accueillir 104 personnes de l’aéroport international du Caire. Le premier vols a décollé du Caire, ce vendredi, selon une source à l’aéroport.

Le Pape Shenouda III, qui est décédé le 17 mars de cette année, avait menacé d’excommunication les fidèles qui se rendraient en Israël, disant que le pèlerinage n’est pas une obligation dans le christianisme.

avril 8, 2012

Le super fiasco de la Marche Mondiale sur Jérusalem

Que faire si vous organisez une Marche Mondiale sur Jérusalem, et que presque personne ne se pointe? par William A. Jacobson (What if you threw a Two Million Man Global March on Jerusalem, and almost no one showed up?)

La Marche Mondiale sur Jérusalem a été promue pendant des mois comme un moyen d’enfoncer les frontières d’Israël grâce à la participation d’au moins deux millions de "libérateurs".

Israël s’est préparé et diffusé des avertissements. Et puis le jour venu (le 30 mars 2012) Israël a attendu. Et attendu.

Et qu’a-t-on vu? Quelques milliers de personnes à la frontière de Gaza (forcés à reculer et un participant mort). Au Liban, comme prévu, il y a eu une manifestation du Hezbollah au Château de Beaufort, loin de la frontière. En Cisjordanie, quelques centaines de lanceurs de pierres ont attaqué des points de contrôle de sécurité, mais ont été repoussés avec des méthodes non létales:

"Des heurts ont éclaté au checkpoint de Qalandia, où des manifestants ont brûlé des pneus et jeté des pierres à mesure qu’ils avançaient vers le côté israélien. Les soldats israéliens ont tiré des grenades lacrymogènes et d’étourdissement et utilisé un arsenal de systèmes anti-émeute, y compris une substance malodorante "Skunk" et "Scream", un système qui déclenche une explosion sonore à haute fréquence."

Il y eu quelques manifestations de taille modeste dans les pays voisins, mais pas de marche sur Jérusalem.

Dans l’ensemble, le battage médiatique n’a pas été à la hauteur du résultat. Mais les Israéliens sont et doivent demeurer sur leurs gardes.

P.S. Et en Europe ce fut également un méga fiasco… En Allemagne il y a eu 50 manifestants… (Photo de la manifestation à Berlin)
______________
L’organisation de la GMJ était constituée de membres du Hamas, des Frères musulmans, de groupes d’extrême-gauche et sont soutenus par le gouvernement iranien. Les principaux organisateurs sont:

Ahmed Abo Halabiya, un député du Hamas, qui a déclaré en 2000: "Vous devez être sans pitié pour les Juifs, peu importe où ils sont, dans n’importe quel pays. Combattez-les, où que vous soyez. Partout où vous les rencontrerez, tuez-les".

Zaher Birawi, un éminent militant du Hamas au Royaume-Uni et membre senior de la Fraternité musulmane liée au Centre Palestinian Return.

Abdul Maqri, chef de la délégation algérienne à bord du Mavi Marmara qui en 2010 a déclaré: "tout notre sang pour la Palestine" et qu’"Israël sera anéanti bientôt".

Saud Abu Mahfouz, membre du Front des Frères musulmans d’action islamique en Jordanie, qui a déclaré "Nous voyons le mouvement Hamas en Palestine comme le représentant à la tête du projet de la libération arabe et islamique que les Frères musulmans appellent de leurs voeux".

Sources: CIF Watch ( http://www.cifwatch.com )

avril 8, 2012

L’antisémite hystérique Salah Sultan aux Rencontres de l’UOIF

20110510_SalahSoltan.jpg

Malgré six prédicateurs interdits de congrès, la nature islamiste de l’UOIF fait que les conférenciers sont évidemment tous "borderline", nourrits aux mêmes références idéologiques.

Un membre de l’Union Internationale des Savants Musulmans dirigée par Yussef Al-Qaradawi, l’égyptien Salah Sultan, est programmé aux Rencontres de l’UOIF.

Antisémite assumé, il a cité en référence les "Protocoles des Sages de Sion" dans une récente émission télévisée où il appelait à la destruction d’Israel. Côté "diplomatie", Il a appellé sur Al Jazeera en août 2011 à tuer non seulement l’ambassadeur israélien en Egypte, mais également tout sioniste présent sur le sol égyptien. Va-t-il appeler à tuer l’ambassadeur israélien en France ce weekend ?

En avril 2010 il reprenait les clichés antisémites les plus éculés en affirmant que les Juifs utilisent le sang des chrétiens pour confectionner leur pain Matzoh lors de la fête de Pessa’h.

Seule Marine Le Pen et le Bloc Identitaire ont demandé l’interdiction de la tenue de ce congrès, où 40 000 islamistes ont assisté samedi à l’intervention de Tariq Ramadan selon la police. Le Bloc Identitaire s’est vu rejeté son référé liberté déposé par son avocat. Tous les autres partis trouvent donc normal de laisser se tenir des congrès islamistes étrangers en France, jusqu’à l’église qui a envoyé Mgr Dubost venir témoigner de son amitié…

http://www.islamisation.fr/archive/2012/04/08/l-antisemite-salah-sultan-aux-rencontres-de-l-uoif.html

 

avril 8, 2012

Ce n’est pas de la rage au volant, c’est du terrorisme

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 40 followers